Enfants de toutes fleurs, un poème de Carine-Laure Desguin

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

desguin

 

Enfants de toutes fleurs

 

 

 

 

Enfants de toutes fleurs,

Parfumez les chemins et les murs

Des villes, aux remparts enchanteurs,

Quand les bétons deviennent l’azur.

 

 

Enfants de toutes fleurs,

Lancez les pétales de vos rêves,

Qu’il soit six heures ou vingt-deux heures,

Les libertés ne font pas grève.

 

 

Enfants de toutes fleurs,

Dessinez vos chemins sur les murs,

Appuyez fort et de toutes les couleurs,

Désarmez-vous de vos blessures.

 

 

Enfants de toutes fleurs,

Dessinez vos désirs, du bleu et  du rose ;

De l’espoir, n’oubliez la lueur

Magique éclat de milles choses.

 

 

 

 

Carine-Laure Desguin

carinelauredesguin.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

http://pussycatdreams.p.u.pic.centerblog.net/qxsw22gl.gif

 

AU 28 AOÛT !!!!!!!!

 

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pâques 10/08/2011 21:21



J'aime ce poème au parfum d'espoir, émouvant comme peuvent l'être les enfants et les fleurs!



Alain Delestienne 02/08/2011 22:49



Des vacances bien méritées après ce beau poème d'une personne qui n'a pas oublié la magie de l'enfance.



Anne Renault 31/07/2011 20:32



Un bel hommage aux enfants, à leur capacité de créer la liberté  et l'espoir.



marie-claire 31/07/2011 10:27



Un poème qui te ressemble, Carine-Laure : frais, plein d'allant, il met le soleil au coeur !



Edmée De Xhavée 31/07/2011 07:58



Carine-Laure, c'est TOI qui t'en vas en vacances, ou tout Aloys?


Merci pour ce poème en tout cas!