Le dernier ouvrage d'Edmée de Xhavée dans le blog "CduBelge"

Publié le par christine brunet /aloys

Deux pour le prix d'une ! 

Dans son dernier bouquin, Edmée nous offre deux histoires, ce qui n'est pas pour déplaire à ses nombreux lecteurs. 

Drôle de titre pour une histoire, drôle de prénom pour une héroïne de roman. Toffee est en réalité Sophie, une jeune fille pleine de vie que le printemps de la vie réveille. On ne peut que remarquer cette jolie fille pétillante et fraiche, de condition modeste pourtant, qui attire le regard des hommes de tout âge ! 

Et c'est vers "un vieux" qu'elle se tourne, le charme, le désire, l'idéalise. Mais Jules est marié ou plutôt veuf depuis peu et Jules vouait un amour passionné à sa femme...

Le couple a un fils : Claude. 

Et c'est soixante ans plus tard que nous retrouvons Claude, dans une maison de retraite. Julie, la soixantaine, vient lui rendre visite et lui parle de son père, de son père et de Toffee. 

Claude ne se souvient pas de cette Toffee, pas plus de Sophie d'ailleurs ! Ou plutôt son inconscient a enfoui cette jeune fille bien profondément en lui, mais des révélations de Julie vont la faire ressortir...

Edmée comme on l'aime, Edmée comme on peut la retrouver sur son blog, avec ses secrets de famille, ses adultères, ses enfants cachés, Edmée et son écriture magique...

La preferida

 Le ver est dans le fruit. Voilà un titre qui aurait convenu à ce petit roman choral. Je le dis tout de suite : j'ai adoré cette deuxième histoire. J'ai adoré détester l'héroïne, celle sans qui il n'y aurait pas eu d'histoire, celle qui est venue mettre la zizanie dans la famille de Moustière. La particule est importante car sans ce petit "de" Olive qui se fait appeler Olympe ne serait pas entrée dans la famille.

Olympe a mis son dévolu sur Marc de Moustière, un bon parti qui lui apportera certainement la richesse. Le jeune homme est subjugué par cette intrigante qui d'emblée déplait à la famille, mais le mariage se fait et dès lors le ver est dans le fruit. 

La femme est plus qu'un ver, c'est un serpent qui avale ses proies les unes après les autres sous le regard bienveillant du mari qui n'a d'yeux que pour elle et se laisse mener par le bout du nez par les discours "pleins de bon sens" de la vipère. 

Qui mieux qu'Edmée pouvait nous raconter une telle histoire? Qui pouvait imaginer un tel personnage sans scrupules : une héroïne qui distille son venin peit à petit autour d'elle? Qui pouvait imaginer un mari sans personnalité qui ne vit que pour et par sa femme? 

Chaque personnage raconte son histoire avec, comme point central, cette fameuse Olympe que vous adorerez détester aussi, j'en suis sûr. 

Hum ! Cette histoire est vraiment ma preferida ! 

Publié dans avis de blogs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

C.-L.Desguin 13/02/2020 07:54

Sur ma PAL, en attente...

Jean-François Foulon 12/02/2020 21:46

Voilà une critique à partager sans retenue :)))

Philippe D 12/02/2020 21:22

Edmée ne me déçoit jamais !

Brigitte Hanappe 12/02/2020 11:32

Toutes ces remarques ne font qu'attiser mon envie de me plonger dans ces deux histoires.J'ai justement commandé le livre dernièrement et je l'attends avec impatience...

Micheline Boland 12/02/2020 08:35

Une très attrayante note de lecture !

Edmée De Xhavée 12/02/2020 08:34

Encore un tout grand merci à Philippe, qui en effet a bien cerné, et présente les livres qu'il lit avec beaucoup de soin...

Jean-Louis Gillessen 12/02/2020 04:40

Voilà qui met l'eau à la bouche, un billet signé par quelqu'un qui certes doit bien cerner Edmée. J'aime.