Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Christine Brunet interroge *M*C, auteur du recueil de poésie "je t'aime"

29 Octobre 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #interview

http://chloedeslys.buygoo.net/users/1913/52/32/14/avatars/114-78.jpg*M*C... drôle de nom de plume me suis-je dit la première fois où je l'ai vu apparaître. Que cachait-il? Une poésie? Un roman? Une femme? Un homme? Rien de tels que deux astérisques et deux majuscules pour attiser l'imagination...


Je suis donc allée à sa rencontre ou, plutôt, c'est *M*C qui est venue vers moi pour publier un petit texte sur l'écriture...

Et comme le renard de La Fontaine attiré par l'odeur du fromage, je me suis enhardie à lui poser quelques questions complémentaires...


Pourquoi avoir choisi la poésie comme moyen d'expression et pas le roman ou la nouvelle?

 J'ai choisi la poésie parce que c'est ce qui sortait... comme je l'ai déjà dit, je ne controle pas vraiment ce que j'écris. Parfois, j'écris des nouvelles, très courtes. Pour les romans, j'ai beaucoup de mal à garder le fil rouge tout le long d'une histoire: j'ai déjà essayé pour divers concours et ça demande beaucoup de travail alors que quand j'écris, c'est sur le moment, sans penser à l'orthographe ni à la grammaire, je n'ai pas le temps de retravailler mes poésies. De toute facon, je n'aime déjà pas les relires, elles sont écrites sur le vif et c'est comme ça que j'écris. 4-up-on-2010-04-02-at-18.59.jpg

 

"Ma méthode d’écriture n’est pas vraiment une méthode, ce n’est en rien quelque chose de difficile. J’écris pour ressortir mes sentiments et mes émotions. J’écris ce qui arrive dans ma tête et qui descend alors jusque dans mes doigts. Parfois ce n’est qu’à la fin de mon texte que je me rends compte de ce que j’ai écrit. C’est un peu comme si je ne le contrôlais pas mais mon “atout” qui le fairait pour moi. Quand j’écris, je ne réfléchis pas, mes mains écrivent ce que mes pensées lui disent, ce n’est même pas moi qui commande ! " (Blog d'Aloys, texte du 01/06/2010)


Comment et quand t'es-tu mise à l'écriture?

J'ai commencé à écrire en 1ere secondaire, j'avais alors 12 ans. Mes poésies ne ressemblaient pas trop à grand chose mais elles étaient là, écrites sur le vif, comme je continue de faire. J'ai écrit la première fois à la suite d'un garçon que je trouvais très mignon à l'époque, mais qui s'est révélé être un con de toute façon. Au moins, il m'a appris à écrire, il a été l'élément déclencheur sans jamais le savoir !

 
En visitant ton blog, une drôle de photo m'a sauté aux yeux... je dois avouer qu'elle y est pour partie à cette interview... Tu m'expliques ?

J'ai beaucoup de photos qui sont restées sur mon pc depuis ma jeune adolescence, la photo du poignet est simplement l'une d'entre elles. J'essaie de prendre des images qui s'associent à ce que j'écris d'une façon ou d'une autre et cette image là correspondait à la poésie qui http://storage.canalblog.com/61/39/41198/53741080_p.jpg la suit.

  I'm still here

  I'm not dead yet

 I know I'm not invisible 

       Even if that's what you make me feel

         I won't let you get me into this... (Extrait)



Te sens-tu en phase avec ta génération, tes amis, la société ?

 Je me sens beaucoup plus en phase dans ma génération qu'à l'époque où j'ai écrit mon livre. Des fois, mais je crois que c'est un peu comme tout le monde, je me sens déconnectée mais j'ai des amis incroyables qui me remettent vite sur terre!http://idata.over-blog.com/3/91/53/25/Je-t-aime-je-te-hais-couverture.jpg

Là où j'ai toujours le plus de mal c'est la génération par rapport à mes parents ou d'autres adultes. Je n'ai pas été éduquée comme mes frères et j'ai grandi beaucoup par moi-même...  je suis devenue totalement différente de ma famille. 

Le design de ton blog dégage une atmosphère très particulière: en es-tu consciente ? 

Le design a été refait l'année passée. Avant c'était rose et noir. J'aime la couleur noire pour le blog car c'est la couleur de la souffrance. Elle est très présente dans beaucoup de poésies alors je voulais garder ça.

Pour la bannière que je viens de refaire, elle est dans tes tons plus joyeux que la premiere, un air de dire "je m'en sors pas si mal que ça" et le gris est venu à la suite des couleurs de la bannière, tout simplement. Je me rends un peu compte que c'est une atmosphère spéciale, je m'y sens un peu "chez moi" donc les autres y voient par là mon univers et s'ils ont vu la version précédente, ils peuvent voir l'évolution entre la *M*c du livre et l'actuelle...

 

Des questions, j'en ai encore des tas, mais je n'ai plus envie d'en poser, juste de vous faire partager tout un poème... Laissez-vous emporter !

Secret dévoilé

Tu es le seul qui connaisse trop
Tu es le seul à connaître une partie
Du tabou que je porte comme fardeau
Tu m'as laissée partir sans rien dire

Pourtant tu es toujours revenu
Comme si je n'avais jamais quitté
On ne s'était en fait jamais perdu
Aujourd'hui on peut enfin se retrouver

Désormais je porte un nouveau secret
Celui de ton image dans ma tête
D'une envie de se revoir
Pour plus d'un jour cette fois

J'ai tant de choses à te prouver
Te montrer et à m'excuser
De ces erreurs passées
Serait-ce assez pour être pardonnée?

Tu es le seul qui connaisse
Ce que personne d'autre ne sait
Tu es le seul à porter mon secret
Comme si c'était le tien

Comme si même de loin
Tu faisais attention à moi
Comme si ce serait à moi
De venir plus près de toi

J'essaierai tant que je le pourrai
Te prouver tant que je te verrai
Te montrer tant que tu seras
Je serai alors dans tes bras

 

*M*C

Venez rejoindre *M*C sur son blog !    http://pleinelunenuit.canalblog.com/

 

 

 

Photo Christine Brunet CHRISTINE BRUNET

http://recreaction.over-blog.org

www.aloys.me

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Philippe D 29/10/2010 21:44



Et hop un petit tour sur le blog de *M*C pour satisfaire la curiosité que tu as aiguisée, Christine!


Bonne soirée.



carine-LAure Desguin 29/10/2010 19:03



*m*c, c'est quelqu'un ! "Je t'aime je te hais" , ça résume très très bien cet intervieuw ......



Steph 29/10/2010 17:25



Décidément, pas simple de mettre sur le papier ses états d'âme, d'autant plus lorsqu'on est une ado... J'aime beaucoup ce côté sombre l'auteur...



Edmée 29/10/2010 12:24



M*c est une impulsive, c'est indéniable, et elle ne vit pas les choses à moitié...



christine 29/10/2010 07:16



Chaque interview est une découverte... La découverte d'une personne, d'un auteur, d'un univers, d'une façon d'écrire et de penser sa passion.


Cet interview fut celui d'un univers sombre en devenir... Merci encore pour cet échange, *M*c...