Carine-Laure Desguin nous présente sa pièce de théâtre "Le transfert"

Publié le par christine brunet /aloys

 

RESUME

Le Transfert, pièce en trois actes qui raconte une histoire décalée et absurde à gogo. Les dossiers médicaux d’un hôpital se perdent dans les poubelles des ordinateurs et les patients ont désormais le statut d’inexistants ! Docteur, où dois-je inscrire les paramètres de ce non-patient? Dans le non-temps ?

La première lecture mondiale de cette pièce déjantée a eu lieu le 4 février 2018 au Centre Culturel de Frameries, dans une mise en voix d’Eryk Serkhine (Box Théâtre de Mons).

 

BIOGRAPHIE

C.-L. Desguin aime sourire aux étoiles et dire bonjour aux gens qu'elle croise. Elle a commis pas mal de choses en littérature, un roman, des recueils de poésies et de nouvelles ; et dans d’autres espaces aussi. C.-L. Desguin a publié de nombreux textes dans des collectifs, entre autres elle a frappé très fort aux Éditions Jacques Flament. Cette intrépide a enregistré un slam et dans son palmarès, quelques Prix et entre autres en 2014, le Prix Pierre Nothomb. C.-L. Desguin est collaboratrice pour le Salon du Livre de Charleroi (Alchimie du Livre) et chroniqueuse pour www.actu-tv.net, une webtélé pour laquelle elle met en évidence, par des interviews parfois pertinentes et acides, des personnalités de sa région, le Pays Noir. Ses textes poétiques (ou pas) se lisent dans des revues littéraires et plusieurs d’entre eux furent mis en musique par Ernest Hembersin. C.-L. Desguin est membre de l'Association des Écrivains Belges, de l’Association Royale des Écrivains et Artistes de Wallonie, des Artistes de Thudinie et du Cercle Littéraire Hainuyer Clair de Luth. Ses deux dernières publications : Le Transfert, théâtre, éditions Chloé des lys, 2018 et À chaos, chaos et demi, poésies, éditions La p’tite Hélène, 2018.

Publié dans présentations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Salvatore Gucciardo 01/04/2019 22:04

Voilà un témoignage émouvant! Bravo Carine-Laure.

C.-L.Desguin 02/04/2019 08:16

Merci cher ami!

Philippe D 01/04/2019 21:17

J'ai la chance de connaitre et de rencontrer de temps en temps cette femme aux talents multiples...

C.-L.Desguin 02/04/2019 08:16

Ah ah merci Phil mais chuuuut au sujet de notre relation hi hi hi. J'entame tes nouvelles cette semaine. Tu te rends compte, pas encore eu le temps depuis depuis ..

Jean Destrée 01/04/2019 17:13

Enfin "il" sort de presse! J'en suis heureux d'autant plus que je fus un des premiers à lire ce "Magritte" du théâtre. Surréaliste mais tellement d'actualité avec la prolifération de l'informatique et du fichage du citoyen. Je t'embrasse.
Jean

C.-L.Desguin 01/04/2019 17:38

Merci cher Jean, oui il est né, enfin! Tu es en effet un des premiers à l'avoir lu et ton commentaire se lit sur mon blog tu sais. Comme tu dis, en plein dans l'actu car j'ai entendu la semaine dernière l'histoire de cet homme que l'administration avait tué deux fois ...

Christian Eychloma 01/04/2019 15:20

"Elle a commis pas mal de..." de quoi, au juste ? De méfaits difficilement avouables ? On retient sa respiration, et puis, ouf... " de choses en littérature" ! :))

Notre universelle et truculente auteure ! Un grand bravo !

Séverine Baaziz 01/04/2019 12:57

Fallait oser... Bravo ! En même temps, avec un tel casier judiciaire, on peut tout oser ;-)))

C.-L.Desguin 01/04/2019 17:36

Ah chère Séverine, je suis de nature gourmande. @ Christian, il faut tout essayer, la vie est courte à moins d'avoir accès à notre vie parallèle, c'est possible dis-moi?

Christian Eychloma 01/04/2019 15:32

Que n'ose-t-elle pas !!! Tiens, oui, ça va mieux... Va falloir que j'prenne des cours !

Christian Eychloma 01/04/2019 15:21

De quoi n'ose-t-elle pas !!!! :))

Edmée De Xhavée 01/04/2019 09:02

Non, ce n'est pas l'histoire du poisson rouge de Pinocchio (Cléo pour les érudits du dessin animé) que l'on tranfère d'un bocal rond vers un super aquarium rectangulaire haut de gamme...

Je l'ai lu, et je regarde les hôpitaux, maintenant, un peu comme la boite du magicien, dans laquelle on entre avec un beau maillot de paillettes et puis pouf! On a disparu à jamais... transféré dans la stratosphère...

C.-L.Desguin 01/04/2019 17:34

Tu as tout compris chère amie auteure. Et tu sais quoi? Moi aussi depuis la publication de ce livre je suis très peu rassurée lorsque je rentre dans un hôpital.

Micheline Boland 01/04/2019 08:40

De quoi faire paniquer tous ceux qui fréquentent beaucoup les hôpitaux !

C.-L.Desguin 01/04/2019 17:32

C'est effrayant n'est-ce pas?

C.-L.Desguin 01/04/2019 07:35

Cette histoire n'a rien à voir avec la date du jour, le 1 er avril ...

C.-L.Desguin 01/04/2019 07:18

Oufti, éreintant tout ça.