Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Brune SAPIN nous propose un poème...

12 Juillet 2016 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Poésie

Brune SAPIN nous propose un poème...

La maison est rose et les tuiles aussi
Le lierre a recouvert le grillage et les murs
La terrasse est brinquebalante, de carreaux fendus en affaissements du sol
Mais à l'intérieur on distingue encore la cuisine, les couloirs, et la cheminée devant laquelle il faisait bon lire le soir après les devoirs, ou même à la veillée de Noël entre deux amuse-gueule
Des framboisiers ont envahi la chambre du fond, du lilas, des plants de tomates, des rosiers
Les lauriers roses ont bien poussé et sont fleuris en bas
La piscine est bâchée mais à travers quelques trous d'usure on aperçoit une eau verte peuplée de têtards
L'escalier ne mène plus à l'étage mais au ciel
Et dans les débris s'entremêlent jouets rouillés et statuts écaillées de la Vierge Marie
Pélerinage innocent
On sent presque l'océan et l'appel des bateaux sur les tableaux bleus et verts qui se décomposent
Des porcelaines et du cristal traînent en morceaux
Au devant la haie de chalefs ne laisse rien apercevoir de la rue qui passait là
Je souris, je faiblis, puis je fais quelques pas vers l'ancienne balançoire
La cabane de bois a été grignotée par l'olivier
Vestiges de bien des souvenirs
Et dans l'herbe drue, des myosotis qui chantent que la vie continue.

BRUNE SAPIN

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Christian Eychloma 14/07/2016 08:08

"Ô temps suspends ton vol"...

Christian Eychloma 14/07/2016 07:56

Magnifique et plein de nostalgie...

Philippe D 13/07/2016 21:20

C'est quoi, un poème, finalement?

Brune 02/09/2016 21:45

C'est quand on se met à chanter avant de s'envoler.

Séverine Baaziz 13/07/2016 16:29

J'ai beaucoup aimé aussi.
On avance au fil des phrases dans cette maison du passé imprégnée de souvenirs. De tendresse. De grignotement du temps.
Très joli !

M-Noëlle Fargier 13/07/2016 12:13

Très beau ! Ces vestiges, ces souvenirs rendus vivants par cette belle écriture, comme une deuxième vie peut-être...

Edmée De Xhavée 13/07/2016 09:28

J'aime vraiment beaucoup... on respire même la poussière des débris qui a la sécheresse des souvenirs, et on voit des bribes de la vie qui fut là...