« Discussion de comptoir sur le métier de prof », une présentation signée Aurélien Dubois

Publié le par christine brunet /aloys

 

Biographie de l’auteur de « Discussion de comptoir sur le métier de prof »

 

Aurélien Dubois écrivait déjà quand il était petit. Mais il aimait sortir jouer aussi. Il a étudié l’anthropologie et est donc devenu plus intelligent, mais sans abuser non plus.

Aujourd’hui, il est professeur de français au CEFA d’Ixelles-Schaerbeek. Il est fier de son métier et de son école. Il se pose plein de questionnements sur la jeunesse actuelle. Cela dépasse sans doute ses fonctions, et son salaire. Mais Aurélien est indiscret ! Gratuitement.

Il aime l’humour, sophistiqué ou non, drôle ou non. Cela se voit dans ses écrits. Son livre de prof est souvent humoristique. Avec une histoire fictive, mais aussi largement autobiographique. Car Aurélien est égocentrique !

Aujourd’hui, son souhait le plus cher est que son livre de prof soit lu par ses collègues, et ses anciens et actuels élèves. Pour que chacun se reconnaisse. Avec l’indiscrétion gratuite et l’égocentrisme qui conviennent.

 

Résumé

Cette histoire est inspirée de réflexions réelles… 

Auréo, prof de français dans l’enseignement professionnel, rencontre dans un bar Madeleine, la célèbre journaliste sur laquelle il a toujours fantasmé. Dans ses meilleurs fantasmes, franchement. 

Bizarrement, ils se mettent à discuter, et à se séduire. Le courant passe. Sauf quand Madeleine décide de s’inventer une vie de prof, pour montrer à Auréo qu’elle est capable d’imaginer, et de décrire mieux que lui, ce qu’il vit au quotidien. Pour le meilleur et pour le pire. 

La vie de prof que Madeleine crée de toutes pièces va révolter Auréo. Mais elle va également le faire réfléchir. Au meilleur et au pire. 

Avec toutes ses réflexions, Auréo va prendre pleinement conscience de ce qui l’anime dans son métier : une inquiétude grandissante pour ses élèves, proportionnelle à toute l’affection qu’il leur porte. Même aux plus mauvais. Les pires des pires, franchement.  

Cette histoire est réellement une réflexion inspirante…

 

 

Extrait

 

Cette histoire se déroule un vendredi soir de novembre, dans une rue du centre-ville. Il pleut beaucoup dehors. Les trottoirs brillent dans le noir, à cause du reflet de la lumière des lampadaires dans les flaques d’eau. C’est étincelant. C’est coloré.

Mais c’est quand même moche. (…)

Assis devant le comptoir du bar au milieu de la rue, un prof prénommé Auréo ferme son parapluie qui s’égoutte sur le sol. Il commande au barman un jus d’orange. Il le sirote, en silence. Puis il rote, en silence, heureusement. (…)

Il est fatigué de sa semaine, mais pas au point d’être pressé de rentrer. Il est prof dans une école professionnelle. Il débute dans le métier depuis deux ans. C’est déjà un long début… (…) Ceci étant dit, toute ressemblance avec l’auteur de ce livre serait fortuite et malheureuse pour ce pauvre personnage imaginaire qui n’a rien demandé !

Auréo s’embête un peu dans ce bar. (…) Quand soudain, un miracle s’accomplit. Une jolie fille s’assied à sa gauche devant le comptoir.

Publié dans Présentation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 11/04/2020 06:41

Me voilà très intéressé, même si l'école et moi, c''est maintenant de l'histoire ancienne, une histoire que je préfère oublier.

Brigitte Hanappe 08/04/2020 13:27

Une histoire sur le métier de prof, combinée avec une histoire d'amour? .. Cela devrait me plaire!