Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Concours poésie "Les petits papiers de Chloé". Thème la vieillesse.

8 Décembre 2013 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #concours

Texte n°4

 

Fous-moi l’camp !

Fous-moi l’camp 

Je lui gueule

Fous-moi l’camp

Mes mots glissent

Seul leur écho

S’agenouille

Devant les cris de l’océan

Please please

Offrez-moi du temps

Des minutes au bout du tunnel

Et un quartier de lune

Je lui gueule

Fous-moi l’camp

Creux et rides ridicules

Peau de chagrin peau de rien

Please please

Laissez-moi accrocher

Sur les branches du cerisier

Des images et des textes

Ma dernière chemise

 

Et un quartier de lune


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Edmée De Xhavée 09/12/2013 10:22


Comme Joël Volpi, j'aime décidément beaucoup celui-ci, il a du muscle!

Pâques 08/12/2013 16:27


Sur les branches du cerisier accrochez cette vieillesse bien embêtante il faut le dire ...


J'adore !!!


 

Jean-Louis Gillessen 08/12/2013 16:23


Sans être original, je rejoins Bob : chaque écrit se distingue et mérite l'approche tant que le détour. Y a de la
rumba dans l'air, ça swingue, jazze, ça fuse, ça claque! Impatient de lire les suivants ...


 

Joël Volpi 08/12/2013 10:29


J'aime beaucoup la structure de celui-ci...

françoise castera 08/12/2013 09:40


d'accord avec Bob---  tous gagnants

Micheline Boland 08/12/2013 08:58


Un texte fort. Comme le dit Bob, il devient vraiment difficile d'effectuer un choix !

Philippe D 08/12/2013 08:17


Impossible de dire pourquoi puisque je n'y connais rien en poésie mais j'aime bien ce texte.


Bon dimanche à tous. 

Carine-Laure Desguin 08/12/2013 07:38


Les choses sont claires au moins dans ce texte...Comme le dit Bob Boutique, tout cela se corse. Attendons la suite 

Bob 08/12/2013 01:08


Ben ça devient de + en + difficile... en même temps l'impression que ces textes montent en puissance... un beau thème et un beau concours avec rien que des gagnants, certains qui gagnent plus que
d'autres. Mais aucun perdant.