Edmée de Xhavée nous propose une chronique de "Putain de pays noir", de Carine-Laure Desguin

Publié le par christine brunet /aloys

Edmée de Xhavée nous propose une chronique de "Putain de pays noir", de Carine-Laure Desguin

Putain de pays noir, putain quel livre !

EDMÉE DE XHAVÉE·LUNDI 8 JUILLET 2019

Un tout petit livre, un opuscule pour être exacte, mais un vrai cocktail de… de quoi ? De tout. De laideur, de rêves, de misère, de violence, de tendresse, de crade et de magnifique. Une promenade dans le désespoir au fond d’un puits noir qui sent le moisi et le rat mort. Une faune d’êtres de la nuit, celle des heures noires et celle du mental, de l’usure des corps et de la foi. Les choix de vie ont disparu peu à peu. On aime et on hait ce qu’on a, parce qu’on n’aura rien d’autre mais… putain, pourquoi se retrouve-t-on avec ça ?

Rien ne nous est épargné.

On fronce le nez parce que les odeurs montent des mots, des odeurs violentes et fatiguées. La brutalité de l’errance nous frappe en pleine lecture. On pénètre, safely home, dans les coulisses d’une humanité déshumanisée, déshabillée de ses rires et joies. Et pourtant, et pourtant... c’est saupoudré de poésie, oui oui… La poésie des choses qui sentent mauvais, sont vilaines à voir, comme le chien qui éclabousse les tables de sa bave glaireuse ou Angel qui rit en exposant ses dents jaunes et cariées… Mais poésie d’un monde ni onirique ni cauchemardesque, plutôt un monde qui aurait une gueule de bois interminable, la migraine, l’haleine féroce, et se rapproche, comme des zombies, d’un signal clignotant rouge où on peut lire « vous êtes arrivé à destination »…

Bravo Carine-Laure Desguin, c’est court mais si rempli qu’on prend un coup de poing littéraire !

 

Edmée de Xhavée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paques 24/09/2019 19:59

Je passe mon tour, j'attends que cela soit plus joyeux ????
C'est pas grave, j'ai lu tout les autres livres de cette auteure que j'apprécie !

C.-L. Desguin 25/09/2019 00:48

Mais c'est très joyeux, il suffit d'en rire:D

Jean-Louis Gillessen 24/09/2019 16:11

Brillantissime chronique qui ne peut l'être qu'inspirée d'un livre brillantissime , tous deux écrits par deux personnes brillantissimes … Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii Quels clins d'yeux ! Et quelle complicité, quelle amitié, brillantissimes ! Et même ici dans tes commentaires, tu parviens encore à nous faire marrer, Carine-Laure … re-hiiiiiiiiiiiiiiiiiii

C.-L. Desguin 25/09/2019 00:49

Suis déçue de te faire marrer, je pensais que j'étais sérieuse. Quand même, cette incompréhension...

Séverine Baaziz 24/09/2019 12:05

Magnifique chronique ! Je dirais même que cela pourrait faire une superbe préface !

C.-L.Desguin 24/09/2019 13:03

Oui et l'on vendrait des masques en même temps que le livre ...

Christian Eychloma 24/09/2019 09:03

Bigre, ça secoue... La misère sordide, la déchéance humaine, etc... le tout "saupoudré de poésie" ! Une introduction aux "Fleurs du Mal" ?

C.-L.Desguin 24/09/2019 13:01

Une introduc, oui, c'est bien ça.

Edmée De Xhavée 24/09/2019 08:28

Ah oui, c'est noir de noir comme le bon chocolat, amer et velouté, une immersion qui secoue!

C.-L.Desguin 24/09/2019 13:01

Je ne m'en remets pas non plus!

Philippe D 24/09/2019 06:53

Superbe chronique qui donne envie de plonger dans ce ... de pays noir.

C.-L.Desguin 24/09/2019 13:00

Plonge, Phil!