Philippe Desterbecq a lu "Le testament" d'Emmanuel Serdet

Publié le par christine brunet /aloys

 

Qui est Emmanuel Serdet? 

Quelqu'un de discret en tout cas, car je n'ai trouvé aucun renseignement sur lui à part ceux qui sont repris sur la 4e de couverture de son livre : 

- originaire des Vosges

- passionné par l'histoire des religions

C'est tout ! 

Moi, j'ajouterais : un érudit si j'en juge par la qualité de son récit et par le vocabulaire employé ! 

Sa passion pour l'histoire des religions, il l'a fait passer dans son livre "Le testament". Ecrit comme un roman pour faciliter, sans doute, sa lecture par tout un chacun, ce livre regorge d'informations historiques sur les religions, sur la philosophie, sur la vie en général. 

Sans du tout imposer ses convictions, le lecteur peut facilement les deviner. 

Ce livre est un peu conçu comme la série "... raconté à ma fille". Ici un grand-père luthier parle à son petit-fils tout en lui montrant les ficelles du métier. Leurs tête-à-tête sont des occasions d'explorer l'histoire de l'humanité, de parler de philosophie, de religions, du christianisme, du judaïsme, des mythes originels sumériens et égyptiens, des légendes grecques, de la religion musulmane, sans oublier la civilisation des Mayas, les Templiers, la Franc-Maçonnerie et j'en passe. 

Un très bon bouquin à lire quand on est bien reposé tant il est dense et demande réflexion. 

Il est bon de prévoir un dictionnaire à ses côtés tant le vocabulaire est précis et peu usité. 

Quelques extraits pour vous mettre l'eau à la bouche : 

" - Le plus étonnant, c'est le pouvoir de prédiction de Jésus dans les Evangiles. Il annonce par avance la destruction du Temple et de Jérusalem, la résurrection au bout de 3 jours, comme si moi je te prédisais la guerre de 39-45 et le tiercé de dimanche dernier!

- Ah ! Je comprends ! Tu crois qu'on fait raconter à Jésus dans les Evangiles, en fait, ce qui s'est déjà passé?"

 

"-Matthieu a repris une des prophéties d'Isaïe dans laquelle le Seigneur annonce la mise au monde du Fils Emmanuel par "une jeune fille pubère", c'est-à-dire la naissance de ce fameux Fils prodige.

- Et alors? Ça me parait normal jusque-là. Et je ne vois pas le rapport avec la virginité de Marie. 

- Eh bien Matthieu, en traduisant le mot hébreu "ha'almah" désignant "la jeune fille pubère" par le thème grec "parthenos" qui signifie "vierge consacrée à la divinité" comme Athéna, par exemple, fera de la mère de Jésus la Sainte Vierge ! "

Un livre extrêmement bien documenté, simplifié pour le commun des lecteurs même si le vocabulaire est quelque peu châtié ! A lire absolument pour se sentir un peu moins bête...

 

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 27/09/2020 21:21

J'aimerais bien en connaitre un peu plus sur cet auteur trop discret à mon gout...

Christian Eychloma 26/09/2020 13:14

L'humour en prime ! :))

Jean Destrée 26/09/2020 09:47

Ce doit être passionnant à lire, d'autant plus que c'est l'homme, effrayé devant les catastrophes naturelles et les autres phénomènes naturels qu'il ne comprenait pas, a créé les dieux pour exorciser ses peurs. Les lignes proposées ouvrent une voie royale à la réflexion sur les religions et autres superstitions.
Bon vent Monsieur Serdet.

C.-L.Desguin 26/09/2020 09:24

Une façon de détricoter certaines croyances mais disons ... une façon... intelligente.