Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Adam Gray se présente...

19 Septembre 2010 , Rédigé par aloys.over-blog.com Publié dans #Textes

PHOTO pour 4me de COUVERTURE (ADAM GRAY)
Bonjour à toutes et tous,




Avant même de me présenter, je saisis l'occasion qui m'est donnée afin de remercier très chaleureusement le Comité de lecture, Laurent Dumortier, toute l'équipe... d'avoir fait de mon rêve une "très prochaine réalité". C'est un immense honneur, un réel plaisir, d'être ainsi accueilli dans cette grande famille qu'est Chloé des Lys. En effet, j'ai reçu la bonne nouvelle - que mon recueil de textes, "...EUPHORIQUES & DESESPEREES", avait été sélectionné - fin juin.

Ce n'est pas le nom qui figure sur ma carte d'identité mais j'ai choisi d'écrire sous ce pseudonyme: Adam Gray (mélange de mon prénom masculin préféré et du nom de l'un de mes personnages victoriens préférés, Dorian Gray).

Je suis né à Marseille, dans le Sud de la France, et c'est de là que j'écris ces lignes.

J'écris depuis très longtemps, depuis mes 13 ans. Cela a commencé par des poèmes, que j'ai rapidement transformés en paroles de chansons, et c'est cela, en fait, que vous découvrirez dans ...EUPHORIQUES & DESESPEREES (ainsi qu'un "prologue" expliquant bon nombre de mes textes). Après avoir gardé cela pour moi des années durant, j'avais envie d'essayer de proposer mes chansons à des artistes. Donc, wait and see...
 
Pour l'heure, je suis infiniment heureux de la sortie future de mon recueil en tant que tel. C'est un rêve inespéré qui se réalise, pour bien des raisons, que je ne vais pas développer ici... (Tout, ou presque, est écrit dans mon recueil.)

A force de lectures, fantastiques, la plupart du temps, de subir l'influence positive de professeurs passionnés et passionnants au collège et au lycée, je ne pouvais qu'avoir ce désir (explosant en chaque auteur comme le Big Bang), que j'allais nourrir, et laisser mûrir... jusqu'à la découverte d'Anne Rice, l'auteur mondialement acclamé d'ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE, et de dizaines d'autres romans tout aussi captivants, mêlant le fantastique et la religion (le sexe, parfois). Ce fut le déclic: il me fallait concrètement m'y mettre. Et c'est ce que j'ai fait, en 2005, reprenant mes lectures, passant par la case théâtre (j'ai écrit une pièce jouée sur scène, un soir unique, mais jouée quand même!), écrivant un scénario de film pour un grand concours, auquel j'ai échoué, et essayant toujours d'étendre mes connaissances sans chercher, à travers mes écrits, à faire faire au Lecteur une overdose de descriptions pompeuses. Il faut un juste milieu. Il est nécessaire, pour moi, que le Lecteur puisse aussi faire travailler son "imaginaire". En tant que Lecteurs, il nous faut cette liberté. Qu'en pensez-vous? J'aime les belles descriptions, mais j'aime aussi, et surtout, imaginer moi-même l'écran cinématographique qu'a esquissé un écrivain sur ses pages. C'est et ce sera ma façon d'écrire, en tout cas. Car je travaille déjà, bien avant sa sortie, sur l'après...EUPHORIQUES & DESESPEREES.
 
J'espère que NOUS découvrirons tout cela ensemble, le moment venu (aucun de mes deux romans en cours n'est terminé mais j'y travaille dur).

Je ne sais pas quoi ajouter de plus pour l'instant (peut-être les paroles d'une chanson...), sinon que je suis très heureux, un sentiment qui m'était étranger jusqu'alors. Cela dit, tout reste à écrire. Tout reste à faire...
 
Pour finir, je vous adresse mes sentiments les meilleurs, avec mes remerciements les plus sincères àChloé des Lys.
 
Amicalement, 

 
Amicalement,
Adam Gray

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lombard Laurent 18/03/2012 11:28


Bonjour Adam,


Je n'ai pas trouvé d'autre moyen de te contacter,j'espère que tu vas bien et que tes oeuvres seront bientot prete car je serai heureux de pouvoir te lire à nouveau.Amicalement Laurent.

Pâques 06/11/2010 18:24



Coucou Adam!


Tu décris si bien ce que j'ai ressenti!!


L'impression de rêver, ce coup de téléphone de Laurent le 23 septembre, c'était magique...


Amicalement


Marcelle



Adam 19/09/2010 22:58



Merci infiniment Carine-Laure, j'ai hâte de toutes ces premières fois dont tu parles, qui seront d'heureuses premières fois, pour une fois! Je suis heureux de faire partie de la famille Chloé des
Lys, avec tous ces gens formidables tout autour, que je sens sincères derrière leur écran d'ordinateur.


