ACTU-tv entame sa huitième année ! Bob Boutique fait le point. Une interview de Christine Brunet

Publié le par christine brunet /aloys

ACTU-tv entame sa huitième année !  Bob Boutique fait le point.    Une interview de Christine Brunet

 

ACTU-tv entame sa huitième année ! le site

Bob Boutique fait le point.

 

Une interview de Christine Brunet

 

C- Huit ans déjà ! A dix on organise une grande fête ?

 

B- Ce n’est pas exclu, surtout que d’ici là, sur le plan privé, pas mal de choses auront évolué et changé en bien en ce qui me concerne. J’y songe.

 

C- Au fond tu es un indécrottable optimiste ?

 

B- Vrai, j’ajouterais même à la limite de la naïveté. Je ne me demande jamais si ce qu’on entreprend va réussir. Dans mon esprit c’est garanti, à condition de bosser bien sûr. Il faut prendre « réussir » entre guillemets of course, mais monter quelques gradins de l’échelle me suffit. En fait je commence à me poser des questions que lorsque j’ai l’impression qu’on fait du sur place, qu’on pédale dans la choucroute.

 

C- Ben 2017 s’est bien passé dans l’ensemble ?

 

B- Oui sans conteste. On est passé sur YouTube, on a trouvé de nouveaux chroniqueurs de marque comme Marc Quaghebeur, Richard Miller ou Sylvie Godefroid… On a récupéré la petite Anne-Sophie Malice et surtout, surtout, on a confirmé les piliers de l’émission comme Edmée De Xhavée et Carine-Laure Desguin qui commencent même à devenir de vraies pros ! Sans t’oublier toi Christine… mon avis : tu as réussi à trouver et imposer ton style, tu es devenue l’image indispensable de l’émission et… bon je ne vais pas en rajouter. Je te connais tu vas supprimer des phrases !

 

C- Hummm... Et puis on a fait des essais, des tentatives…

 

B- On n’arrête pas ! Parfois ça ne convainc pas vraiment comme « ça passe ou ça casse », « Le Concombre Masqué » ou nos séquences sur la littérature flamande qui ont connu peu d’écho… je le regrette. On y reviendra… et parfois ça marche là où on ne s’y attendait pas. Je songe à nos clips musicaux par exemple.

 

C- Tu parles des compositions originales d’Aurélien Belle, Michel Azaïs, Fabienne Coppens etc…

 

B- Oui, même si ces vidéos ne sont pas encore tout à fait au point. Le clip est une formule qu’on ne domine pas encore, notamment au niveau du lipping (la synchronisation parfaite entre le mouvement des lèvres du chanteur et les images). Mais je parie qu’on va y arriver cette année, tout s’ apprend et on est très têtus.

 

C- Surtout toi ! Pourquoi cette idée de créer des clips ?

 

B- Parce qu’on a toujours cherché à renvoyer l’ascenseur. Beaucoup d’artistes acceptent qu’on diffuse leurs musiques gratuitement et méritent donc qu’on les aide en retour. Un clip, ça coûte une fortune à la réalisation, plusieurs milliers d’euros ! Je ne parle pas d’une vidéo filmée à la sauvette sur une scène. Ca, n’importe qui peut le faire avec un téléphone. C’est très souvent mauvais et perso je trouve que ça nuit plus à l’interprète qu’autre chose… non je parle ici d’une vraie réalisation de film, avec un scénario, une ambiance etc… c’est super amusant à créer mais ça prend un temps fou… à tourner et encore plus à monter.

 

C- Et les exposés quasi pédagogiques de Marc Quaghebeur sur la littérature belge ?

 

B- Nous en sommes très fiers ! Non seulement ces conférences de niveau universitaire sont remarquables mais utiles et cadrent parfaitement avec la niche de téléspectateurs dans laquelle nous nous sommes installés. Celles et ceux qui s’intéressent à la littérature et ce que nous appelons les arts associés… peinture, bédé, médias… la culture quoi. Avec un petit « c », on se méfie de l’autre.

 

C- Et le Polichinelle ?

 

B- C’est un personnage que nous avons créé pour 2018 et qui prend rapidement de l’ampleur. Il sait tout sur tout et on ne sait pas comment ? On verra comment il évolue mais je suis assez confiant. C’était une bonne idée.

 

C- Je le crois aussi ! Parlons un peu de ces « visionneurs », comment se caractérisent-ils ?

 

B- En chiffres, on approche des 300.000 vues sur YouTube auxquels il faut ajouter les milliers de visiteurs de notre site et de tous les autres blogs de plus en plus nombreux qui acceptent de nous relayer, comme Aloys en première loge. C’est beaucoup et en même temps peu si on songe qu’un buzz même insignifiant peu totaliser un million de vues sur internet. Mais on parle d’autres contenus et puis notre chiffre progresse tout le temps, lentement, sûrement. Nous, on croit à la durée et puis par défaut… qu'est-ce qu'il y aurait sur ce plan si on n’était pas là ? Rien ou presque.

 

C- Vous savez qui sont ces téléspectateurs ?

 

B- En gros, selon nos dernières statistiques, 42% de belges, 38% de français (en hausse constante) et le reste divers ou indéterminés. 72% d’hommes ??? Je trouve ça étrange mais c’est comme ça ?

 

C- Bizarre, en effet ! En gros, qu’est-ce qui a changé depuis les débuts et qu’est-ce qui va changer en 2018 ?

 

B- Le point le plus marquant : la facilité que nous avons aujourd’hui de contacter les acteurs culturels. Il y a cinq ans, il nous fallait des mois pour obtenir l’accord d’un écrivain connu ou d’un responsable audiovisuel. Aujourd’hui, on commence à avoir un carnet d’adresses intéressant et puis on connaît de plus en plus de monde ce qui facilite grandement les contacts.

