Bruines de Laurent Dumortier... Un interview express

Publié le par christine brunet /aloys

 

bruines-avant

 

Interview express pour la sortie de « Bruines »

 

- Vous publiez un livre par an, vous vous occupez de votre maison d’édition et pourtant, on vous voit peu. Est-ce un choix ?

Oui et non. En pratique, avec toutes mes activités, littéraires, éditoriales, alimentaires (ben oui, il faut bien bouffer et en ce qui me concerne, ça coûte un pont), mon agenda est surchargé et je suis amené à faire des choix. J’ai donc privilégié la proximité géographique (Wallonie Picarde surtout) et la sélection de projets. Je ne peux pas tout faire, mais certaines propositions me bottaient vraiment : membre du jury à Ath, conférence-débat à Comines, etc..

 

- La page blanche, ça vous angoisse ?

La page blanche non, le manque de feuilles et d’encre oui : j’ai les idées mais le temps manque. Là, je viens de boucler un recueil de poésie et je m’attaque à mon recueil de nouvelles que j’aimerais achever d’ici la fin de l’année…

 

- Poésie et fantastique, vous n’avez pas le sentiment de vous disperser ?

Pas vraiment, c’est le même matériau, mais l’angle d’approche est différent. La technique d’écriture est différente. Finalement, j’ai besoin des deux pour équilibrer. Et le public n’est pas le même non plus…

 

- Quelques mots pour vous définir :

* stressé/posé ? Stressé, toujours !

* adulte/enfant ? Enfant, avec toutes les activités qui vont avec ; adulte, c’est très chiant, finalement !

* Barry/Paris ? Les deux : Barry, c’est l’endroit où je vis, où je récupère, où je fous rien et où je crée ; Paris ce serait plutôt Tournai, à une dizaine de kilomètres d’ici : j’y ai vécu 5 ans mais comme Barry n’est pas loin, j’ai le calme de la campagne avec la proximité de la ville. Les deux me sont indispensables, mais dans une juste proportion…

* Passé/Futur ? Futur : le passé, c’est le passé, on ne peut pas le modifier ; le futur, on a toutes les clés en mains…

* Jour/Nuit ? Le jour à Barry, la nuit à Tournai, mais l’inverse est valable aussi !

 

 

Publié dans interview

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne Renault 13/12/2012 13:23


Bravo pour cette activité littéraire, que j'envie, ayant des périodes de "page blanche" assez pénibles. Si le dedans vaut le dehors, le livre sera magnifique. L'illustration de couverture est
très belle.

Micheline Boland 13/12/2012 10:01


Laurent apparaît comme un véritable homme-orchestre ! 

Baraffe Marcel 13/12/2012 09:49


"Activités littéraires, éditoriales, alimentaires... " Il est certain que si Laurent ne se nourrissait plus, il gagnerait un temps précieux pour le reste. Quand aux nuits passées à Tournai ???

Jean-Michel BERNOS 12/12/2012 14:18


Vous avez compris les gars ? Arrêtez de harceler Laurent pour qu'il puisse enfin trouver le temps après lequel il court !

gedene 12/12/2012 08:34


Marrant ces mini-bios ;-) Et puis, quoi de mieux pour un homme pressé tel que Laurent D?

Carine-Laure Desguin 12/12/2012 08:23


Ah Laurent Dumortier, on ne l'entend pas assez! J'aime bien apprendre quelques trucs au sujet de notre boss! C'est vrai qu'il n'arrête pas, une maison d'édition à gérer et continuer ses écritures
personnellles. Chapeau!