GEORGES ROLAND : LE COUP DU CLERC FRANCOIS

Publié le par aloys.over-blog.com

http://georges-roland-auteur.wifeo.com/images/photogeorges.jpgLE COUP DU CLERC FRANÇOIS

 

Il s'agit d'un récit anar et anachronique, d'où son sous-titre. Humour, dérision, impertinence, en sont les principaux vecteurs. Il fait souvent référence à des noms, des lieux, des situations propres à la Belgique, mais pourrait se situer n'importe où, au gré du lecteur. En fouillant un peu, on pourra y trouver des figures tant internationales que régionales. Qu'on n'aille cependant pas y rechercher des intentions, des visées, des buts poursuivis. Il s'agit d'un divertissement destiné à faire (sou)rire. On y découvre des personnages connus, mais décalés vers un autre environnement que le leur, des rois et des papes de comédie (mais jusqu'où ?), des allusions, des citations,des à-peu-près évocateurs. J'y ai maintenu l'esprit frondeur, le souci du détournement, de l'ironie et de la provocation. Comme ces textes de clercs vagants (Carmina Burana, par exemple)  qui chantaient en termes osés (pour la morale du XIIIe siècle)  l'amour, les abus de l’Église, l'ordre social établi.

 

Résumé

 

Le moine copiste François (Rabelais) s'est vu confier la mission par les instances de Rome, de réécrire le lai d'une abbesse Marie (de France) en version expurgée, et conforme aux directives papales et sous le pseudo Chrétien de Troyes.http://api.ning.com/files/8-p3w3RQ5y5KYJfc37d3*3kG*0B-Py-c3vt30Mf*cI6Z7tV6TUYLx*qe-8WRk2gbz6XlmWwHX8menjbewKMV*bLACNdwG0Ml/clercrecto.jpg?size=173&crop=1:1

Mais le moine, facétieux et rebelle, décide de relater in extenso la vie réelle de Marie, à la cour de la reine Éléonore, souveraine de la Province. Ce petit royaume est coincé, dans un monde politiquement bipolaire, entre le Sud (capitaliste) et le Nord (d'obédience marxiste) dont il est la proie désormais désignée. Les puissants monarques ont décidé de marier Éléonore à leur champion respectif, pour s'approprier le contrôle de la Province.

La reine Éléonore se préoccupe bien plus des arts et des préceptes de son chapelain, et veut privilégier l'amour courtois, tandis qu'une Ligue fomente dans la Province une révolution appuyée par les vieux rois.

 

Frère François émaille son récit de citations de ses pairs, d'allusions diverses et surtout, tient à illustrer son adage favori : le rire est le propre de l'homme. Il trace avec ironie et dérision une galerie de portraits dont la pérennité n'échappe à personne.

Développé sous forme séquentielle, le récit s'approche du scénario, sans considération de temps et d'espace. L'outrance des descriptions et l'impertinence des situations accentuent l'approche surréaliste et quasi pamphlétaire. 

 

GEORGES ROLAND

http://www.georges-roland.com/ 

 

Du même auteur

  

Chansons de Roland, poésie

Vous feriez bien d'amener votre Lanterne, comédie

Marier  Éléonore, comédie en huit tableaux

Houadepiti!  roman urbain

C'est le brol aux Marolles, roman bruxellois

Cartache !  roman à casaque

Le Pantin de l'Impasse, roman funambule

Les Farfadettes, roman bucolique

Louis Blanc Biquet, roman rural

Nouvelles du Diable, hantologie satanique

 

Chez Chloé des Lys

Le Coup du Clerc François, récit anarchronique

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christine 29/08/2010 10:02



C'est vrai... Une présentation qui donne envie de lire et de découvrir Georges Roland... 



carine-Laure Desguin 07/07/2010 05:13



N'est-ce pas, Claude ? Mais c'est parfois une façon de rire des autres et de soi-même...Et ausi, un canal pour que des messages
circulent ...



Monilet - Claude Colson 06/07/2010 22:07



Je vois que l'impertinence a encore de beaux jours devant elle. Pour le plus grand bien de nous tous.



carine-Laure Desguin 06/07/2010 21:04



Oui tu penses la même chose que moi , fidèle Noann..Georges Roland a un lonf parcours derrière lui et moi non plus, je ne
connaissais pas ses talents ! D'autant qu'à lire ses textes, l'ennui ne guettera pas !


Pour rappel : le 12 juillet , des textes de georges Roland seront édités sur ce blog ! A ne pas manquer ! Merci à tous
!



noann 06/07/2010 20:29



Eh bien dites donc !


Voilà un article qui donne vraiment envie de filer chez un libraire


Et tant de livres publiés déjà ! Diable il y a vraiment des auteurs dont on ne parle pas assez !


Je me sens presque idiot de ne pas connaitre cette personne qui a déjà tant publié


 


 



carine-Laure Desguin 06/07/2010 12:53



A noter, le 12 juillet, vous pourrez lire sur ce blog, une poésie de georges Roland ! Ne manquer pas cette date !



Edmée 06/07/2010 12:16



Rabelaisien et truculent à souhaits, on dirait! Et oui, ça doit faire sourire et rire!


 


Bravo déjà rien que pour le choix du sujet!



carine-Laure Desguin 06/07/2010 06:44



Voici une création colorée d'un humour décalé mais qui s'aseoit sur des séquences historiques et réelles ; le genre de texte qui
traversera l'histoire , intéressera les jeunes et les moins jeunes ! Et quelques grammes d'humour pour aborder l'histoire et la politique, c'est nécessaire ...A bientôt donc Georges Roland et
revenez ici le plus vite possible ! Carine-LAure Desguin