Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

*M*C: je vis dans un monde de paradoxe

1 Juin 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #Réflexions

4-up-on-2010-04-02-at-18.59.jpg"Ma méthode d’écriture n’est pas vraiment une méthode, ce n’est en rien quelque chose de difficile.


J’écris pour ressortir mes sentiments et mes émotions.


J’écris ce qui arrive dans ma tête et qui descend alors jusque dans mes doigts.


Parfois ce n’est qu’à la fin de mon texte que je me rend compte de ce que j’ai écrit. C’est un peu comme si je ne le contrôlais pas, comme si mon “atout” le faisait pour moi.


Quand j’écris, je ne réfléchis pas, mes mains écrivent ce que mes pensées lui disent, ce n’est même pas moi qui commande!


Les idées qui s’en déploient sont souvent liées à des événements de ma vie. Presque chaque texte parle d’une personne en particulier que j’ai un jour rencontrée dans ma vie, et la plupart du temps, ce n’était pas une si bonne rencontre que ça. Comme dit Vincent Engel, auteur belge, prof à l’IHECS et à l’UCL, “les heureux n’intéressent personne”: c’est pourquoi le malheur est toujours une source d’histoire.Je-t-aime-je-te-hais-couverture.jpg

 

J’écris rarement pour m’adresser au lecteur. Je considère ça plutôt comme un défouloir. Je n’aime d’ailleurs pas quand les gens me lisent ou me disent leur avis.


Pourtant, si j’écris, c’est pour être lue.


Je vis dans un monde de paradoxe.


J’écris surtout pour moi même en pensant à la personne concernée, comme si je lui écrivais en quelque sorte, mais la plupart des personnes concernées ne lisent jamais ce que j’écris sur eux, et c’est pas plus mal.


Certains textes sont en anglais car j’ai vécu un an aux Etats Unis, à Seattle. Depuis, j’ai mon cerveau qui est divisé entre le français et l’anglais et comme je ne contrôle pas ce que j’écris….la langue non plus. Au début, j’écrivais même moitié français/moitié anglais.


Je suis quelqu’un qui a un atout mais qui n’a jamais appris à s’en servir ni à le contrôler: alors, voilà le résultat!"

 

*M*C

http://pleinelunenuit.canalblog.com/

link

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

carine-Laure Desguin 03/06/2010 19:59


J'ai survolé le blog de cette paradoxale voici quelques semaines et j'ai bien aimé tout cet inattendu qui éclate à chaque ligne ! Moi j'aime ça, des gens jeunes, qui disent la vérité et qui
assument ce qu'ils disent ! *M* C est de cette trempe -là: surprenante et sincère, gonflée de vérités et dégonflée de tout ce qu'elle déteste ! A bientôt , *M*C ! Carine-LAure Desguin


Edmée 02/06/2010 12:44


*M*c est un paradoxe en effet, et elle a son charme, c'est indéniable. Il y a en elle une sorte de fraiche agressivité qui fait son chemin et amène un sourire sur qui lit ce qu'elle fait!


Christine Brunet 01/06/2010 18:21


*M*C crée de magnifiques poèmes... J'espère qu'elle acceptera de me parler un peu plus de son univers...