 

C- On vous prend au sérieux ?

 

B- On peut le dire comme ça. Je crois surtout que le petit monde littéraire belge (en France on ne représente pas encore grand-chose) a compris qu’on faisait de notre mieux pour être professionnel et aussi que nous sommes impertinents (parfois) mais justes. On n’a qu’une parole, on peut nous faire confiance, on tient nos engagements et tous les membres de l’équipe ne parlent que d’une seule voix.

 

C- Jamais eu de disputes ?

 

B- Non jamais. Une seule défection en huit ans avec un ami qui reste un ami mais n’a pas réussi à s’intégrer. Le principe est simple, chacun (bénévole rappelons-le au passage) entre et sort librement comme il veut et quand il veut. On se critique parfois (tu en sais quelque chose) mais toujours dans un sens positif, pour mieux faire et à la longue ça nous améliore.

Sur 1020 reportages, trois seulement ont posé problème car l’interviewé voulait modifier des choses ce que nous avons toujours refusé… et quand on entre tête baissée dans un problème qui agite le petit monde culturel, on veille toujours à présenter les versions des diverses parties.

 

C- Pas de politique ?

 

B- Sûrement pas, ni politique ni religion. Je t’avoue même que j’ignore les opinions politiques des membres de l’équipe et c’est très bien comme ça.

 

C- Des améliorations techiques ?

 

B- Oui, on travaille depuis 2017 avec des fonds d’écran, on multiplie les jingles et surtout (mais ça c’est vrai depuis cinq ans) on est passé à la haute définition. J’aimerais bien passer à un logiciel de montage plus pro mais il faudrait le temps de s’y consacrer et d’apprendre… je croise les doigts.

 

C- Il y a enfin un changement de programmation ?

 

B- Oui, on a décidé de passer d’une émission d’une heure et demie par mois, à trois émissions d’une heure tous les deux mois. Ca fait longtemps qu’on y pensait sans arriver à se décider, car ça remettait l’organisation en cause… mais réflexion faite, ce sera une bonne chose. On collera mieux à l’actualité et l’ensemble sera plus dynamique, du moins on l’espère. On va écourter également tes interventions entre chaque séquence, ça fait des années que tu le demandes. Tu vois, à force de taper sur le clou…

 

C- Une dernière chose : beaucoup d’auteurs nous demandent ce qu’ils ou elles doivent faire pour passer dans l’émission ?

 

B- Là notre réponse est claire et précise : RIEN. C’est nous, en fait un comité de programmation, qui prenons contact avec les acteurs qui nous intéressent ou ont réussi à attirer notre attention. Que chacun continue évidemment à essayer d’exister comme à se mettre dans la lumière, c’est non seulement de bonne guerre mais nécessaire, on appelle ça une ambition positive, mais il est inutile de nous envoyer 36 mails ou de nous engueuler… le comité analyse, s’informe et prend ensuite l’initiative.

 

C- Avec un avantage pour les auteurs de Chloe des Lys ?

 

B- Non, même si Laurent Dumortier nous aide et nous suit depuis la première heure. On reconnaîtra plus souvent des écrivains de cet éditeur parce qu’ils composent une partie importante de nos amis et amis de nos amis mais sans autre raison. D’ailleurs nous ne cessons de parler des autres maisons d’édition, petites, moyennes ou grandes…

 

C- Bien compris. On se revoit en 2019 ?

 

B- Je ne te répondrai pas « si dieu le veut » car je ne suis pas croyant, mais oui, si « le ciel ne nous tombe pas sur la tête. »

MERCI Bob !!!

Publié dans interview

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean Louis Gillessen 29/01/2018 22:04

... oublié d'ajouter : du grand professionnalisme !

Jean Louis Gillessen 29/01/2018 22:02

Ascension méritée pour cette émission qui continue à muter, évoluer, s'améliorer grâce à une équipe soudée de personnes motivées, créatives, à l'affût et à l'écoute, avec le don de transmettre le meilleur. Bravo à vous toutes et tous, merci et reconnaissance pour ce travail essentiel. Longue vie.

marcelle dumont 29/01/2018 12:05

Toujours autant de pain sur la planche, avec une belle réussite.

Philippe D 28/01/2018 20:52

Bravo à toute l'équipe pour le travail et surtout pour la motivation !

Salvatore Gucciardo 28/01/2018 15:25

Félicitations pour ce beau parcours que nous admirons et que nous encourageons à se développer. Derrière ce succès, il y a beaucoup de travail et une équipe soudée. Bravo et bonne continuation Bob, ainsi qu'à tes collaborateurs!

Micheline 28/01/2018 13:23

Bravo à Bob pour son optimisme, sa persévérance, son originalité et son talent à s'entourer d'une équipe performante !

Séverine Baaziz 28/01/2018 11:47

Bravo à vous tous !!! Impossible pour Actu-TV d'avoir un petit créneau horaire sur une chaîne nationale belge ? Je trouve sincèrement que cela le mériterait :-)

Edmée De Xhavée 28/01/2018 09:21

Finalement nous revoici à "ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait"... Pas vrai? Bravo Bob et toute l'équipe, qui est une vraie équipe, personne ne se tire des "bichettes" dans les mollets une fois le dos tourné :)

C.-L. Desguin 28/01/2018 07:45

Quel travail accompli depuis cette première émission! C'est en tout cas une très belle aventure et je ne remercierai jamais assez l'équipe des Editions Chloé des Lys.

Jean-François Foulon 28/01/2018 00:19

Une belle émission en tout cas, que je ne manque jamais et qui permet de découvrir des personnalités intéressantes. Chapeau à toute l'équipe pour tout le travail accompli.