"Fleur marine", un poème signé Jean-François Foulon

Publié le par christine brunet /aloys

 

Fleur marine


 

Il est une fleur dans la nuit

Dans la nuit noire du temps.

Il est une fleur dans mes souvenirs

Qui s’étiole lentement et se fane.


 

Par-dessus les grandes falaises de la mer

Passe le vent fou qui vient du large.

Il vient de là-bas, de l’autre côté de l’horizon

D’où personne, jamais, n’est revenu.


 

Sur la plage où les enfants nagent

Git un vieux rafiot d’autrefois.

Point de marins à la barbe drue,

Mais quelques noms, sur la pierre froide,

En mémoire de ceux qui ont disparu.


 

L’océan est partout, qui s’agite et gronde,

Puis qui déferle sur les falaises du temps.

Il est une fleur dans ma mémoire

Que le vent emporte jusqu’à l’horizon.

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Louis Gillessen 03/09/2018 13:33

Très beau texte dansant, Jean-François, au travers des éléments naturels. Temps, souvenir ... et un spleen fouetté.

Martine D-Sn. 03/09/2018 10:50

"Il est une fleur dans mes souvenirs

Qui s’étiole lentement et se fane."

J'aime la musique de ces deux vers. Vraiment.

Jean-François Foulon 03/09/2018 08:46

En fait c'est un poème qui a été publié dans le Bibliothécaire (deuxième trimestre 2018).

Micheline Boland 03/09/2018 08:39

J'aime beaucoup le rythme et la musicalité de ce poème.

Edmée De Xhavée 03/09/2018 08:26

Mais c'est que ta rentrée a des accents bien nostalgiques, dis-donc.... Un regret de plage, d'autrefois, d'une fleur avant qu'elle ne se fane...