Faut-il croire aux hallucinations ? un texte d'Hugues Draye

Publié le par christine brunet /aloys

 

H.draye

 

Faut-il croire aux hallucinations ?
 
hier, je réintègre le boulot, après quelques jours de relâche
 
évidemment, nous étions le 26 décembre, nous étions lundi, et y avait ... pas mal de pain sur la planche (on s'en s'rait doutés)
 
en tant que facteur, tout le monde le sait, on circule, pour distribuer notre courrier, avec un caddy ... qui, lui-même, se compose de trois étages qu'on appelle des "refeelbacks" ... chaque facteur dispose, pour travailler, de quatre à cinq "refeelbacks" qui lui servent aussi de surcharges et grâce auxquels il dépose, à l'intérieur, une partie du courrier qu'un chauffeur déposera, en cours de route, sur les lieux de la tournée où le facteur officie ...
 
or, il se fait ...
 
que, chaque fois que je réintègre le boulot, toutes les six semaines (j'ai un 4/5ème temps, donc toutes les cinq semaines, je m'accorde une relâche), le lundi, je ne retrouve plus mes quatre ou cinq "refeelbacks" de réserve ... soit, le facteur qui m'a remplacé les a laissés quelque part sur ma tournée, en comptant sur le chauffeur (de la même tournée) qui les reprendra en temps voulu ... soit, le facteur qui m'a remplacé les a repris à son compte, lorsqu'il remplace un autre facteur ... allez-vous en savoir ...
 
ce qui implique que ...
 
chaque fois que je reviens, je dois passer dix minutes à tenter de récupérer des "refeelbacks" ... quand je tombe sur un chef et que le signale, il me dit "je vais m'en occuper", mais du fait que ce chef est souvent occupé lui aussi (et qu'il a plsu d'un chat à fouetter), il met un certain temps à répondre à ma demande (parfois, il n'a même pas le temps de m'y répondre) ...
 
bref, bref ...
 
j'avais pris la résolution, avant de partir en congé, de descendre à l'entresol, où, dans le vestiaire, j'ai une armoire (comme la plupart de mes collègues) ... j'y avais planqué quatre ou cinq "refeelbacks" ... dans le but de les retrouver, à mon retour
 
et il se fait que, hier ...
 
je redescends à l'entresol ... j'ouvre à mon armoire ... et les cinq "refeelbacks" ont disparu
 
je le signale à trois chefs, qui me disent, chacun leur tour : "c'est pas normal, tu es le seul à avoir une clé de l'armoire"
 
tout me passe par la tête ... je me suis peut-être trompé d'armoire ... je retourne à l'entresol ... j'essaie trois ou quatre armoires voisines, avec la clé ... rien n'y fait, bien sûr ... je réouvre mon armoire ... je ne tombe toujours sur aucun "refeelback"
 
que faut-il penser ?
 
un chef avait-il une seconde clé et est-il allé ouvrir l'armoire en mon absence, se doutant (vu que le remplaçant manquait de "refeelbacks" et qu'il l'avait signalé) que moi, le facteur, je l'avais planqué dans l'armoire ?
 
un autre facteur est-il allé forcer la porte ?
 
un magicien est-il passé par là ?

 

 

Hugues Draye

huguesdraye.over-blog.com

 

 

http://www.bandbsa.be/contes2/marietherese.jpg

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nadine Groenecke 02/02/2012 13:42


Hugues raconte avec humour ses mésaventures même si ça ne doit pas toujours le faire rire dans la réalité !

carine-LAure Desguin 02/02/2012 12:39


Troublanr en effet ! ....Le travail d'équipe ...