Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

CHRISTINE BRUNET A LU BLACK-OUT de FLORIAN HOUDART

26 Juillet 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #Fiche de lecture

Photo Christine BrunetIMPRESSIONS DE LECTURE



Voilà, je pose le livre... Je contemple le visage grossier, vindicatif de la couverture, des traits épais sur fond indéfini... Oui, c'est ça... C'est ce que je ressens...


Je n'ai pas envie de faire une fiche de lecture conventionnelle... A quoi bon ? J'ai juste envie de m'évader de cette chape qui m'a peu à peu emprisonnée...


Je pose le livre et j'en frissonne encore... Je l'ai lu vite comme quelqu'un qui a peur de se faire contaminer par cette société aberrante. J'ai aspiré les mots par à-coups comme ces gens dont l'air et l'eau sont rationnés, soumis au bon vouloir de l'Autorité.http://www.bandbsa.be/contes/houdartrecto.jpg


Une société de la Terreur... Une société où les humains vendent leurs organes, les femmes louent leur chair dans une atmosphère de violence latente, sournoise, tentaculaire... Une société où les Humains ne sont plus rien, ont tout sacrifié sur l'autel de la consommation... pas seulement alimentaire... Le système leur a tout pris jusqu'à leur liberté d'exister en tant qu'êtres pensants. Et je me prends à avoir peur de ces consommateurs aseptisés, de ses caissières zombies, de ces non-humains moitié robots qui ont élu cet ordre décadent. Cela n'éveille-t-il rien en vous ?


Je n'ai pas envie de vous parler de l'histoire, de ses personnages récurrents, les uns malsains, teigneux, violents, les autres anéantis, déshumanisés, victimes de leurs démons...


Une lueur d'espoir me demanderez-vous ? Des sursauts d'humanité plutôt comme de courtes bouffées volées d'oxygène...  

 

CHRISTINE BRUNET

http://recreaction.over-blog.org

http://aloys.over-blog.com


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Christine 29/08/2010 10:42



C'est un livre qui ne peut pas laisser indifférent, qui assomme à coup d'images fortes dans une atmosphère lourde. C'est un livre à l'image de Florian qui s'exprimera bientôt sur mon blog,
"recreaction"... Une autre découverte, passionnante... 



Florian Houdart 26/07/2010 20:19



Merci pour cette note de lecture.:)


Je n'imaginais pas que l'on puisse ressentir quelque chose d'aussi fort après m'avoir lu et j'en suis réellement satisfait, même s'il s'agit de terreur.


Le prochain, à paraître d'ici quelques mois, sera tout aussi intense si pas davantage, mais cette fois plus dans la tristesse que dans l'absurde et la terreur.


Non, je ne serai jamais un auteur du quotidien...


Merci encore :)


 


 


 



carine-Laure Desguin 26/07/2010 14:28



A noter que je n'entends plus parler de Christine ! Est-ce que la lecture de "Black out " est responsable de cette disparition ?
Cela m'intrigue !



LASCAVIA (Josy Malet-Praud) 26/07/2010 14:25



Impression,également, que la lectrice-rédactrice a dû reprendre son souffle parfois. "Remonter à la surface pour respirer" ? Dans les genres SF et/ou thriller, il en va ainsi lorsque l'auteur
parvient à happer le lecteur pour l'installer au coeur même du récit. Signe de talent et...frissons garantis. En tout cas, cette -impression de lecture- aiguise la curiosité...



Edmée 26/07/2010 13:03



J'ai l'impression que c'est un tout bon livre dans le sens qu'en tout cas, on ne sort pas de ses tentacules une fois que les pages en sont refermées. Christine a l'air d'avoir eu besoin d'un bol
d'air . Et ça veut dire que c'est bien campé.


 


Je ne pense pas que ce serait un livre pour moi, mais certainement, vu l'écriture de Florian d'une part, et ce compte-rendu d'autre part, je le conseillerais à qui aime se plonger dans ce monde
futuriste que l'espoir semble avoir déserté.



GauthierH 26/07/2010 11:47



Finalement, je n'ai pas compris si Christine a ou pas apprécié cet ouvrage...   



carine-Laure Desguin 26/07/2010 06:11



C'est de l'anticipation poussée à son paroxysme ? A noter que lorsque l'actu du week end se pointe ...: la love parade chez nos
amis allemands , 19 morts because un manque d'organisation, des gens étouffés dans un espèce de tunnel ...