Daily, un petit texte signé Brune Sapin

Publié le par christine brunet /aloys

Daily


 

Minuscule matin au lever de soleil orange sur une route mouvementée d’un côté de l’autre.

Les transports pour désigner les allers et venus facilités par les moteurs, empourprés de gens fin prêts - à l’emploi, à la journée - aux allures frôlées, vues, reconnues, sourires non réciproques - actes manqués – adolescents courbés, des enfants enthousiastes, des étudiants - cheminement éternel des étudiants.

Autant de tenues à décortiquer - une esthétique du dévisagement approximatif.

Un baiser sur la joue d’une jeune-fille au hasard des rapprochements en commun - lui, un beau garçon au chignon blond tape-à-l’œil indiscret.

Et les lunettes ? Un syndrome. Un symptôme ? - Un paradigme cardiaque. -

En théorie, par analogie et rêves funambules au-dessus du brouhaha de la foule des tas de ferraille en tas.

Foule - gagnante, conquérante, mouvante - foule citadine, foule clandestine.

Les lunettes. Vision de feu fumant et trouble.

La lumière.


 

Brune Sapin

Il a beau pleuvoir, le soleil n'est jamais mouillé 

Publié dans Textes, Nouvelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pâques 15/10/2017 14:26

J'aime beaucoup !

Micheline 14/10/2017 11:49

Des impressions, des sensations qui me touchent ! Bravo !

Edmée De Xhavée 14/10/2017 10:09

Ca fait penser à ces visions fugaces - sur lesquelles parfois on s'attarde par curiosité ou sous le charme - que l'on entrevoit dans un métro, ou une rue grouillant de la vie du matin...