Jean-Claude Colasse nous présente "Mon chemin peut-être le tien"

Publié le par christine brunet /aloys

 

Biographie

Directeur d’école et conseiller pédagogique retraité, Jean-Claude Colasse est atteint de la maladie de Parkinson depuis 2013.

Humaniste de formation, il redécouvre l’écriture à l’occasion d’une séance de méditation en groupe.

Dès lors, chaque jour, il s’attelle à décrire son vécu, ses souffrances, ses joies aussi. L’écriture lui permettra d’accepter la maladie et de mieux la vivre.

Le partage de ses textes sous forme poétique à d’autres malades lui permet de réaliser qu’il peut leur venir en aide.

Ce recueil de poèmes nous emmène vivre aux côtés de Jean-Claude Colasse  durant une bonne  année.

Bonne lecture.

 

Résumé :

C'est au cours d'une séance de méditation avec le groupe de malades Parkinsoniens qu'est né le désir d'écrire en utilisant la rythmique de la versification. Rentré chez moi, mon premier poème s'est déroulé sur le papier sans discontinuité ; l'illustration m'est venue plus tard. A partir de ce jour, des idées me sont venues régulièrement ; je n'éprouvais aucune peine à les exprimer dans ces textes que je rédigeais sous forme poétique pour leur donner rythme et musique. A la demande de ma neurologue, j'ai commencé à les partager dans les groupes de méditation dont je fais partie, soit, le groupe des personnes atteintes de la maladie de Parkinson ou de la sclérose en plaques. Dès lors, d'aucuns me dirent combien ils appréciaient mes textes et combien ils s'y retrouvaient. Les poèmes s'accumulant, je me rendis vite compte que ceux-ci ne faisaient que retracer mon parcours personnel, mon cheminement. J'avais trouvé le moyen d'exprimer mes souffrances et surtout, de les évacuer. Mon désir, aujourd'hui n'est autre que mon recueil aide les malades quels qu'ils soient à se prendre en main, à positiver, à réaliser que tout est en nous et à garder, malgré les souffrances, un esprit de gratitude. 

 

Extrait

Vive la vie 

 

Plus d'un mois déjà devant une feuille vierge,

Rien, pas une idée à coucher sur cette page.

Mais voilà que ce jour, une idée nouvelle émerge

Je m'en vais tout de go vous en dire davantage.

 

Bien souvent, on me parle de ma maladie.

Des choses ont changé depuis qu'elle s'est déclarée,

De nombreux  problèmes ont envahi ma vie,

Pas facile d'accepter et de surmonter.

 

Pourtant, il m'arrive de voir l'autre côté

Et donc de considérer sans arrogance, 

Sans occulter les nombreuses difficultés,

Que, quelque part, ma maladie est une chance.

 

C'est un rythme nouveau qui régule ma vie

me donnant ainsi plus de temps pour réfléchir

Voir en moi ce qui chaque jour me conduit

Pour enfin cet homme nouveau bien accueillir.

 

Aujourd'hui je prends du plaisir à ne rien faire

Et n'en n'éprouve aucune mauvaise conscience.

De nouvelles activités rythment mes jours en permanence

Rendant ainsi ma vie plus sereine qu'hier.

 

J'ai découvert l'écriture, la méditation.

Leur partage me procure un plaisir immense

Et m'assure un bien-être pour un futur 

dont je n'avais jamais soupçonné l'existence.

...

 

Ralentir et profiter de l'instant présent

Se libérer de ce qu'on ne peut contrôler

De son entourage apprécier les bienveillances

De la sérénité emprunter le sentier.

 

Le temps est venu d'aspirer à pleines bouffées

Tout ce que, chaque jour, la vie vous apporte.

Laisser de côté souffrances et regrets

Faire place à l'humour, voilà ce qui importe

 

Ainsi va ma vie aujourd'hui...




Jean-Claude Colasse                                       le 2 août 2018

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 02/10/2020 21:12

On ressent de l'optimisme dans ce poème et c'est très bien comme ça !

Brigitte Hanappe 02/10/2020 14:16

L'écriture est en effet un excellent moyen d'extérioriser tous ses ressentis et ses souffrances: les garder cachés au fond de soi ne sert en fait qu'à les cultiver davantage , les sortir sur du papier permet certainement de les atténuer. Une belle initiative de la part de Jean-Claude de les partager avec les autres et les écrire sous forme de poème me semble encore plus beau.

Micheline Boland 02/10/2020 09:04

Des messages positifs. Comme cela est bien dit : "Le temps est venu d'aspirer à pleines bouffées

Tout ce que, chaque jour, la vie vous apporte." Bravo !