Carl du toit et Le sol à l'envers

Publié le par christine brunet /aloys

 

malades manteaux penché K Cahboum

 

 

Carl du Toit

 

BIOGRAPHIE

 

À l’âge de quatorze ans, en pleine nuit dans le grenier familial, j’écrivais. Puis, précipitamment, j’allais à l’étage du dessous réveiller ma mère : « Maman, maman, lis ce que j’ai écrit. » Le virus était implanté.

À vingt ans, je publiais mon premier recueil de poésie : PEAU AIME.

Dévoreur de  lecture, je suis inscrit à un cours de lecture rapide. À vingt-cinq ans, j’étais professeur de lecture rapide.

Pendant neuf ans, j’ai été chroniqueur de l’Association des devenus sourds et malentendants du Québec. La surdité ne  m’a jamais empêché d’être à l’écoute des mots. J’ai ensuite écrit MALENTENDANTERIES. Les jeux de mots sont chez moi une seconde nature.

LE SOL À L’ENVERS est inspiré d’images glanées sur Internet. Dorénavant, tout ce que j’écris est orné d’images, de peintures. La banque visuelle est mondiale et source d’inspiration gargantuesque. Voilà mon portrait.

_________________________ 


RÉSUMÉ DE LE SOL À L’ENVERS

9782874596209 1 75Ne cherchez pas de fil en aiguille, l’aiguillon est là. Chaque page a son univers, décousu : Tête de pioche incite le lecteur à écrire, Les malades manteaux invitent à la balade des mentaux, Un bassin de fous, ces oiseaux qui planent sur le Rocher Percé en Gaspésie. Trouble mer noire raconte l’histoire d’une dame Alzheimer en croisière. Belles à croquer du XIV’ au XXI’ siècle : vous verrez…

Bref, il n’y a que des brèches dans ce méli-mélo de mots ludiques à faire danser le cerveau.

Plus de deux cent images pour donner vie à ces histoires qui ne sont même pas drôles mais sont farcie d’ironie arrosée de velours.

Publié dans présentations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carine-Laure Desguin 08/06/2012 12:59


Un jongleur de mots!

Micheline Boland 08/06/2012 08:58


J'éprouve une sorte de fascination pour ce que Carl écrit : il fait preuve de beaucoup d'originalité et d'un grand amour des mots.