Carine-Laure nous propose un texte qui dépote "Debbie Malocke au JT de 13 heures ce mardi 31 mars"

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Debbie Malocke au JT de 13 heures ce mardi 31 mars

 

Ce mardi 31 mars, Debbie Malocke, ministre de la santé, est interviewée via webcam, distanciation oblige,  au JT de 13 heures par Francis le Brigand. 

- Madame la Ministre, bonjour. Vous êtes très occupée, nous nous en doutons, et nous vous remercions pour cette intervention dans notre journal de 13 heures. Première question si vous le permettez, quel bilan tirez-vous à ce jour de cette pandémie dont le responsable est le Coronavirus ?

- Bonjour à tous, eh ben, le bilan est très bon. Le Covid-19 atteint spécialement les personnes âgées et à ce jour, plusieurs centaines de personnes de plus de septante ans ont succombé. Un chiffre qui sera revu à la hausse ces prochains jours, c’est ce que mon collègue des pensions espère également.

- Madame la Ministre, ce commentaire ne vous gêne pas ?

- Ah ben non, la vérité, il faut l’avouer, n’est-ce pas, moi je dis toujours la vérité ?

- Oui, évidemment. À propos de ce bilan, mettriez-vous d’autres éléments en évidence ?

- Ah ben bien sûr, monsieur le Brigand. Cette situation catastrophique provoque des états très dépressifs car les actualités sont de plus en plus anxiogènes, cela s’explique de cette façon-là. Et de ce fait, les demandes d’euthanasie ne cessent d’augmenter. C’est très bien aussi, cette hausse de demandes d’euthanasie.

- Madame la Ministre, pouvez-vous nous expliquer en quelques mots en quoi cette hausse de demandes d’euthanasie est pour vous quelque chose de positif car je ne suis pas certain que tous nos téléspectateurs comprennent bien votre raisonnement.

- Monsieur le Brigand, cela signifie que le citoyen pense qu’il sera difficile de se soigner à l’avenir, très difficile même. Alors, à quoi bon vivre ? Les personnes seules et isolées qui ont accès aux réseaux sociaux et aux journaux télévisés, croyez-vous qu’elles ont encore le désir de vivre ? Je sais plus si on dit qu’elles ont ou qu’elles aient mais qu’importe, je suis Flamande, ne l’oubliez pas, ah ah ah ! Qu’elles soient âgées de plus de septante ans ou pas, ces personnes-là n’ont plus le goût de vivre, c’est bien normal. Et là, je félicite tous les journalistes, car toutes leurs interventions et toutes ces images d’hôpitaux débordés, de soignants sans masque surtout dans les maisons de repos qui doivent sacrifier des vies, tout cela contribue à la démoralisation de nos citoyens. Je sais pas si démoralisation existe en français mais c’est pas zimportant n’est-ce pas ? Ah ah ah, un peu d’humour à la belge, ça fait du bien de temps en temps, il faut rire encore.

- Madame la Ministre, soyons pragmatiques. Un citoyen lambda qui se sent inutile, isolé et j’en passe, que peut-il faire afin d’aider au mieux notre sécurité sociale ?

- Ceci est une très bonne question. Vu l’affluence des demandes ces derniers jours de ces demandes d’euthanasie, excusez-moi j’ai dit deux fois le mot demande mais ce n’est pas grave actuellement, nous avons décidé que les médecins des équipes spécialisées Covid-19 étaient trop nombreux sur le terrain et surtout inutiles puisque la plupart des gens atteints mourront. Et donc ces médecins sont obligés de regagner les unités dites d’euthanasie express. Les formulaires de demandes sont aussi en ligne, vous envoyez ça avec vos nom prénom et date de naissance pour éviter les erreurs ah ah ah et puis tout sera rapide et surtout vous offrira une mort très propre et très rapide. Sans souffrance, donc. Et cela, c’est gratuit pour chaque citoyen.

- Madame la Ministre, merci pour toutes ces informations. Vous désirez ajouter d’autres précisions ?

