Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Philippe Desterbecq a lu est chroniqué "Les larmes de Titus" de Christian Eychloma

Publié le par christine brunet /aloys

http://phildes.canalblog.com/archives/2018/03/28/36239804.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=phildes

http://phildes.canalblog.com/archives/2018/03/28/36239804.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=phildes

 

Les larmes de Titus de Christian Eychloma

Voilà la suite tant attendue de "Un amour à Pompéi". On y retrouve les mêmes personnages, mais l'action ne se déroule plus à Pompéi, mais à Rome où la peste sévit et où un gigantesque incendie ne tardera pas à détruire une grande partie de la ville. Titus y est empereur, mais son frère Domitien ne reculera devant rien pour lui prendre sa place.

Le héros de cette histoire est à nouveau Roland Lévêque, le juge revenu de son voyage à Pompéi en l'an 79. Il y a laissé la belle Laetitia dont il est tombé amoureux quand il a vu son portrait, peint sur bois. 

Roland est revenu au XXIè siècle, mais son esprit est resté au Ier siècle. Les gens qu'il a rencontrés à Pompéi lui manquent, et tout particulièrement, la jeune Laetitia. 

Il décide donc de vivre un nouveau voyage temporel et se retrouve à Rome, quelques mois après l'éruption du Vésuve qui a enseveli la ville de Pompéi. 

Il approche Titus et devient son astrologue personnel. Bien sûr, le juge n'est aucunement devin ! Ses connaissances sont livresques et donc limitées. Il ne pourra pas toujours répondre positivement aux demandes de l'empereur. 

La politique de la Rome antique m'a moins intéressé que la vie à Pompéi, et puis, dans ce 2e tome, le lecteur n'a plus la surprise du 1er. J'ai donc trouvé ce tome un peu long. 

Dans "Les larmes du Titus", des visiteurs du XXIVè siècle interviennent à Rome pour essayer de changer le cours de l'Histoire et de créer un monde meilleur. Roland a d'ailleurs pour mission d'intervenir notamment dans les décisions de Titus. Cette modification de l'Histoire m'a déjà dérangé dans le Ier tome, mais l'auteur me parlera certainement de branches temporelles ou de mondes parallèles, notions qui me sont passées légèrement au-dessus de la tête. 

Petit plus : l'orthographe a été corrigée cette fois ! 

Petit bémol : les expressions latines ne sont pas traduites. Même si elles sont compréhensibles par le contexte, j'aurais aimé une note de bas de page. 

A quand une suite, Christian? Il y a encore matière à écrire...

PS Ne pas oublier que si ce récit fait partie de la "science-fiction", il est aussi un formidable récit historique ! Avis aux amateurs ! 

Publié dans avis de blogs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Salvatore Gucciardo 20/06/2018 14:29

Belle note de lecture! Bravo à Christian pour cette oeuvre complexe...

Philippe D 19/06/2018 21:22

Je lirai la suite avec plaisir...

Christian Eychloma 20/06/2018 08:32

Merci Philippe ! :)

La suite est déjà écrite et le manuscrit en cours de relecture... "Le dilemme de Trajan" achèvera la "trilogie" commencée avec "Mon amour à Pompéi" et "poursuivie par "Les larmes de Titus". Il faudra juste attendre encore un peu ! :)

Merci encore pour votre intérêt !

Jean Louis Gillessen 19/06/2018 16:55

J'arrive ici un peu tardivement pour dès lors abonder dans le sens de tous ces commentaires, tant que pour apprécier grandement les réponses de Christian. Philippe effectivement très clair et objectif comme critique, aussi fort cartésien me semble-t-il. L'aspect fictionnel me plaît énormément et l'adage qui dit que la réalité souvent dépasse la fiction sera bien un jour (que nous ne connaîtrons probablement pas de notre vivant )de mise effectivement ... Je pense à l'essor incroyable des sciences en général et à tant de personnalités scientifiques qui ont déjà ouvert de nombreuses voies en multiples recherches. (dont le regretté S. Hawkins).

Pâques 19/06/2018 13:41

J'aime bien la phrase de Félicien Marceau...
L'ouverture de tout les possibles exactement ce qui me fascine dans l'univers et Christian aussi je crois !
Belle note de lecture de Philippe.

Christian Eychloma 19/06/2018 16:36

Merci Marcelle ! :)

Oui, il est certes assez fascinant de penser que tous les possibles pourraient bel et bien se réaliser dans autant d'univers parallèles, ce qui, pour aussi stupéfiant que ça puisse paraître, est très loin d'être une invention d'auteur de science-fiction ! Lire pour s'en convaincre, par exemple, Brian Greene ("La magie du cosmos" ou "La réalité cachée") ou David Deutsch ("L'étoffe de la réalité"). Tous deux physiciens très sérieux et reconnus dans leur milieu !

Micheline 19/06/2018 10:39

Toujours intéressante les notes de lecture de Philippe. Bravo à lui et à Christian.

Christian Eychloma 19/06/2018 12:27

Merci Micheline ! :)

C.-L. Desguin 19/06/2018 08:21

Quelle chance nous avons nous les lecteurs du blog Aloys car tous les chroniqueurs qui donnent de leur jus ne font pas leur boulot à moitié. ce sont de vraies notes de lecture, objectives et bien fouillées.

Christian Eychloma 19/06/2018 12:25

Oui, il n'y a que l'objectivité qui soit utile à l'auteur, une critique de "complaisance" ne lui permettant pas de progresser...

Edmée De Xhavée 19/06/2018 07:45

Philippe est toujours, lui aussi, clair dans son analyse, on sait pourquoi il aime ou pas, il admet ce qu'il n'a pas saisi, bref... un lecteur très honnête dont on peut suivre le conseil. Et c'est bien de terminer en soulignant que science-fiction ne veut pas dire uniquement fiction, il y a un fond historique bien documenté, et une intrigue que la fiction libère de bien des limites...

Christian Eychloma 19/06/2018 12:19

« Le roman n’est pas posé sur la réalité comme le couvercle sur une boîte. Il est une autre réalité qui gravite autour de la première et qui l’éclaire. »

Félicien Marceau