Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Philippe Desterbecq a chroniqué "Courant alternatif" de Vincent Knock sur son blog

10 Juin 2017 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #avis de blogs

http://phildes.canalblog.com/

http://phildes.canalblog.com/

 

Après avoir lu ma chronique sur son roman "Mâle en patience", Vincent Knock m'a proposé de lire son deuxième bouquin paru chez Chloé des Lys : "Courant alternatif". J'ai bien sûr accepté avec plaisir.

Je n'ai fait que survoler la quatrième de couverture. De ce fait, je croyais lire une histoire d'adolescente mal dans sa peau (comme beaucoup de garçons et filles de l'âge de l'héroïne). Or, ce bouquin, découpé en quatre parties, va beaucoup plus loin. Je vous explique.

La première partie relate effectivement l'histoire d'une jeune fille : Nancy, amoureuse d'un homme plus âgé (mais à peine adulte), François, surveillant de lycée. Elle tente de le séduire, y parvient, le laisse tomber. Le coup classique. Rien de neuf sur la planète.

La deuxième partie parle de Florence, de sa jeunesse, de son propre amour d'adolescente, un chanteur de rock emprisonné pour meurtre, de sa grossesse prématurée, de sa vie sans sa fille. 

Dans la troisième partie, c'est la vie de Gontran, ex-chanteur du groupe "Idées noires" qui est relatée. On sait depuis le prologue que ce type a été en prison pour meurtre et qu'il a trouvé la mort dans un accident après sa sortie de prison. Même si l'auteur annonce que toute ressemblance avec des faits réels serait fortuite, le lecteur ne peut que faire le lien avec Bertrand Cantat et l'assassinat de Marie Trintignant.

Dans la quatrième partie, on revient à Nancy et à François (que je croyais jeté aux oubliettes) pour relier les différents personnages entre eux. Et bien sûr, tout s'éclaire de manière inattendue (quoique ... j'avais quelques doutes ...). Qui est sa mère? Qui est son père? Les choses ne sont pas aussi claires qu'il n'y parait. 

Dans l'épilogue, on retrouve le prologue, ce qui n'est sans doute pas courant et ce qui met un point final au récit. 

Pour ma part, ce découpage en 4 parties m'a un peu gêné. J'aurais préféré un découpage en chapitres qui auraient alterné les uns avec les autres, comme dans la plupart des thrillers sans doute. La troisième partie m'a, en effet, mis la puce à l'oreille et m'a enlevé une partie du suspense créé par l'auteur.

L’auteur s’en explique : « Concernant mon travail, la structure est différente que celle utilisée généralement (alternance de chapitres avec des points de vue différents), car je souhaitais écrire à la manière d'un puzzle dont les 4 vies des personnages représentent un coin du puzzle avec l'épilogue en son centre . »

Je n'écris pas avec un plan défini ou des fiches, je sais juste ou je veux arriver, le thème du livre, les idées que je souhaite défendre mais je me laisse porter par l'écriture des chapitres, les scènes, ce que disent ou font les personnages. Tout ça est assez instinctif. Par exemple, certains chapitres ont été rédigé dans un ordre différents que celui qui apparaît au final pour la publication. 


 

Merci à Vincent Knock de m'avoir donné à lire son "Courant alternatif" et de m'avoir permis ainsi de passer un bon moment.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 11/06/2017 20:53

Un bon souvenir de lecture...

Edmée De Xhavée 11/06/2017 08:19

En effet le sujet semble malgré tout intrigant, peut-être (ou pas, selon la personne sans doute) déconcertant pour sa construction inhabituelle, mais personnellement j'aime les secrets qui se déshabillent lentement :)

Merci pour ta note de lecture, Philippe!