Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

L'avis du blog "D'un livre à l'autre" pour le Boîteux de Grattebourg, de Rolande Michel

7 Mars 2016 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #avis de blogs

http://phildes.canalblog.com/archives/2016/02/06/33300821.html#c68545003

http://phildes.canalblog.com/archives/2016/02/06/33300821.html#c68545003

L'avis du blog "D'un livre à l'autre" pour le Boîteux de Grattebourg, de Rolande Michel

06 février 2016

Le boiteux de Grattebourg de Rolande Michel

De temps en temps, je suis attiré par un roman de la maison d'édition Chloé des Lys. Je fais une liste de mes envies et, un jour, je les commande tous.

C'est ainsi que "Le boiteux de Grattebourg" est arrivé chez moi. Comme le titre comporte un "X" qui vaut 10 points, je l'ai lu tout de suite.

Grattebourg, c'est un village où l'on vit à l'ancienne, un village hors du temps, un village dans lequel chacun se mêle des affaires des autres. Le village vit à une époque que j'aurais située il y a un siècle au moins, mais les habitants ont la télévision ce qui situe l'histoire se déroule au milieu du XXè siècle.

Quant aux personnages, la modernité ne les a pas atteint. Ils vivent un peu comme vivaient nos grands-parents.

Beaucoup de personnages (un peu trop, selon moi) évoluent dans ce monde rural empli de superstitions. Il y a tout d'abord le boiteux, ce gamin abandonné par sa mère et confié par la suite aux soeurs du couvent. Sa difformité et sa laideur font qu'il est rejeté par les autres enfants et qu'il ne fréquente pas beaucoup l'école.

Pourtant il sait lire et se met à fréquenter le rebouteux qui soigne les gens gratuitement et qui va le prendre comme élève. La relève est ainsi assurée.

Dans le village, il y a aussi Maria qui lit dans le marc de café, est sans doute un peu sorcière. Les paysans s'en méfient, même si les gens de la ville viennent lui demander leur avenir.

Le curé, le notaire, l'institutrice, le boulanger, Léonie, la doyenne du village, sont les autres personnages importants du récit.

Tous vivent dans une relative tranquillité jusqu'au jour où des événements viennent perturber les villageois : des poules sont égorgées, les abeilles meurent après avoir attaqué l'apiculteur, des vagues secouent le lac tranquille depuis la nuit des temps, et surtout, un chat noir rôde dans le village et fait peur aux enfants.

Les villageois doivent trouver un coupable à tous ces phénomènes et leurs regards se tournent vers le boiteux, vers Maria, la voyante et vers le château...

Le château surplombe Grattebourg. On croit le comte mort depuis longtemps et pourtant les villageois remarquent de la lumière le soir.

Voilà qu'un beau jour, Anselme, le boiteux y est amené et enfermé...

La fin du récit entraine le lecteur vers le surnaturel, ce qui, pour moi, n'était pas nécessaire. On s'éloigne, en effet, alors, de ce que j'aurais pu appeler "un roman du terroir".

Un livre très bien écrit qui plonge le lecteur dans une période intemporelle...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jean Louis Gillessen 09/03/2016 00:54

J'arrive un peu tard : super, Rolande, et un fameux clin d'oeil à toi. @ Phil : extra, surtout ta dernière phrase " Un livre très bien écrit qui plonge le lecteur dans une période intemporelle..." . Re clin d'oeil.
Et rires, la joie se partage !

Philippe D 07/03/2016 21:25

Ce que j'ai moins apprécié, un autre peut beaucoup aimer. C'est ça la diversité des goûts et c'est très bien comme ça !

christine brunet 08/03/2016 05:54

Tu as raison ! Vive la diversité des goûts... Et franchement, bravo pour cette fiche de lecture... euh, comme toutes les fiches de lecture que tu nous proposes, d'ailleurs !

M-Noëlle Fargier 07/03/2016 13:47

J'aime beaucoup cette fiche de lecture qui me donne vraiment envie de lire ce bouquin. Mêler "du terroir" au "fantastique" : Génial ! Au diable les étiquettes...Enfin !

Edmée De Xhavée 07/03/2016 10:07

Vrai que ça fait plaisir de lire une note de lecture bien justifiée. Tous les goûts ne se ressemblent pas, et on peut en effet se trouver tellement à l'aise dans un roman "du terroir" pour déplorer le passage au fantastique. Ca se comprend, tout comme au contraire ce basculement peut séduire. Moi j'attends le roman psychologique de Rolande, car je ne doute pas de ses talents d'écriture et d'analyse (je l'ai testée ;-) )

Rolande Michel 07/03/2016 09:36

Un grand merci à Philippe pour sa critique. J'adore connaître l'avis des lecteurs et j'en tiens compte pour les écrits à venir.
Il est vrai que la fin peut être interpellante pour qui n'aime pas trop le "fantastique". C'était exactement ce que je voulais: faire en sorte qu'au moment où Anselme peut enfin donner un visage à sa mère, elle l'attire vers un autre monde. La suite viendra, mais après le roman en cours, un psychologique, cette fois, bien loin de mon village intemporel dont des événements paranormaux viennent soudain troubler la quiétude, un monde où se retrouvent, à la fin du livre, Anselme, le fantôme de sa mère et la réincarnation de son père. Encore un tout grand merci à Philippe et Christine !

Jean-François Foulon 07/03/2016 08:59

Un "roman du terroir" qui surprend et qui entre dans une autre dimension, voilà qui n'est pas pour me déplaire non plus.

christine brunet 07/03/2016 07:51

Cette fin, fantastique, est si surprenante, qu'elle prend de court le lecteur : c'est exactement ce que j'ai aimé ! J'attendais le plus différent, Rolande le propose et je n'ai désormais qu'une hâte : lire la suite ! C'est un peu comme si l'auteur avançait, cachée, attendant son heure, tapie dans un coin... ça j'adore ! Dans le même style, le dernier roman de J.P Volpi : le lecteur attend, attend et... "paf !" :-)

Rolande Michel 10/04/2016 18:46

J'adore le style de Joël et j'ai eu le grand bonheur de lire "Les Métamorphoses de Julian Kolovos". Quel talent ! Ce petit jeune est un auteur très prometteur. Il parvient à nous faire éprouver un mélange de sympathie et de compréhension pour des individus que d'aucuns pointeraient du doigt ou fuiraient, c'est selon. Bref, ses personnages sont attachants jusque dans leurs pires défauts ! Et Dieu sait s'ils en ont ! Il nous entraîne dans un univers tantôt fait de convenances, tantôt glauque. Ses personnages sont très bien analysés et leur comportement très bien étudié. Quant à la fin... Elle est à la fois interpellante et fantastique. A découvrir impérativement !!!!!

christine brunet 07/03/2016 07:56

C'est également ce que j'ai aimé dans "les 10 petites négresses" de Bob Boutique... Le filigrane perturbant qui maintient le lecteur en alerte et l'instant où "tout bascule" qu'il prend comme "une gifle".