Merci beaucoup Edmée, ton petit mot me touche énormément... Je suis navré pour ta maman, qui doit être très fière de sa fille... Je suis très très proche de la mienne, qui a complètement sacrifié
sa vie ENTIERE pour moi, pour ses parents, et, au-delà de mon propre bonheur d'écrivain, j'espère que ma route sera pleine de jolis succès pour que je puisse AUSSI lui offrir un peu de la vie
qu'elle n'a jamais eu... Et est-ce qu'il y a déjà eu des changements dans ma vie... Oui... Mes amies me trouvent métamorphosé par ce bonheur et cette foi qui se sont rallumés en moi... C'est une
réelle résurrection.


Amitiés...


Merci Philippe.



Philippe D 19/09/2010 19:28



L'amour de l'écriture porte chacun d'entre nous, simples amateurs ou écrivains confirmés.


Il faut aller au bout de ses rêves, rêver sa vie et vivre son rêve. Si quelqu'un peut nous y aider, c'est encore mieux.


Bonne chance à Adam.



Edmée 19/09/2010 13:38



Ah oui tiens, cette fameuse lettre! Comme pour Christine je pensais que ce n'était qu'un renvoi de manuscrit... Ma maman, qui est un des personnages du livre, était morte juste un an plus tôt. Et
au boulot, nous changeons de mot de passe tous les trois mois. J'utilisais alors le nom de ma maman... Il y a de ces petits zestes fantastiques que l'on n'oublie pas.


 


Bonne chance, bonne chance pour ce premier livre officiellement tien. Patience, mais ta vie a déjà changé un tout petit peu, non?



carine-Laure Desguin 19/09/2010 13:35



C'est vrai que ce sont des moments que l'on n'oublie pas ...le coup de téléphone de Laurent ( j'étais chez mes
parents et je me souviens très bien : j'ai sauté de joie , mes parents se demandaient si ...heu ... ) et puis ensuite tu verras Adam, c'est une succession de "premières fois" qui sont au fond de
toi pour toujours ! Le premier exemplaire test, la première commande, la première fois que tu vois ton livre en rayon, le premier article journal ...Le premier Goncourt heu non là, je rêve !
Bienvenue à la maison, cher Adam ! A bientôt et bonne chance ! En route pour l'aventure mon gars !



Adam 19/09/2010 10:17



Merci Josy!



LASCAVIA (Josy Malet-Praud) 19/09/2010 10:10



Bonne route, Adam, et qu'elle soit jalonnée de succès.



Adam 19/09/2010 09:24



Merci beaucoup Christine (et Nadine). Que de fois j'ai lu et relu la lettre de Laurent! Je voyais les mots, mais je me disais que je devais ne plus savoir lire correctement le français et que je
me trompais, ou que je rêvais. Passer du rire aux larmes, plus les larmes d'ailleurs, se dire que CETTE FOIS ça y est (conscient du travail à faire par la suite). Quelque chose me dit que la
route sera belle, je ne sais pas pourquoi... mais la foi est là, présente, pour partager, avec qui le voudra, ce nouveau bonheur qui m'a envahi... Bien à vous, Adam



Nadine Groenecke 19/09/2010 09:00



Il en fait des heureux Laurent, un vrai père Noël ! Grâce à lui, je n'ai pas échappé à ce bonheur tombé de ma boîte aux lettres. Même ressenti que Christine, on lit et on relit le
courrier pour être sûr qu'on a bien compris son contenu et après on est sur son petit nuage plusieurs jours durant ! Bienvenue Adam.



christine brunet 19/09/2010 07:02



Belle présentation ! je comprends ta joie le jour où tu as reçu ta lettre de CDL! Au combien! Pour moi, il gelait à pierre fendre ce jour-là: nous avions de la neige jusqu'au genou. La factrice
tentant de ne pas s'étaler m'a tendu une grosse enveloppe à moitié déchirée. J'ai regardé à l'intérieur sans surprise : mon manuscrit... je me suis dit que cet éditeur-là avait la courtoisie de
me le renvoyer sans chèque à la clé et j'ai posé le tout sur la table sans plus m'en préoccuper. Et puis, quelques heurs plus tard, je vais pour le ranger lorsque je jette enfin un oeil
désintéressé à la lettre de Laurent. Mon coeur a dû s'arrêter de battre, à cet instant ! j'ai dû la lire au moins dix fois, les larmes aux yeux puis j'ai téléphoné à tout le monde dans une sorte
d'euphorie. Cette nuit-là, je me suis même levée pour la relire en me disant que j'avais rêvé ! 


En ce qui concerne les descriptions, j'ai la même approche, préférant de loin laisser travailler l'imagination du lecteur... parce que c'est ce que j'aime en tant que lectrice...