Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

CLAUDE COLSON : Réflexions tout à trac Chapitre 1

3 Septembre 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #Textes

claude-colson.jpg  Réflexions tout à trac*

 

Chapitre 1 

 

Un malaise inattendu

 


  Ce matin, aux stations, le train s'arrête beaucoup plus longuement que d'ordinaire. D'interminables minutes. Et c'est l'anormal, le figé. Comme si la vie était sortie de son lit.


Chez les voyageurs on devine alors une sorte de sourd malaise. On se regarde furtivement ; après tout, on ne se connaît pas. On pense pourtant à peu près la même chose. Vite détourner les yeux. Comme si de rien.


Se réfugier dans la normalité de l'indifférence. Pourtant, l'extra-ordinaire nous amène aux bords de l'humanité. Il s'en faudrait de peu pour.


Ce malaise va au-delà de la crainte du patron, bientôt furieux du retard. Dans le non-dit général c'est la vie qui s'enlise, prend en gelée. Les cerveaux sont soudain envahis par l'obligation de penser. Quel scandale ! Il était si commode de se laisser porter par le train-train, d' "être vécu" en quelque sorte, plutôt que de vivre. Nous revoici sujets !


La fraternité, depuis longtemps battue en brèche, est sur le point de revenir. On pourrait presque se parler, je ne veux pas dire faire semblant, émettre des sons creux, paraître, se protéger, briller mais se parler vraiment .


Eh bien non, l'incident est réglé, le train reprend sa marche normale ; les gens peuvent à nouveau, dans la promiscuité, s'ignorer tranquillement. On l'a échappé belle ! Moi compris.Il est de ces dérisions ordinaires...

 

 

CLAUDE COLSON

*cdr_bouton.gif

http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre29492.html#page_1

http://claude-colson.monsite.wanadoo.fr/



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Edmée 03/09/2010 13:58



Etre vécu... mais oui, c'est bien ça, parfois!


 


Claude est un observateur de choix, et quel talent pour faire de ce "rien n'est arrivé" un instant réel dans un cadre tout ordinaire pourtant...



carine-Laure Desguin 03/09/2010 13:23



On a presque envie de dire "ouf", il ne s'est pas passé grand chose car l'espace de ces quelques minutes de lecture, j'ai retenu
mon souffle ...Et pourtant c'est sûr, un incident est arrivé ...



LASCAVIA (Josy Malet-Praud) 03/09/2010 08:38



Arrêt sur image. J'aime beaucoup ce genre de "flash" sur un instant T, anodin, presque familier auquel -on ne fait pas attention-. Instant fugitif vite oublié où l'auteur est allé creuser en
profondeur pour mettre en lumière ce qu'on ne voit pas, ou qu'on ne veut pas voir. Ou qu'on ne sait pas voir ? Claude Colson l'a fait avec la précision d'un horloger.



christine brunet 03/09/2010 07:21



Indifférence... Peur du regard des autres au point de se refermer sur soi, joie de s'enliser dans la routine pour ne s'écarter du quotidien sécurisant et ne pas souffrir...


Oui, ces regards, je les ai vus tant de fois dans le métro parisien... une apathie collective brisée, de temps à autre par l'intervention d'un mendiant... Les regards deviennent alors fuyants,
agacés, parfois agressif l'espace d'une minute puis s'éteignent à nouveau. Drôle de maladie que l'indifférence...