Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Avis de lecteur pour "Rue Baraka" de Carine-Laure Desguin

11 Avril 2014 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #avis de lecteurs

 

Rue Baraka

 

Lettre à Carine-laure Desguin



Carine-Laure DESGUIN, je viens de lire ton roman Rue Baraka et je tiens à te faire part de mes impressions. Chère Amie, je te tire mon chapeau pour ce roman, rappelons-le, ton tout premier. Je trouve l'histoi
re fascinante et les différents thèmes bien choisis... Je trouve aussi ton choix des personnages ainsi que leurs interactions pertinents. Pour une poète, tu maitrises les techniques d'écriture propres au roman et je t'en félicite. Je donne pour exemple l'introduction récurrente des dialogues entre les personnages, ce qui rend ton texte fluide et compréhensible, les flashbacks peu réguliers, mais qui accrochent le lecteur si celui-ci se perd dans les dédales de ton imagination. 

J'aime ton style d'écriture. Le maniement de la langue est impeccable (à part quelques fautes d'inattention...)

PS; si tu as encore le livre à portée de main, relis la page 14, « Le soleil se devine et bientôt sourira à ces effluves printaniers... », la page 23 « un tourbillon rose prend son élan et s'aplatit benoitement » .Tu verras que tu as l'art de créer des images, ce que j'ai beaucoup aimé. Cela s'entend, tu crées beaucoup plus que Georges, le vieux peintre (personnage du roman). Aussi, chose importante, l'intrigue, bien que concevable, est bien tenue par des divagations qui détournent subtilement l'avidité du lecteur en berçant son obsession de découvrir la boucle de l'histoire. L'on ne saura tout, absolument tout qu'en lisant le livre en entier, magnifique chute. Belle technique ! Je voudrais simplement te dire que tu écris bien, très bien.



Pour finir, comme un Tarek venu d'Algérie, pays où la parenté commence par le voisinage et où le salamalec est adressé à tous ceux que l'on rencontre dans la rue, je referme ton livre avec la ferme volonté de dire merci, bonjour, bonne nouvelle, succès et chance aux passants que je rencontrerai dans ma rue, dans toutes les rues. J'essayerai, même si je sais qu'ici, au pays de Georges, on ne parle presque pas aux inconnus .....

Carine-Laure DESGUIN, si tu veux me croire, ton livre est à l'image du monde. Il n'est pas parfait, mais nous nous y plaisons. Je t'encourage et je reste convaincu qu'avec d'autres opus, tu nous cloueras le bec, à nous autres critiques.

Mes salutations

Ayi HILLAH

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pâques 14/04/2014 18:14

Une belle note de lecture pour ce livre joyeux, ensoleillé comme la couverture et son auteur :-)

Philippe D 13/04/2014 21:30

En voilà un qui est content et qui le dit ! Super!

Carine-Laure Desguin 13/04/2014 15:36

Merci à tous! Espérons que cette histoire en version théâtrale soit soit soit hé puis zut on verra bien!

amo 12/04/2014 14:06

moi aussi j'ai lu ce livre . l'histopir est vraiment fascinante. d'une grande profondeur. il y'en a beaucoups qui vont se retrouver dans cette histoire car moi meme , je croyais qu'elle racontait la mienne , c'est dire combien le talent de cet auteur qui peut nous toucher par son imagination. je conseille ce livrev a tout le monde et j'espere que tu ne nous laisseras pas sur notre faim car on attend du nouveau.

Claude Colson 12/04/2014 17:57

Carine-Laure serait donc maîtresse ès divagations ? Pas possible ! ;)

Marie-Claire George 12/04/2014 11:25

Un livre bourré de bonne intentions, et ça marche ! Un rayon de soleil qui fait du bien, merci Carine-Laure, et chapeau à Ayi pour cette critique bien tournée !

Edmée De Xhavée 12/04/2014 09:29

Voilà de quoi inciter doublement les lecteurs: il se délecteront de la note de lecture si bien tournée et puis ... liront rue Baraka! Deux plaisirs pour le prix d'un, qui dit mieux?

Carine-Laure Desguin 12/04/2014 07:36

Une note de lecture originale, merci l'ami Ayi !

Jean-Louis Gillessen 12/04/2014 00:54

Yep! Quelle belle fiche! Je l'avais déjà lue quelque part, je ne sais plus où, mais l'impression est tout aussi forte : bravo Ayi Hillah, et surtout bravo Carine-Laure (allez, 10.000 exemplaires ... rires, je te le souhaite)