Concours poésie "Les petits papiers de Chloé". Thème la vieillesse.

Publié le par christine brunet /aloys

Poésie n°3

 

 

usure

croque la vie croque la mort
le croque-mort est de sortie
il vaut mieux que tu te méfies
tu ne peux rien contre ton sort

tu devrais accepter d'être bientôt en terre...
si ta langue était douce et ton esprit sincère
on pourrait t'accueillir sans arrière-pensée
et peut-être montrer notre fraternité.
Farder la vérité est une absurdité
tu n'as plus la jeunesse tu n'as plus la beauté
ta peau est ravinée ton corps est un peu gros
il vaut mieux ravaler certains de tes propos
que d'essayer en vain de ravaler ta face
mettre du fond de teint dans toutes les crevasses
essayer de combattre tous les sillons profonds
c'est perdre le combat et perdre la raison.
La vie inéluctable t'entraîne vers la fin
et ce qu'on voit tomber, les paupières et les seins
ne fait qu'expliciter la grandeur de l'usure
qui modèle ton corps et te caricature.

Croque la vie croque la mort
le croque-mort est de sortie
il vaut mieux que tu te méfies
tu ne peux rien contre ton sort

Publié dans concours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Edmée De Xhavée 12/12/2013 09:47


Je n'avais pas vu celui-ci... mais il me plait moins.. bien construit mais trop sinistre. Vieillesse = mort, déchéance... c'est loin d'être le centre de la vieillesse...

christine 08/12/2013 07:14


Ce poème n'est pas de moi... Je ne suis pas poète. Jean-Louis est nouveau parmi nous (bienvenue sur aloys et chez CDL
!). Il ne pensait pas Aloys comme notre blog à tous. Mais je le remercie pour le post... De m'avoir identifiée comme l'autuer de ce poème est flatteur !


Il nous proposera l'un de ses poèmes très bientôt, en janvier, ainsi qu'une présentation qui vous démontrera combien Jean-Louis Gillessen a un univers un peu à part chez Chloé des lys puisqu'il
va publier une pièce de théâtre !

Philippe D 07/12/2013 20:57


Un texte assez différent... Le choix ne sera pas facile. 

Bob 07/12/2013 13:56


Ah oui, j'aime bien


croque la vie, croque la mort, le croque mort est de sortie... ça brise les os. Croc !

Bob 07/12/2013 13:53


Celui-là a pour l'instant ma préférence, mais il en reste d'autres... bon, je file, j'ai un reportage à 16h00 à Floreffe

Pâques 07/12/2013 12:15


Oups ! difficile de choisir, chaque poème est beau dans sa particularité :-)


 

françoise castera 07/12/2013 10:40


de plus en plus difficile de donner son avis-- il y en aura combien comme cela ?  Jean-Louis Gilessen semble avoir compris que ce texte était de toi, Christine ? il se trompe je suppose
puisque l'anonymat doit être respecté-- de toute façon cela n'a pas d'importance; j'attends la suite--


 

Micheline Boland 07/12/2013 09:01


Un beau texte, combien réaliste !

Carine-Laure Desguin 07/12/2013 07:33


Voici le troisième de la série. Le choix sera encore difficile. 

Gillessen 07/12/2013 01:16


A cette heure tardive, Christine, je ne peux que te souligner le galbe de tes phrases, le non craquement de tes mots puisqu'ils peuvent dire que tu croques la vie,
sans nécessairement déjà croquer ton dos ni tes os. J'ajouterai juste ceci : ne ravale pas trop tes propos, nous sommes nombreux à désirer les lire encore
pendant de nombreuses années ... Beau, ton poème, froid et chaud à la fois.


Bravo, amitiés,


Jean-Louis Gillessen