Concours poésie "Les petits papiers de Chloé". Thème la vieillesse.

Publié le par christine brunet /aloys

Texte n°10

 

 

Au début on la croise sans y prêter garde

Pourquoi s’encombrer d’idées vétillardes

 

Mais lorsqu’elle s’approche de nous

On prend vite les jambes à son cou

 

Dans la crainte qu’elle nous pénètre

Jusqu’au plus profond de notre être

 

Plus tard on la croise à nouveau

Le contact alors se fait crescendo

 

De matin en matin elle nous prend la main

Pour nous conduire sur son dur chemin

 

Alors avec elle on joue les traîne-savates

Mais tout compte fait, on s’acclimate

 

Et lorsqu’on l’a bien apprivoisée

Loin de nous l’idée de l’abandonner

 

Enfin vient le jour où on la remercie

Sans elle on ne serait plus en vie

 

Même si parfois on a l’esprit chagrin

On ne veut plus lui lâcher la main

 

On finit même par l’aimer, je le confesse,

Je vous parle bien sûr de dame vieillesse

 

 

Publié dans présentations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Edmée De Xhavée 16/12/2013 17:46


Parfaitement décrit... J'aime beaucoup...

Carine-Laure Desguin 14/12/2013 19:01


Un texte plein de fraîcheur. Et ds le contexte du thème, pas si évident! 

Pâques 14/12/2013 10:30


- Sans elle on ne serait plus en vie ... -


C'est vrai ! J'aime la fluidité et le côté positif de ce poème.

Micheline Boland 14/12/2013 10:27


Un poème agréablement structuré ! 

Nadine 14/12/2013 09:47


Oui, le choix va être difficile !

Philippe D 14/12/2013 06:47


Quelle inspiration dans tous ces textes! 


Le choix sera cornélien! 

Jean-Louis Gillessen 14/12/2013 02:14


Superbe! Positif, tellement vrai ! Bravo !