Elle va de lèvres en lèvres, une poésie de Paul Maakad

Publié le par christine brunet /aloys

 

 

Elle va de lèvres en lèvres,

De caresses en caresses,

De frissons en frissons.

 

Tourne, tourne, petite poussière,

Donne-toi l’illusion de vivre,

Joins-toi au ballet aérien de tes semblables.

 

Demain, n’étant plus portée par le vent,

Tu t’immobiliseras par terre, froide et nue,

Et tu feras face à ce que tu as toujours été :

 

Seule.

 

 

PAUL MAAKAD

Mars 2009

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine 04/07/2017 15:43

Joli et léger jusqu'à l'anathème que l'on connaît.

Paul Maakad 30/01/2018 21:00

Mon recueil de poésie est officiellement paru et il est disponible à la commande chez tous les libraires et sur le site de la formidable maison d'édition "Chloé des Lys", à qui je rends hommage.

Voici le lien de la page qui le présente et sur lequel l'on peut se le procurer:

https://www.editionschloedeslys.be/catalogue/1061-bouillonnement.html

Je vous saurais infiniment gré d'en parler autour de vous afin de participer à la promotion du livre; merci à tous :)

Micheline 16/05/2017 14:21

Très joli.

Paul Maakad 30/01/2018 21:00

Merci beaucoup Micheline :)

Marcelle Dumont 15/05/2017 14:28

chouette

Marcelle Dumont 15/05/2017 14:27

beau poème.

Paul Maakad 30/01/2018 21:01

:)

Edmée De Xhavée 15/05/2017 08:00

Je découvre avec plaisir Paul Makaad... Eloge funèbre pour une poussière, ou pavane pour une poussière mourante... Bravo!

Paul Maakad 30/01/2018 21:01

Vous me faites rougir, Edmée :)