Christine Brunet a lu "Le temps déposé" de Kristof

Publié le par christine brunet /aloys

 

Kristof nous propose un recueil poétique, un mélange de poésie en vers et de textes en prose.

Première impression de lecture : c'est la lumière éblouissante, brûlante, qui environne le narrateur, l'entoure, le baigne, le submerge.

Dans cet éblouissement, le temps est figé sur un instant de vie, un moment de flottement entre rêve et réalité vécu comme une aliénation. 

Lentement, au fil des pages, l'éclat s'estompe et ce qui était source de vie se transforme irrémédiablement en roc, granit sur lequel le temps n'a plus d'emprise. 

Seul héritage de ces instants, les mots qui consument et se consument.

A la luminosité, au blanc et à l'or succède le bruit... aigu, assourdissant, avertisseur, réveil mais de quoi ? Pourquoi ? 

Des poèmes intimes au cœur d'un environnement urbain, déshumanisé : hommes déshumanisés ou robots humanisés... Dérapage de l'esprit ? 

Kristof nous propose un voyage au cœur de l'Être... Et si vous vous laissiez tenter ? 

 

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

 

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

C.-L. Desguin 25/10/2018 19:24

Oui oui, un extrait, un extrait!

Edmée De Xhavée 25/10/2018 06:51

Je ne doute pas du talent de Kristof, ni de son pouvoir de nous insuffler ses images, mais on dirait qu'on passe d'un paradis lumineux à un arrêt sur image sombre :)... J'aime les Happy Endings, même si je sais que c'est un choix de ne pas acceuillir l'entière vérité des choses... Il me faudrait un extrait ou même plus ... Mais Bravoooo!