Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Notre invité ? Lou Florian avec "Les aventures de TaTa Bougnette - Une chronique de Philippe de Riemaecker

12 Juin 2017 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #l'invité d'Aloys

 

 

Drôle, bedonnant. Style impossible à comparer sauf peut-être (pour référence) à l’écrivain San Antonio et son Bérurier.

Tata Bougnette est une femme d’un âge respectable et respecté. Entourée de ses voisins, de sa nièce Ninette (qui radine ses jolies fesses) et de l’intarissable réserve de « banyuls », elle assume les années écoulées et apprivoise ses inconvénients. L’incontinence la gêne un tout petit peu, mais qu’importe, puisque l’on change de culotte chaque matin et qu’entre deux aurores, on assure l’incommodité. Soulignons que l’auteur décrit la petite ville de « Collioure »i d’une plume si joliment posée qu’il me tarde de la connaître. Si je puis me permettre, une statue de "Tata Bougnette" devrait être érigée au cœur de cette cité.

« Aujourd’hui, tu as le soleil qui se la joue caliente ! Il a dû badigeonner sa biscotte du matin avec de la marmelade de piments rouges. Et se l’enfiler goulûment dans le gosier. Juste avant de se lever à l’horizon. Et du piment au petit déjeuner, c’est plutôt risqué. Ça, tout le monde le sait ! L’astre chaud en est devenu brûlant. Tout brûlant. Écarlate. Et lorsqu’il s’est levé sur la mer, à l’aube naissante, il était rougeoyant comme une tomate mûre. En un instant, le ciel et l’horizon se sont revêtus de pourpre. Avant de décliner fort heureusement vers les orangés. Alors aujourd’hui, je te le dis, il fera caliente, caliente ! Mais depuis quelques jours déjà, le soleil a le feu au caleçon ! »

Certes, TaTa Bougnette à de la bouteille et ce ne sont pas les années qui l’empêchent de se laisser entrainer dans de folles aventures. La voici à l’affut d’un tueur en série, assiste le père Noël à remobiliser ses rennes partis en grève en raison d’un manque de « banyuls » [vin doux naturel d'appellation d'origine contrôlée produit sur quatre communes du sud de la France ] (pas facile de cultiver des vignes au milieu des neiges éternelles) et enfin, la voici partie dans le pays des lapins urticants à l’aide d’une drôle de machine fabriquée par un oncle disparu depuis pas mal de temps et dont elle a, par inadvertance, actionné la mise en marche.

Restons honnête, ce n’est pas un livre destiné à l’intellectuelle en recherche de littérature alambiquée cependant, et je vous y invite, prenez le livre pour vos journées à la plage en n’oubliant pas de vous enduire préalablement de protection solaire (après vous oublierez de le faire). Emmenez-le dans le train à bord de l’avion et assumez vos éclats de rire.


 

Une écriture originale et qui sous ses aspects simplistes dévoile un travail de fond. Les mots sont souvent crus, jamais vulgaires, mais après tout qui n’a jamais rigolé d’une flatulence échappée d’un ainé ? Derrière les éclats de rire se cachent tous les petits problèmes auxquels doivent faire face les personnes d’un âge respectable. On peut en pleurer, on peut en rire, question de mentalité et une sacrée leçon d’espoir.

Lou Florian, plus qu’un artiste, une sorte de génie. Lou c'est Lou et je n’ai qu’un souhait, c’est qu’il reste Lou.


 

i En catalan Cotlliure, est une commune française située au bord de la mer Méditerranée dans le département des Pyrénées-Orientales.

Philippe De Riemaecker

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Edmée De Xhavée 13/06/2017 08:04

Ah oui, la détente assurée, pas de prise de tête et en avant pour un tour de foire, on se goinfre de barbe à papa et un tour sur le train fantôme nous attend!

C.-L. Desguin 13/06/2017 06:44

Les vacances arrivent, le livre idéal donc pour se déconnecter du quotidien et faire le plein d'humour pour affronter les p'tites merdes de septembre (puisque Philippe de Riemacker cite les flatulences...).