Carl du Toit...

Publié le par christine brunet /aloys

malades manteaux penché K Cahboum

 

Pourquoi le train déraille ?

C’est parce qu’on le raille.

Les passagers eux baillent

Leurs faces rondes comme corail

Les clowns chauffent la loco       

Comme s’ils étaient à Rio              

Amusant amusés ils rient haut

Excités ils grimpent au poteau

 

Les rails elles s’en moquent

Qu’on leur danse dessus à coup d’rock                    

Quand les wagons sont lourds elles rotent

Quand les cheminots dévient trop elles les croquent

 

Puis un jour on inventa l’avion

Qui face au train était toujours champion

Il allait si vite qu’on alluma les lampions

Pour que chacun, craintif,  fasse  ses dévotions

 

L’homme se mit un jour de la partie                                  

Il ne voulait absolument pas que la terre en azote partit

Chacun dans son coin lançait sa répartie

Tant est-il que d’emblée on prit le parti de l’écolo facil

 

Ébranlée sur son socle la terre vite craqua

En des millions d’années elle n’avait jamais vu cela

Elle se secoua donc et lança en l’air ses habitants par-ci par-là

En criant et disant « Depuis toujours et pour toujours on m’appellera Bella ».

 

 

Carl du Toit

9782874596209 1 75

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christine 28/05/2012 17:02


DP, à chacun ses goûts, pas vrai ? Ecrivez-vous ? proposez l'un de vos textes ou l'une de vos poésies qu'on puisse juger à notre tour de votre talent...

Micheline Boland 28/05/2012 16:49


Voilà un texte particulièrement original, à l'écriture très recherchée. J'aime.

dp 28/05/2012 14:07


Nul !

carine-Laure Desguin 28/05/2012 06:39


Le sol à l'envers! En effet ça déménage!

christine 28/05/2012 06:28


Une histoire en vers... Original  ! et un livre qui attise la curiosité !