A la Une... Carine-Laure Desguin

Publié le par christine brunet /aloys

Rimbaud-2011-015.JPGSamedi 10 septembre, c’était la fête à Charleroi ! Dans le cadre des journées du patrimoine dédiées à la pierre et aux écrits, tout un quartier de la ville basse rendait un hommage à Arthur Rimbaud, qui on le sait, passa quelques jours dans cette ville qui allait devenir un maillon important dans l’histoire industrielle de notre pays.

 

Un hommage à Rimbaud dans les rues de Charleroi ! Une ivresse !

Grâce à la collaboration de l'Union des commerçants de Charleroi, desRimbaud-2011-014.JPG riverains, et de l'asbl Charleroi centre-ville, différentes animations ont semé des étincelles...Des diaporamas relatant la vie de Rimbaud, le Charleroi de cette époque, un remake du cabaret vert... Rien ne manquait et l'ombre de l'homme aux semelles de vent planait sur chaque façade...Devant le café les mille colonnes, des textes de Rimbaud s'élançaient entre deux rayons de soleil, poussés par quelques musiciens et la voix de Luc broché. Merci à Luc Broché, Alice Bosq, Elaine Magnette et Marc Hubert ...

On brûlait le fer, on gravait les parchemins ...

Sur un grand bi, Etienne de la librairie Fafouille, en costume d'époque, pédalait ... 

 

Merci à Anne-Catherine Bioul, coordinatrice de l'évènement....

Mon texte dédié à Rimbaud, Dans les rues de Charleroi vit sa vie, il est affiché sur trois des fenêtres des Mille Colonnes...

Que rêver de mieux ?

 

 

               Dans les rues de Charleroi ...

 

Dans les rues de Charleroi sous le ciel

Gris et bas

Tu avais déchiré tes bottines

Avais-tu faim, avais-tu froid

Les chemins des usines

Paysages industriels

Au cabaret - vert

Tu demandas des tartines

Et une ou deux bières.

 

Je marche souvent

Depuis longtemps déjà

Dans les rues où tes pas

M'ont donné rendez-vous

Je cherche parfois

Ce cabaret - vert

Une tartine de jambon

Et une ou deux bières

Vers cinq heures du soir

L'heure où les gueules noires

Déminaient les secrets

Souterrains et sans sous.

 

Etait-il ici était-il là

Abri des chiens abri des loups

Ce cabaret - vert

Les pieds en sang

Tu t'arrêtas

Te rassasias

Bus quelques bières

As-tu écrit sur la table ?

  Ensuite qu'as-tu fait de ta nuit ?

Sur les quais de la Sambre

Où t'es-tu endormi ?

Dans quel hôtel quelle chambre

As-tu écrit sur la table ?

Souffle-le moi dans le vent

Dans les fumées des usines

Souffle-le moi souffle les mots

Huit consonnes et cinq voyelles

Tes écrits pleuvent dans les ciels

Sur les quais de la Sambre

Les pavés te disent merci

Toi le poète le créateur de mots

Toi l'Africain le surhomme

Les chemins se rappellent

Et te nomment

  Arthur Rimbaud.

 

Carine-Laure Desguin

Auteure de RUE BARAKA ( Ed Chloé des lys )

 

************************************

 

la-braise-septembre-2011-006.JPGLa Braise, rue Zénobe Gramme à Charleroi, organise plusieurs fois par an  une exposition  afin de donner une chance à de jeunes artistes. C’est Piet Vandenhende, un peintre-sculpteur qui est à l’origine de ce mouvement qui donne rendez-vous à des créateurs originaux…

 

Ce week-end ( du 09 au 11 septembre 2011 ), dans une salle toute rénovée,la-braise-septembre-2011-005.JPG cinq artistes très motivés ont présenté leurs sculptures et peintures :Jean-Michel Wanli, Olivier Evaldre, Pascale Badot, Marie-Christine Montigny, et Pino Bonelli.

 

Merci aux organisateurs de cette expo qui donnent la parole à tous les créateurs puisque mon texte L’Eclipse reste accroché là, en permanence…Ces mots jetés sur le papier relataient la vie difficile de Piet Vandenhende, un artiste issu des trottoirs urbains …

 

http://carinelauredesguin.over-blog.com/article-piet-69025754.html  

 

 

Carine-Laure Desguin

 

****************************************************************************************

 

RUE-BARAKA-en-vitrine-chez-Moliere---001.JPG      La librairie Molière de Charleroi consacre une vitrine aux auteurs de la région et ceci dans le cadre des journées du patrimoine ayant pour thème cette année « des pierres et des lettres »…

« RUE BARAKA » de Carine-Laure Desguin était là, bien visible !


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bleue Azur 30/09/2011 08:26



Bravo encore pour ton énergie et la générosité que l'on ressent chez toi !



christine 25/09/2011 15:38



Bravo, bravo !!!!!!!



claude danze 24/09/2011 17:10



Graine de star, va!



Anne Renault 23/09/2011 22:25



Un véritable souffle anime ton poème dédié à Rimbaud, qui rend au poète un très bel hommage.
Amicalement



Philippe D 23/09/2011 21:31



Ca bouge, ça bouge, chez Carine-Laure. Quelle vitalité !



marie-claire 23/09/2011 14:49



Tu collectionnes les évènements... et les succès ! Rimbaud, c'était le Cabaret vert et toi, ce sont donc les Mille colonnes. Qu'on se le dise !



carine-LAure Desguin 23/09/2011 13:29



Hé oui les amis, ça bouge ça bouge et espérons que ça continue ! Remuons !



Edmée De Xhavée 23/09/2011 08:19



Eh bien Carine-Laure, la ville de Charleroi devrait t'engager dans leur collège culturel! Tu es partout, comme le furet qui court et court!



Claude Colson 23/09/2011 07:41



"Et je voudrais tant refaire le chemin à l'envers..." ;)


huit consonnes et cinq voyelles ??