Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Le blog "D'un livre à l'autre" de Philippe Desterbecq a chroniqué "Vénus en Ré", le dernier thriller de Christine Brunet

9 Mars 2017 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #avis de blogs

http://phildes.canalblog.com/archives/2017/01/11/34766806.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=phildes

http://phildes.canalblog.com/archives/2017/01/11/34766806.html#utm_medium=email&utm_source=notification&utm_campaign=phildes

 

J'attends toujours avec impatience la sortie du dernier roman de Christine Brunet. "Vénus en Ré" (joli titre et jolie couverture) est son huitième polar et le deuxième dans lequel l'enquêtrice est Gwen Saint-Cyrq, une légiste au look plutôt déjanté : piercings, tatouages. 

Dans ce roman, le lecteur fait plus ample connaissance avec l'héroïne  ce qui n'est pas pour me déplaire. Gwen a eu une enfance difficile, orpheline, à la DASS puis adoptée par une femme qu'elle n'aimera pas ! 

Dans "Convergences", le roman dans lequel elle apparait, le lecteur comprend que même si elle est entrée dans la police, Gwen est loin d'être une oie blanche. 

On la retrouve ici femme de ménage (ce qui cache ses affaires illicites) avant qu'elle ne soit rappelée pour enquêter sur la mort de la fille de son patron. Ici encore, elle joue un peu sur les deux tableaux : celui de la police et celui du "brigandage". 

La fille du commissaire est la septième victime de celui que la presse appelle "l'homme au catogan".

Sous la pression de son chef, le tandem Saint-Cyrq/Signac se reforme. Signac voue une haine sans limite à celle qu'il accuse d'avoir assassiné son frère. 

Ils n'ont toutefois pas le temps : ils devront travailler ensemble ! 

Son enquête emmène Gwen sur l'ile de Ré où d'autres victimes sont découvertes : un gendarme dont l'épouse est une ex de Signac et le petit ami de la fille du commissaire qui vit sous une fausse identité.

Des indices  placés non loin des victimes orientent Gwen dans une certaine direction...

Gwen ne recule devant rien au risque d'y laisser sa peau ! Il faut qu'elle découvre le ou les meurtriers car certains détails lui font penser qu'il y aurait un serial killer et un copycat. 

Une enquête menée tambour battant par une Gwen plus attachante que dans le premier polar qui la met en scène. Une histoire qui se termine de manière à laisser penser qu'il y aura une suite ou en tout cas qu'on retrouvera l'héroïne dans un troisième roman.

Je me trompe, Christine? 

En tout cas, merci de m'avoir permis d'enquêter avec Gwen. Mon cerveau a bien bouillonné, c'est le gage d'un polar réussi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pâques 09/03/2017 20:01

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment de lecture !!!
J'aime bien la bande annonce ( mais je n'ai pas reconnu la voix de Christine)...

Edmée De Xhavée 09/03/2017 09:34

C'est un des aspects que j'aime chez Christine, c'est que ma foi, les "bons" ne sont pas parfaits, loin de là, et c'est aussi la raison pour laquelle ils savent mâter les "mauvais" car ils connaissent le terrain... Ce dernier livre semble vraiment plein de surprises!

Philippe D 09/03/2017 21:22

Avec Christine, on a toujours plein de surprises, Edmée !