Texte N°3 concours

Publié le par christine brunet /aloys

Ma première séance de dédicaces

Je suis une mamie, donc plus toute jeune de sa personne, en revanche jeune auteur inexpérimentée et très gaffeuse comme vous pourrez le constater…

Ce mois d’octobre dernier en 2015, suite au référencement de mon recueil de contes, je me retrouve devant mon lot de livres dont je dois faire la promotion… J’ai du mal avec cette idée et je me demande d’ailleurs quoi faire ?

Je retourne sur le forum "Chloé des Lys" pour y relire les conseils. Il y est renseigné, et même fortement conseillé de faire soi-même sa promo.

Connaissant la foire aux livres mensuelle à Le Roeulx, je me propose de contacter l’organisateur de cette manifestation.

Le numéro de téléphonne renseigné a un préfixe 02 et cela me déçoit car j’espérais une proximité qui me permettrait une prompte rencontre en vis-à vis. J'appelle et tombe sur un répondeur sur lequel je laisse un message… une semaine passe et me laisse sans réponse.

Je contacte alors directement le centre culturel par messagerie internet, la secrétaire me confirme qu’il est trop tard pour programmer quoi que ce soit en novembre, ce à quoi je m’attendais.

Nous convenons d’un rendez-vous, faisons connaissance, cernons le sujet et me voilà inscrite pour le dimanche 13 décembre, sachant que cette charmante personne sera mon intermédiaire avec l’organisateur « Mr Injoignable ».

Le Jour J, me voici toute émotionnée à l’idée de ma première séance de dédicaces. Je suis accueillie par le préposé au bar, un employé de centre culturel. Ce monsieur m’indique l’emplacement prévu, répond à mes questions et me donne quelques renseignements utiles.

J’installe mes livres, mes signets et l’affiche. Ensuite, je fais le tour de la salle et je salue un ou l’autre exposant de ma connaissance, car il s’agit également d’une bourse aux livres.

Un homme grand, fort, avec cheveux blancs et barbe en broussaille, me jette à plusieurs reprise un regard interrogateur. Non, me dis-je, ça ne peut pas déjà être le père Noël… il est trop tôt !

Quelque chose le dérange-t-il à mon sujet ? Je me sens observée et le trouve assez impressionant.

Arrive le public, des personne se présentent à mon stand et j’ai la chance de vendre mon premier livre à une mamie qui veut en faire cadeau à sa petite-fille.

Un peu plus tard je commande un café et m’informe au sujet de cet observateur inconnu… Et bien c’est tout simplement l’organisateur du salon !

Honte à moi, car je ne m’étais pas présentée et comment aurais-je pu, ignorant son rôle ? Je file à son stand pour corriger mon impolitesse et lui relate ma tentative ratée de contact par téléphonne…

Il me répond gentiment qu’il rappelle toujours les auteurs qui veulent participer… à condition de lui transmettre un numéro de téléphonne !!!

Et là, un ange passe et je réalise en rougissant que je l’ai appelé de mon poste fixe et que je n’ai effectivement pas laissé de numéro…

Bah, la glace est néanmoins brisée et les choses sont claires.

Je retourne à mon poste j’y fais de nouvelles rencontres, de nouveaux échanges qui me font prendre conscience que si j’ai effectivement offert des signets illustrés et renseigné mes coordonnées lors de la vente de mes deux livres ce matin, j’ai cependant oublié de les dédicacer !!!

Et personne ne m’a rien demandé !

Me voici donc la reine de la dédicace qui, pour sa première séance officielle, a finalement réussi à n’en faire aucune !

En revanche, un projet "d’animation famille" avec lecture de contes est prévu pour un dimanche après-midi du printemps prochain, la matinée se solde donc par du positif !

L’aventure aura donc été instructive et j’espère dorénavant me souvenir que lors d’une séance de dédicaces et bien il est permis et même conseillé d'en rédiger.

Publié dans concours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe D 17/03/2016 21:35

Avec ce concours, on saura tout tout tout sur les séances de dédicaces...

Pâques 17/03/2016 19:31

Beaucoup d'humour ! J'adore :-)
En fait, moi par exemple en tant que lectrice, je ne demande pas toujours une dédicace, car il m'arrive souvent après avoir lu le livre de l'offrir à mes enfants, mari, amie, etc ...

M-Noëlle Fargier 17/03/2016 16:53

Super la "Reine de la dédicace" ! J'aime bien ce texte très sympathique et avec beaucoup d'humour ! C'est bon de ne pas se prendre trop au sérieux et de savoir rire de soi-même

Silvana Minchella 17/03/2016 11:09

Le lecteur ne réalise pas toujours que c'est l'auteur qui est là. Il pense qu'il s'agit du libraire ou d'un vendeur. Donc, il ne demande pas de dédicace. What else ?

Christina previ 17/03/2016 15:05

Donc le lecteur avait des excuses, en revanche moi ? Pure distraction !

Micheline 17/03/2016 08:42

Une sympathique mamie distraite !

Christina previ 17/03/2016 15:06

Merci Micheline pour ta compréhension!

Edmée De Xhavée 17/03/2016 08:19

Aaaaah voici une mamie cafouilleuse bien sympa... qui arrive à éviter la dédicace :)

Christina previ 17/03/2016 15:07

En effet, des gaffes et des oublis, ça je fais bien !

christine brunet 17/03/2016 07:05

Le stress de cette première ? La toute première fois que j'ai dû écrire une dédicace, je crois que je m'en souviendrai toute ma vie... C'était pour un homme, un jeune père: il tenait une petite fille par la main. Je lui demande son prénom en me triturant déjà le cerveau pour trouver une idée, il me dit qu'il veut simplement un dessin... une fée avec sa baguette magique... Je lui réponds gentiment que j'écris des thrillers mais il ne veut pas en démordre... Je dessine comme un pied... Un chien sous mon crayon prend des allures de masse plasmatique... Je ne vous raconte pas ce que ça a donné... :-(

Christina previ 17/03/2016 15:08

Je suis certaine que tu te sous-estime Christine il suffit de fermer les yeux et de dessiner de la main gauche... Essaies, tu verras.

Jean Louis Gillessen 17/03/2016 02:47

Aaaaah, la distraction, à répétition de surcroît ! Soit c'est l'amour en tête, soit la grand fatigue, soit l'esprit encombré et parasité, ... soit la résultante d'une grande intelligence émotionnelle ... hi hi !

Christina previ 17/03/2016 15:10

Je choisis la quatrième possibilité et j'interdis à quiconque d'en rire !