Joe Valeska a lu "Galinda, La forêt des Ombres" de Laurent Femenias

Publié le par christine brunet /aloys

Je n’en reviens pas d’avoir mis autant de temps à découvrir « Galinda, la Forêt des Ombres » de

, édité chez les éditions Chloé des Lys, et je dois dire que j’ai réellement adoré.
C’est en découvrant que j’avais quelques goûts littéraires en commun avec l’écrivain que je me suis (enfin) décidé à m’aventurer au cœur de cette mystérieuse forêt qui, assurément, est l’un des personnages principaux de ce roman fantasy/fantastique, lequel s’éloigne brillamment du schéma classique et des personnages habituellement rencontrés dans ces histoires… Résultat : c’est rafraîchissant. Et sans ennui à aucune page.
Il faut savoir que je suis un lecteur « lent ». Même lorsqu’il s’agit de quelqu’un dont je suis fan, comme Anne Rice, je peux mettre des semaines ou de longs mois à lire un roman. Je suis sur son dernier depuis plus d’un an et demi… J’ai lu « Galinda, la Forêt des Ombres » en moins de quatre jours. Une fois que j’ai commencé, impossible de m’arrêter !
J’ai trouvé sous la plume de Laurent Femenias tout ce que j’adore chez un écrivain. Premièrement, l’histoire est prenante et magistralement écrite. C’est fluide, et c’est quelque chose qui me semble important pour le plaisir de la lecture. Deuxièmement, les personnages sont crédibles et attachants, et nuancés. Pas de « tout noir » ou « tout blanc ». Troisièmement, et c’est ce que je recherche chez tout écrivain, homme ou femme : que sa façon d’écrire projette dans mon esprit des images cinématographiques. J’ai lu le roman, mais j’ai aussi « vu le roman ». J’ai suivi Sam Harper, le héros, comme si je traversais la forêt à ses côtés. Quelle aventure !
Ce que j’apprécie chez Laurent Femenias, écrivain, c’est aussi les références distillées par-ci, par-là. (C’est une chose que j’adore faire, moi aussi.) Il en parle d’ailleurs dans les annexes du roman qui sont très intéressantes. Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas gâcher le plaisir d’un lecteur ou d’une lectrice qui aurait envie de découvrir ce formidable roman.
En conclusion, « Galinda, la Forêt des Ombres » est le meilleur roman fantastique que j’ai lu depuis bien des années.
Ah ! Important pour moi, également : la notion de rédemption. J’ai aussi besoin de cela, dans un roman. C’est toujours un gros plus. Je vous le disais, j’ai trouvé sous la plume de Laurent Femenias tout ce que j’adore chez un écrivain. Alors, un immense merci à lui, et j’espère réellement en lire davantage.
J’espère que vous oserez, à votre tour, pénétrer au cœur de Galinda, et je vous le recommande :

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 17/05/2020 21:31

Vraiment bien vendu ! Et on a envie de l'acheter...

Joe Valeska 17/05/2020 19:23

Merci, et merci à l'auteur pour la découverte !
N'hésitez pas ; ce roman est vraiment excellent pour s'évader...

Micheline Boland 17/05/2020 18:38

Superbe note de lecture !

Marion Oruezabal 17/05/2020 17:15

ça a l'air super!

Christina Previ(otto) 17/05/2020 13:06

Cette note me met l'eau à la bouche... cela semble très inspirant !

Edmée De Xhavée 17/05/2020 09:11

Quelle belle "note" bien détaillée, même si tu arrives à ne pas nous dire un mot de l'aventure en question, tu nous titilles avec tes arguments personnels, au point que l'on est vraiment tenté de découvrir, nous aussi, cet auteur et son livre. Merci!!!