Christine Brunet a lu le roman de Robert Fontaine, "La croix mystérieuse"

Publié le par christine brunet /aloys

Je ne lis que très rarement des romans policiers mais je dois avouer que la première de couverture et le titre de cet ouvrage ont titillé ma curiosité : quelque chose dans le dessin m’a fait penser, je ne sais pourquoi, à « l’île aux 30 cercueils ». Le livre entre les mains, je m’attends donc à quelque chose de semblable. Ai-je raison ? Je me lance dans la lecture en omettant, sciemment, de lire la 4e. J’aime les surprises !

Ce roman est un roman policier… Il démarre juste avant l’arrivée des troupes allemandes au début de la seconde guerre mondiale… Un début sur les chapeaux de roue avec un cadavre de femme puis une croix dressée à l’endroit où le corps a été retrouvé : par qui, pourquoi ? Beau mystère ! Puis le temps passe et… d’autres meurtres viennent troubler le paysage.

De nos jours… Un braquage qui tourne mal, et c’est tout un service de la criminelle qui se met en branle.

Le lecteur assiste alors de l’intérieur au processus d’une enquête, à la vie d’un service de police : relation entre les policiers, processus de déduction, interrogatoires, perquisitions… Pas de héros unique mais un groupe de policiers solidaires. L’enquête avance avec ses erreurs inévitables, ses impasses, et ses découvertes. Le lecteur ronge son frein, extrapole, cherche et tente de trouver un lien entre ce fameux braquage sanglant et, qui sait, les cadavres découverts près de la croix.

Je n’irai pas plus loin dans la révélation de la trame, ce serait dommage. Il faudra lire jusqu’au bout pour obtenir des réponses… même si la fin interpelle, je dois l’avouer.

Robert Fontaine nous propose un polar qui oscille entre Simenon dans le processus d’écriture et Vargas. Un balancement entre tradition du genre pour le style et le rythme et modernité pour l’environnement policier, un mélange qui étonne. Finalement peu de dialogues pour de longues descriptions qui ancrent les personnages et le lecteur dans un décor, un instant, un mouvement ou une décision. Une écriture fluide qui sert l’ambiance et le jeu des personnages.

Allez, je ne peux m’empêcher de vous donner deux indices ; deux questions vous tarauderont tout au long de la lecture : qui est le tueur de femmes et qui se cache derrière le masque de Mickey ? Jouez le jeu… Cherchez !

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pâques 27/01/2017 19:03

Un auteur de ma région, très sympathique et talentueux !

Edmée De Xhavée 27/01/2017 08:39

Vrai que la couverture donne envie, avec cette vue que l'on voit comme si caché derrière des taillis... C'est pour mieux enquêter mon enfant! Et Mickey en assassin, alors là... tant que ce n'est pas Pluto qui mène l''enquête... :)

Micheline 27/01/2017 08:30

Belle note de lecture. Superbe couverture.