Actu TV... Une aventure de curieux et de passionnés

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

actutvcarre

 

Actu TV... Aujourd'hui, bon nombre de lecteurs de livres publiés aux Editions Chloé des lys, la plupart des auteurs de cet éditeur... (euh, c'est le mien aussi...), et des curieux qui reviennent parce qu'enthousiastes, ont entendu parlé de l'émission mensuelle Actu TV. Bizarre ? D'abord, combien d'éditeurs ont une émission de télé ? Combien ont une chaîne dédiée ? Moi, je ne vois que Chloé des lys !

Aujourd'hui, l'émission a trois ans : trois ans d'innovations (mais oui... qu'est-ce que vous croyez ?), trois ans de travail acharné, d'interviews, de reportages, de découvertes. Voilà qui donne envie d'en savoir plus sur le (ou les ?) instigateurs du projet, sur le pourquoi du comment, du qui et du "jusqu'où". J'ai réussi après de longues tractations à interroger le chef d'orchestre de l'émission, Bob... Euh, Bob Boutique, pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore... 


Franchement, Bob, qu'est-ce qui t'a pris de vouloir passer derrière la caméra... et devant? Un rêve de gosse ? Un défi fou ? Un défi solitaire ? Un pari ?

La vérité, c’est que j’ai toujours envie de tout faire ! Je vois une bonne femme comme Cécile Bertrand qui fait de chouettes caricatures politiques dans « la Libre Belgique », je me mets à griffonner . Je vois un clip de Ferré, je m’imagine  déjà sur scène dans un rond de lumière et j’apprends le piano. Je vois un gamin comme Frédéric Legrand qui bidouille  ses films, et j’imagine déjà un scénario… J’ai la naïveté d’un enfant, je ne doute jamais. Je sais que ce sera moins bon, mais je m’en fous. Je fonce.

Question idiote... Comment fait-on pour créer une chaîne TV ??????? Il faut de l'argent, des moyens, des connaissances, des passe-droits ?

Rien de tout ça… zéro euro, zéro centime ou presque. Tout se trouve sur internet avecactu5.jpg des tutoriaux  pour expliquer de A à Z comment procéder. Sauf que ça ne marche jamais comme ils disent. Et là commence la galère. Il faut tout trouver, ré-inventer, apprendre, jeter l’ ordi par la fenêtre, descendre le récupérer et recommencer une fois calmé… bref,  sans passion et une solide dose de ténacité, laisse tomber… sans Dan, le Commandant Danofsky je n’y serai sans doute pas arrivé, ou alors pour 2020. Peut-être.

Vous n’ étiez donc que deux au départ ?

Tout juste, un artiste génial mais ingérable et un schtroumpf  speedé qui parle tout le temps et enfonce des portes ouvertes.

actu1Faut bien cerner l’ambiance : le Dan super-cool qui peint des légumes  sur un morceau de planche puis laisse tomber ses pinceaux pour gratter un Léonard Cohen sur sa guitare, puis s’arrête devant son Mac pour échanger deux phrases philosophiques avec le monde entier… et le Bob monté sur ressort, qui refait du café, se promène dans la pièce en discourant les bras en l’air, en lançant des idées comme on jette des confettis.

Allez, raconte-moi une anecdote sur ce démarrage...

Un matin d’octobre 2009. Il est onze heure. J’ explique à Dan que faire un skype, c’est déjà faire de la télé et qu’il suffit de multiplier les intervenants pour faire une émission. Il réfléchit une seconde (ce que je ne fais jamais), avale un éclair au chocolat (chaque fois que j’allais  dans sa tanière flamande, je lui en apportais. Maintenant il habite Tournai)  puis se lance dans un long discours sur le streaming, les fichiers mp4 etc… auxquels je ne comprends  strictement rien,  pour conclure : ‘faut voir… ‘.

Tout ça est de sa faute, s’il m’avait dit ‘non ça ne tient pas debout’, ACTU-tv n’existerait peut-être pas.

actu3Tu en as parlé tout de suite à Laurent (Laurent Dumortier, patron des Editions Chloé des lys)?

Sûrement pas, le gars est trop occupé. Laurent, faut lui apporter un projet quand il est au point.

On a donc ‘d’abord’ réalisé une première émission en direct, avec des webcams pourries, deux spots  branlants, un pot de fleur pour le décors et douze téléspectateurs morts de rire…

Laurent n’est arrivé que plus tard, quand il s’est rendu compte que le bateau flottait tout seul. Alors, il a accepté d’ouvrir, non entr’ouvrir, son porte-monnaie pour nous allouer une petite subvention. Plus radin, tu meurs. Mais qu’on ne s’y trompe pas. Sans la communauté de Chloe des Lys, toujours prête à aider un collègue qui tente une aventure, ACTU-tv n’aurait pas continué longtemps.

