Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Béatrice Bertieaux se présente avec ce poème...

13 Novembre 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #Poésie

Au p'tit bonheur1Béatrice Bertieaux n'est pas un nouvel auteur chez Chloé des lys puisqu'elle a publié, en 2009, son recueil Au p'tit bonheur. Elle nous revient avec un second ouvrage, intitulé "Et toutes les autres choses manquent" en cours de publication.

 

Elle a choisi ne se présenter avec un extrait de son dernier livre mais nous reviendra prochainement avec des poésies extraites de son premier recueil.

 

"... N’importe où.

Dans ce lieu souple,

elle caresse une absence pour s’endormir aimante jusqu’au recommencement.

A l’aube,

nouveau-née,

aimée-aimante,

cet entremêlement ombrageux projette sur les murs blancs,

nus,

le tortillement de deux invisibles enlacés.

Nénuphars captifs de pages jaunies,

éclatant d’amour,

indifférents à tout.

Le cœur humide traîne,

s’attarde,

sursaute sur la respiration de cette tendre solitude.

Fascinée aimante de l’être,

l’être—non ce qu’il en fait ni ce dont il parle—

se tourne,

se retourne dans les mercredis,

les lundis,

les jeudis.

A tout moment.

Seule sans être seule,

exilée dans le silence fou d’un corps,

la soif infinie au-delà des mots.

Elle écrit.

Qu’est-ce qu’elle écrit ?

La nudité ardente." ...

 

 

bertieaux1.jpgBéatrice Bertieaux

http://beillaboheme.blogspot.com/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Michèle 13/11/2010 15:50



Une présentation originale, c'est vrai... On sent les corps nus onduler, se découvrir... J'aime beaucoup... tout comme le blog de Béatrice Bertieaux... Un bon moment à passer avec les mots de la
poétesse.



Edmée 13/11/2010 13:23



Oui, il faut relire pour se faire au rythme, mais on sent la moiteur d'un grand plaisir, une paresse sensuelle ... Bravo !



steph 13/11/2010 09:25



Des mots forts... une forme inhabituelle qui m'interpelle et demande une relecture...


C'est vrai qu'il y a quelque chose de sensuel dans ces vers... le rythme, peut-être... qui appelle les images...



Philippe D 13/11/2010 07:39



J'entends dehors la tempête qui se déchaine! Je l'oublie en lisant ces mots.


Je découvre Béatrice ici, je vais aller voir son monde sur son blog.


Bonne journée.



christine 13/11/2010 06:28



Belle sensualité de ce poème à fleur de peau... Merci, Béatrice, pour cette présentation !