"Le jour se rapproche du premier jour", un texte signé Carine-laure Desguin publié dans le Spantole

Publié le par christine brunet /aloys

 

Le jour se rapproche du premier jour

 

Celui qui sourit vers l’infini

À l’orée d’une lumière hybride

Alliée à jamais des chants de la terre

Et de ceux des océans

Par-delà les prières du temps

Grâce ! Grâce ! Les cercles des humeurs

Disparaissent et les songes à l’aube

Du grand tout dans un non-lieu une île

Aux mille chemins aux promesses subtiles

Ce jour-là à cette heure-là des ailes

Sonorités magiques et sorcières bleuissent

Les tissus les arômes tous les habits sages et enjôleurs

Grâce ! Grâce ! les astres eux-mêmes

Éclairés d’un métal aux reflux perlés

Se taisent et s’agenouillent à l’ombre de la belle

 

Le jour se rapproche du premier jour

Corymbe sur les bords soyeux du temps

À demi-mots au gré des souffles

Quand les cotonnades rassemblent les lames

Un métal fou aux veines exsangues

File chasse après chasse vers la sublime flamme

Grâce ! Grâce ! Les rives de l’universel

Hèlent encore les paniers aux fruits d’or

Les ardents délices d’un vivant ressuscité

Hors des coulées des chasubles mouvantes

 

D’une obole de sang d’un sacrifice

Dans la paume d’un esprit une lumière

Des semences de l’univers des essences

Ruissellent jusqu’aux frontières lunaires

Grâce ! Grâce ! Pitié

Et des petits grains de sable se traînent

Se désarment adossés à l’arc-en-ciel

 

Carine-Laure Desguin

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brigitte Hanappe 21/09/2020 13:53

Je m'incline devant la prouesse de réaliser de telles phrases poétiques car j'avoue en être incapable: c'est très beau...

C.-L.Desguin 21/09/2020 14:50

Merci Brigitte. Ce texte était un essai, je n'avais jamais abordé ce style. Le labo des mots autorise tellement d'essences. Belle journée à toi, Brigitte. Au plaisir de se revoir.

Salvatore Gucciardo 20/09/2020 21:24

Voilà un texte fort, séduisant et émouvant! Bravo Carine-Laune!

C.-L.Desguin 21/09/2020 07:47

Merci Salvatore, ton commentaire me fait plaisir.

Philippe D 20/09/2020 20:51

Je ne ferai pas de commentaires. Mon décodeur ne fonctionne pas comme il faudrait...

C.-L.Desguin 21/09/2020 07:46

Ah ah cher Phil, quand j'ai vu que ce texte était sur Aloys, j'ai de suite pensé à toi!

Christina Previ(otto) 20/09/2020 11:35

Très beau, subtil, poétique et douloureux à la fois, ces vies de petits grains de sable, qui nous représentent, peut-être ?

C.-L.Desguin 21/09/2020 07:45

Merci Christina, eh oui...

Edmée De Xhavée 20/09/2020 08:50

Un moment de grâce, en fait...

C.-L.Desguin 21/09/2020 07:44

Merci Edmée! On se laisse aller, on ferme les yeux.