Marcelle Dumont présente son ouvrage "Nuageux à couvert"

Publié le par christine brunet /aloys

Marcelle Dumont présente son ouvrage "Nuageux à couvert"

Biographie :

Née à Erquelinnes, le 26 janvier 1931.

Auteure et journaliste indépendante. Collabore de 1958 à 1974 à Germinal et au journal Le Peuple et de 1980 à 2002 au journal Le Soir.

Signe dans les années 60, nouvelles et récits dans le Thyrse, la Revue Générale Belge, Audace et Marginales.
En 1969 publie un roman La Veuve, chez Pierre De Méyère.

Écrit des textes pour enfants dans Libelle, dont le feuilleton Rigodon, héros de l’Espace, illustré par Jean Roba.

Auteure dramatique. Adapte Boule de Suif, de Maupassant, pour le Théâtre de l’Équipe. Écrit trois pièces : Les Menottes, Ceux de la Bécasse et Regrets Eternels.

Auteure de la plupart des dialogues et commentaires des films de Jean Harlez, dont elle fut l’assistante, notamment lors de voyages au Groenland et aux îles Féroé.

Écrit actuellement des nouvelles car l’écriture est restée vitale elle.

Résumé :

Est-on vraiment fait pour vivre ensemble, se demandent ces personnes dont j’ai fait un bouquet? L’amour et le désamour sont le fil rouge qui court entre les êtres humains. Voici la petite bourgeoise solitaire, et la malheureuse qui se jette dans la gueule du premier loup venu, pour échapper à sa mère. L’épouse qui souhaite la mort de l’homme dont elle a partagé la vie, plutôt mal que bien. La jeune femme tentée par une amourette. Les fiancés de la Grande Guerre, reliés par un frêle fil épistolaire. L’inconnue incendiant le vendeur de crème glacée. La fourmi passionnée liée, malgré lui, à l’artiste cigale. La coquette vieillissante sombrant dans la folie au décès de son compagnon. La mal mariée qui tombe dans les bras d’un amant et meurt assassinée sous les mains d’un jaloux.

Extrait :

BRUMAIRE[1]

Il est quatre heures et déjà le soir tombe. On est aux plus mauvais jours de ce mois que le calendrier républicain rebaptisa brumaire. Et, depuis le matin, le brouillard ne décolle pas. Sa présence glacée farde les fenêtres. Simone qui tricote au coin du feu, en remuant les lèvres, évite de regarder de ce côté, comme si un visage maléfique allait se matérialiser sous ses yeux.

D'ici un moment elle quittera son fauteuil, en s'accrochant à la barre tiède du poêle de Louvain et elle fermera les rideaux, pour exorciser la menace extérieure. Mais alors elle sera encore plus seule, livrée à ses propres ombres. Ses obsessions, ses vieilles rancunes, le contentieux de soixante années d'amertume, la frôleront du coude, pèseront sur sa poitrine, comme si elle s'était pris un mauvais catarrhe.

Allons, il est temps d'aller voir comment "il" va. Elle glisse sur ses chaussons jusqu'à la pièce voisine où "il" végète depuis sa congestion. Trois mois se sont écoulés depuis son refus de l'envoyer à l'hôpital. Elle se le garde. C'est son mari, n'est-ce pas ? L'infirmière qui vient, matin et soir, le changer et faire sa toilette, la félicite de son dévouement.

[1] Page 29 de Nuageux à couvert de Marcelle Dumont

Publié dans présentations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rolande Michel 14/04/2016 00:03

Ce livre fait partie de ma liste de livres à lire. Je me régale d'avance. Mais il faudra patienter avant que j'aie le temps de donner mes impressions via une fiche de lecture. En tout cas, j'adore le style de l'auteur(e) et je le trouve vraiment remarquable ( au risque de plagier quelque peu Christian...)

Christian Eychloma 08/04/2016 08:38

Remarquable écriture qui nous fait sonder les profondeurs de l'âme humaine et remettre en cause notre liberté de choix dans ces relations qui tissent nos vies...

Edmée De Xhavée 07/04/2016 19:05

Aaaaaaaaaaaaaah! Là, je me régale, je sens que je me régalerais gourmandement en m'offrant ce caprice... car ce sont mes thèmes chéris à moi aussi ;)

M-Noëlle Fargier 07/04/2016 15:34

Belle écriture,imprégnée de contrastes, les "il et elle"..... en harmonie parfaite avec le thème. Bravo !

Carine-Laure Desguin 07/04/2016 14:45

Ah, les rapports humains, tous ces noeuds..

Christina Previ(otto) 07/04/2016 14:18

Toute la complexité des relations humaines; ce qui lie et ce qui délie, ce qui "paraît" et ce qui "couve" sous la surface... Belle écriture, bravo Marcelle

Séverine Baaziz 07/04/2016 13:32

J'ai beaucoup aimé cet extrait. Je le trouve fort. Même imprégnant. Et quand on s'attarde sur la biographie de l'auteur, on comprend pourquoi. Passion et expérience, et tout et tout. De quoi faire pâlir mes débuts dans l'écriture... et l'enrichir. Merci pour cette lecture qui, complète, s'annonce de bien belle qualité !

Micheline 07/04/2016 09:30

L'amour et le désamour, des thèmes qui me touchent toujours.

Jean-François Foulon 07/04/2016 09:00

J'ai lu ce livre de Marcelle Dumont et je le recommande vivement. Ma fiche de lecture paraîtra ici même dans Aloys.