Depuis 3 ans, Actu TV a drôlement évolué. De plus en plus de reportages, de rencontres de gens plus ou moins connus certes mais certaines figures de poids dans le show bizz. Comment fais-tu pour les attirer, les amener à coopérer ?

Je leur casse les pieds. J’envoie un mail pour leur expliquer ce qu’on fait (preuve àhttp://i2.ytimg.com/vi/ejb_dl7rPKI/mqdefault.jpg l’appui) puis je les contacte comme si je devais leur vendre un aspirateur. Parfois ça marche, parfois pas. Mais une fois qu’un d’eux finit par accepter, il me donne les coordonnées d’un autre et ça rebondit. Bon, ça ne fonctionne que si j’ai mis le max pour essayer de lui faire une séquence qui tienne la route… sont sympas mais pas cons quand même.

Comment fais-tu évoluer l'émission ? As-tu une vision de là où tu veux emmener l'équipe ? Aucune ?

http://i2.ytimg.com/vi/-JM-mUpflhQ/mqdefault.jpgOn ne fait pas une télé pour en faire une de plus. Si on a créé ACTU-tv, c’est parce que les autres ne s’intéressaient pas à nous, jugeant sans doute qu’on était trop petit pour passer à l’antenne, Alors on s’ est dit qu’on allait le faire nous-mêmes !

Je répète souvent qu’on vaut les autres et crois-moi, je le pense vraiment. Pas meilleurs, mais certainement pas moins bons. Moins connus, c’est tout.

On va donc continuer à parler de nos amis et des amis de nos amis que nous jugeons intéressants ou ( ce qui pour moi est tout aussi important ) FONT et tentent des choses. Il y a tant de mecs et de filles qui glandent, copient ou paradent que ça me fout les boules.

Nous sommes actuellement 17 dans l’équipe, 17 bénévoles qui s’amusent (c’est essentiel), ne se prennent pas la tête (capital), déconnent, se plantent  parfois mais toujours en en tirant les leçons et en essayent de s’améliorer. Le tout avec un seul but : dire qu’on existe et qu’on a le droit comme les grands à une petite place dans le monde médiatique. 

17 ? Qui sont-ils ?

On ne va pas les citer tous ! certains sont plus actifs que d’autres, parce que plus disponibles, mais tous sont des auteurs de Chloe des Lys et figurent sur la page des podcasts :  http://www.bandbsa.be/podcasts.htm

http://www.bandbsa.be/contes3/actuyoutube.jpg

Aucun de nous n’avait jamais fait de télé auparavant et aucun n’est formaté. A chacun son style et son accent. Nous avons même une présentatrice marseillaise qui ne peut pas cacher ses origines. Quelle importance ? L’ essentiel est d’être vrai et je pense même que notre amateurisme éclairé joue en notre faveur et donne un cachet de sympathie à l’émission.

En fait, on les choisit au coup de cœur. On ne peut bien travailler ( et crois-moi c’est un vrai boulot ) qu’avec des gens qu’on apprécie et surtout, surtout, qui ne tirent pas la couverture à eux…

Notre télé est encore confidentielle, mais logée dans une niche ( la littérature et l’art en général ) qui intéresse peu les médias. Du coup nous apparaissons ( en Belgique en tous les cas ) comme un truc à part qui mérite au moins l’attention.

Et puis il  ya l’ aspect ‘projet pilote’, sans business, sans pub… je ne connais d’ailleurs pas d’autre exemple.

As-tu le trac lors d'un lancement d'émission ?

Un peu quand même… on est sur le net, en streaming, tout peut arriver ! Et puis il y a quand même un peu de technique informatique derrière tout ça… je fais un test une heure avant, puis tombe à genoux et prie le Seigneur que tout se déroule normalement.

 

Mais bon, le temps de l’improvisation est quand même révolu et on prépare un max.

http://i4.ytimg.com/vi/7Zezd0R1pX8/mqdefault.jpgQuel est le truc le plus dingue que tu ais fait pour Actu TV ?

Il y a une bonne année, on s’ est rendu compte deux jours avant l’émission qu’il n’y avait pas moyen de la transférer sur l’hébergeur… aucun programme ne répondait ou alors, le fichier ( plusieurs gigas ) se déconnectait en cours de transfert. Pas d’hébergeur, pas d’émission !

J’étais en transe et téléphonais à tour de bras à Paris où se trouve le maxi-serveur pour m’entendre répondre que pour eux tout était normal et que le problème ne pouvait se situer que chez nous ?  Bref, la cata.

Et ?

