Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Françoise Castera : Cher voisin

17 Décembre 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #Poésie

 

amis.JPG

 

 

Cher voisin

 

 

Ah mon cher voisin comme tu vas me manquer

Nous étions tellement proches proches à nous toucher

Je te verrai toujours non sans quelque regret

Si tu m’empoisonnais si tu me harcelais

Je pouvais te comprendre je pouvais apprécier

L’impossibilité que tu établissais

De pouvoir échanger ou de communiquer

Bien sûr ce fut ardu je dirais même plus

Tu ne supportais rien surtout pas que j’existe

Mon sourire donné ne fut jamais rendu

Et à peine arrivée je reçus une liste

Des devoirs imposés dans un monde sans droit

Ah mon cher voisin comme tu vas me manquer

Tu as exagéré ce n’était pas adroit

Dans tous mes cauchemars c’est toi que je verrai

Certains souvenirs restent :  un regard globuleux

Et dans un corps étroit des pensées étriquées

Et je ne peux pas croire que tu te trouves aux cieux

Sinon pour faire de l’ordre et enfin t’imposer

Et je veux te convaincre la mort c’est merveilleux

Et c’est sans un sanglot  que je te dis adieu

 

 

Françoise CASTERA

 

http://www.facebook.com/profile.php?id=1814167205&ref=ts

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

rielens michelle 20/03/2011 01:17



coucou françoise, j'ai lu "CHER VOISIN" que tu as écrit, réalisme, humour noir et qui font un mélange qui touche le coeur..... j'aime !!!!!! 



Pâques 02/01/2011 15:38



Magnifique!!


Tu connais mon voisin?


Marcelle



carine-LAure Desguin 17/12/2010 12:59



Un coup de gueule enrobé dans du miel, ça fait du bien quand même ! Et ici, c'est si joliment dit !



Edmée 17/12/2010 12:17



Ah Françoise, enfin un petit côté sarcastique dans tant de gentillesse, ouf! Je te croyais presque parfaite et me sentais perdue . Et j'avoue que des adieux comme ça, j'en ai pensés quelques uns aussi!



Steph 17/12/2010 11:32



J'aime beaucoup la simplicité des vers de Françoise Castera, son petit clin d'oeil ironique et grinçant...



Claude Colson 17/12/2010 09:14



Le rapport de haine/attachement est parfaitement rendu dans un texte ironique où la langue est très belle.



Nadine Groenecke 17/12/2010 08:10



Drôle et caustique, j'aime beaucoup.



christine 17/12/2010 05:47



Quand les querelles de voisinage pourrissent la vie... Belle simplicité de cette poésie qui fait sourire... Bravo, Françoise !