Françoise Castera : INFINI

Publié le par aloys.over-blog.com

amis.JPG

 

 

 

8 INFINI

 

Je veux sortir de ce pays de cet enfer

Ce n’est pas ma région et ce n’est pas ma terre

Si ce n’est par amour et par procuration

Mais aucun sentiment si aucune passion

Ne devrait enchaîner ni ce rythme effréné

Ni l’angoisse infinie qui finit par tuer

 

Je ne peux plus je suis au bout je suis à bout

C’est tout mon corps qui saigne se vidant de partout

Et la sérénité a quitté ma maison

Vivre la dépression comme une fleur poison

Connaître leurs chagrins qui ne sont pas les miens

Et craindre à tout instant ce que sera demain…

 

Et toi si c’est ici que tes cendres s’étalent

Dans ce pays – le mien – qui fut inamical

Si ton fils est parti pour retrouver ta paix

Et battre la mesure de ton plus grand souhait :

Que ton pays entier soit peuplé d’hommes fiers

C’est ma vie à présent et c’est ma mort aussi

J’ai perdu ceux que j’aime – ils sont dans l’infini

 

 

Françoise Castera

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

martine_12 05/01/2011 02:52



Un tres beau poeme, tres beau. Il fait mouche.



Steph 04/01/2011 19:21



Un beau poème rempli d'émotion comme toujours avec cet auteur. J'aime beaucoup.



christine 04/01/2011 07:48



J'aime beaucoup les poèmes de Françoise... Ils sont simples et ils me parlent... Des mots justes et forts, des sensations aussi...