Claude Colson : Spectatrain - Noctitrain

Publié le par aloys.over-blog.com

 

claude colson

 

SPECTATRAIN - NOCTITRAIN


             
Train de nuit, lent trait orangé.
Monde extérieur gommé.
Obscurité.
Les vitres noires reflètent des ombres de visages :
Les nôtres !

Le tien te semble presque étranger.

Dans les campagnes ennoirées
Quelques brûlots, lampadaires égarés.
Sifflement du convoi. Il approche d'une gare,
Moteurs quasi coupés ;

Semblant de vie aux néons sales, blanc cassé.

Passagers taciturnes qu'on dirait accablés,
Plus tôt levés, harassés, inquiets du retour.
Jour de grève. RER C.

Un pont. En bas on devine un carrefour.
Blanc, rouge, orange, en pointillés ;
Les voitures, elles, restent cachées.
Le feu tricolore est vert,

Avec le rouge touche de gaieté.


Bientôt les fêtes, la fin d'année.

 

(Octobre 2010)

 

 

Claude Colson

claude-colson.monsite-orange.fr

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carine-LAure Desguin 11/12/2010 08:12



Hi hi hi Gauthier, non je n'ai pas su me lever .......hier, chose rarissime, j'ai pris le train ..et ...j'ai
pensé à Claude; c'est vrai que ça inspirerait, ces paysages qui se superposent,l'ombre des visages ..



Steph 09/12/2010 15:20



Je prends tous les jours le RER comme bon nombre de Parisiens... ce visage, le soir, sur la vitre, c'est le mien... ces sensations sont les miennes... impressionnant !



Gauthier Hiernaux 09/12/2010 15:04



Ben je n'ai fait que lire le menu



christine 09/12/2010 14:04



eh voilà... mea culpa pour Carine-Laure... qui passera du coup le 29/12. En ce moment, je me fais des noeuds au cerveau... Si t'avais rien dit, Gauthier, peut-être que... enfin...


 



Edmée 09/12/2010 12:34



Je retrouve si bien l'ambiance du train. Le regard un peu hypnotisé avec lequel on regarde au dehors avec notre visage superposé sur la vitre, les loupiottes et la brouillard ou la nuit, le
murmure de la fuite du wagon ... La poésie de Claude Colson me la rend toujours ...



Gauthier Hiernaux 09/12/2010 08:19



Hé Carine, tu n'as pu su te lever? ;-) C'était ton tour, non? ;-)))



christine 09/12/2010 06:56



On est dans cette rame... Il fait nuit, on rentre, crevés... Tu te fais trop rare, Claude!