- Merci monsieur le Brigand, je pense que tout est dit. Le principal et ça tout le monde doit le savoir c’est que cette situation est vraiment, mais alors là vraiment catastrophique. Mais rassurez-vous, si vous refusez de mourir de ce Covid-19, remplissez le formulaire mis en ligne sur le site officiel Covid-19 et une mort plus efficace et plus rapide vous sera offerte !

- Madame la Ministre, nous vous remercions pour cette intervention via webcam, nous le rappelons et nous excusons pour les quelques interférences mais nous pensons que les citoyens ont très bien compris votre message.

- Merci monsieur le Brigand et à demain si vous le désirez pour un autre bilan aussi négatif je l’espère. Ou positif, cela dépend du nombre de victimes !

 

 

Carine-Laure Desguin

http://carineldesguin.canalblog.com

 

Publié dans Textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Destrée 30/05/2020 09:29

Waouh!!! Je te reconnais bien là. Cet humour est le reflet de ce que beaucoup pensent de la façon dont le "pouvoir" a géré la situation d'avant - destruction des masques, restrictions des dépenses de Sécurité sociale, gestion des maisons de repos - j'en passe et des meilleures. Toute ressemblance avec des personnes "encore" vivantes n'est qu'un effet du hasard.En tout cas,merci pour cette bouffée d'air "frais". Bises
Jean

Christian Eychloma 23/05/2020 18:50

Humour belge, dites-vous ? Aussi noir que le noir pays ! Sans doute plus appréciable encore pour qui connaît Debbie Malocke, je suppose ?

C.-L.Desguin 25/05/2020 08:21

Oui. Debbie Malocke, c'est Maggie Deblock, notre ministre de la santé, un personnage à elle seule (!) et Francis le Brigand c'est François de Brigode un journaliste qui présente le 20h.

Philippe D 21/05/2020 21:28

Un peu dérangeant car on se demande si on est dans la réalité ou dans une fiction ! En tout cas, il aura fait couler beaucoup d'encre ce satané virus chinois !

C.-L.Desguin 22/05/2020 11:12

De l'encre, et du sang aussi. Je n'oublierai pas ça.

Jean-Louis Gillessen 21/05/2020 14:51

Je m'énervais quand j'entendais dire beaucoup de personnes : "Ils ont trouvé un truc pour diminuer les pensions !", mais dan ton texte, cela ne m'énerve pas, Carine-Laure. Hiiiiiiiiii Félicitations et bravo à toi, oui, rions. Merci de spécifier qu'il s'agit d'une parodie ... Euh ... car dans les faits, c'est quand même complètement différ... euh ... presque différ ... enfin, c'est fort ressem ... c'est un "ressemblement" ,dirait la ministre, qui est fort ressemblant à la réalité, ... et euh ... comme elle le dit elle-même, elle dit toujours la vérité. Hiiiiiiiiiiiiii.

C.-L.Desguin 21/05/2020 15:49

Merci Jean-Louis, chacun sa vérité. La littérature existe pour déranger, pas pour ranger. Au propre comme au figuré, j'aime déranger. Et je me retiens encore.

Micheline Boland 21/05/2020 09:54

Voilà qui décoiffe et donne sérieusement à réfléchir. Bravo !

C.-L.Desguin 21/05/2020 15:46

Merci Micheline, bises virtuelles!

Edmée De Xhavée 21/05/2020 09:18

Oh santo cielo, madonna santissima mia!!! :-O...

Mais bon, en effet, sommes-nous certains qu'il s'agit bien d'une parodie ou d'une caméra cachée?

Bravo Carine-Laure, comme je suis belge et pratique l'humour à la belge, ... eh bien j'avoue que j'ai ri quand même!

C.-L.Desguin 21/05/2020 09:32

Merci Edmée! C'est l'humour qui nous sauvera!

C.-L.Desguin 21/05/2020 08:36

Interview parodie de Maggie de Block, ministre belge de la santé par François de Brigode, journaliste à la télévision belge.

C.-L.Desguin 21/05/2020 08:38

Parodie, hum...