J’ai appelé Dan au secours. Il était en ribotte dieu sait où, mais a tout laissé tomber pourhttp://i1.ytimg.com/vi/0Nag9Sl8n8I/mqdefault.jpg venir me dépanner, aussi zen que s’il venait de méditer sur un pic de l’ Everest. Ca a duré quand même toute une journée… il a téléchargé , détourné et craqué un autre logiciel de transfert puis bidouillé un programme qui a tourné toute la nuit. Le lendemain dimanche à 20h00 pile, le générique se lançait sur le net comme si de rien n’était. Oufti !

J’ai horreur de ce genre de choses, car une émission comme ACTU-tv ne peut pas tomber en panne. Il y va de sa crédibilité. Elle peut-être moins bonne, mais elle doit être diffusée. C’est comme un vélo, si tu arrêtes de pédaler, tu tombes.

Allez... Un autre projet en tête ??? Tu m'en parles ?

Un scoop ?  On aimerait bien lancer une autre émission, trimestrielle dans un premier temps, sur le cinéma d’auteur ! Les réalisateurs ont exactement le même problème que les écrivains…

Plus personne ne veut distribuer leurs films.

Alors, on remue ciel et terre pour essayer de mettre ça au point. Une présentation des œuvres ( courts ou longs-métrages ), suivie de leur diffusion bien sûr et pour terminer un petit débat avec le ou les auteurs.

Quelqu’un m’a dit avec un peu de condescendance que c’était impossible à cause des droits, des formats de fichiers etc… juste ce qu’il ne fallait pas faire.

 

Parle-moi de l'audimat... Actu TV est parti de zéro ou presque. Et maintenant ?

C’est très curieux, mais depuis sa création l’émission n’a pas cessé de grimper en audience,http://i4.ytimg.com/vi/stqr7aBUwN4/mqdefault.jpg lentement mais sûrement, que ce soit au nombre des téléspectateurs directs ou celui des podcasts.

En fait, on double chaque année, en partant de zéro il est vrai. Actuellement on frôle la centaine en direct ( tous ne  participent pas au tchat ) et on vient de dépasser deux fois les 500 visites en podcasts.

Si on compare ces chiffres avec ceux des tirages des revues littéraires belges on doit être bien placé. Surtout si on leur ajoute les consultations de notre chaîne YouTube qui approche les 35.000.

Bref ce n’est plus insignifiant. Evidemment nous ignorons tout des audiences périphériques et des forwards, celles et ceux qui copient nos séquences et les reprennent sur leurs sites.

Le tout est de tenir, comme notre éditeur Chloe des Lys, mais on va dans la bonne direction.

 

Sans aucun doute !!!! Rendez-vous au prochain anniversaire !

Pour voir, revoir, s'informer, une adresse : www.bandbsa.be. L'émission, je le rappelle, passe une fois par mois, le dernier samedi du mois à 20h pile et dure aux alentours d'une heure et demie. Puis elle peut être podcastée (revue) via ce site ou via la chaîne CDL Youtube.

 

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

 

 

Publié dans interview

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pâques 21/02/2013 18:25


Un grand bravo à Bob !


C'est une émission super, une belle équipe et de jolies découvertes !

Carine-Laure Desguin 21/02/2013 13:15


On ne trouve pas ls mots, on est soufflé. Quand je parle de cette émission autour de moi, je dois répéter, les gens ne comprennent pas! Et puis quand on s'aperçoit de tout ce chemin parcouru,
avec comme le dit Bob, quatre fils et beaucoup d'audace... 

Micheline 21/02/2013 12:39


Un grand bravo et un grand merci à Bob et à son équipe. Que de découvertes lors des émissions.


 

magerotte 21/02/2013 11:14


ACTU-TV ou quand la passion abolit les barrières ! Bravo Bob et bravo au commandant Danofsky !


 

Edmée De Xhavée 21/02/2013 08:39


Ce qui est bien aussi c'est qu'on a tous pris le train en même temps... et qu'il devient confortable. Je ne rate l'émission que si vraiment il n'y a pas moyen de faire autrement. Et j'adore le
tchat même s'il est loin d'être c ulturel, mais ça renforce le sentiment de tout voir en même temps...


Bravo Bob, Dan et tous les autres!

Claude Colson 21/02/2013 08:12


élicitations à super-mamie, euh non super-Bob et à toute l'équipe. Quel dynamisme !

christine 21/02/2013 07:58


Une super équipe motivée, dirigée par un chef d'orchestre exigeant et ultra dynamique. 


 

Philippe D 21/02/2013 05:31


Quand on est passionné, on peut réaliser n'importe quel rêve. La preuve!


Bravo à Bob et à toute l'équipe!