Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Christine Brunet a lu "Les métamorphoses de Julian Kolovos" de Joël P. Volpi

6 Février 2016 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Fiche de lecture

Christine Brunet a lu "Les métamorphoses de Julian Kolovos" de Joël P. Volpi

On en parle, de ce bouquin... J'avais hâte de l'avoir en main : il faut dire que ce que l'auteur en a laissé filtrer met l'eau à la bouche.

A peine rentrée chez moi avec le roman, je m'installe et commence à lire. Le début me désarçonne. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Je pensais plonger dans un décorum "classique" pour le genre (Lequel ? Faudra lire !), et je me retrouve ballottée entre des personnages décalés presque caricaturaux sur fond de carton-pâte.

"Dis, Joël, tu me joues quoi, là ?" ai-je eu envie de lui "mailer". Pas que les faits lambinent, non. Les "têtes d'affiche" évoluent comme sur les planches d'un théâtre et surjouent une pièce écrite pour eux par une plume remplie de haine et de fiel.

Je tourne les pages comme si je remontais par à-coups, à chaque chapitre, à chaque partie, le sablier du temps. Le héros principal, Julian, change de personnalité comme de chemise. Son image se trouble comme dans une galerie des glaces et je ne sais plus quoi penser alors que les autres "figures" gardent leur ligne de conduite. Enfin, je crois...

Euh non, finalement, je me suis trompée... un retournement de situation met tout le monde d'accord. Je n'ai rien vu venir ! J'ai raté un virage...

Ah enfin, la révélation que j'attendais... Je repose le livre et contemple à nouveau la première de couverture en souriant... Joël P. a réussi à dépoussiérer un genre trop galvaudé. Je n'en attendais pas moins. Cette histoire amène naturellement une suite : j'ai très envie de savoir ce qui va se passer APRES...

Si, à mon avis, ce roman s'adresse davantage à des adolescents, je me suis laissé prendre au jeu par l'écriture de Joël et sa mise en scène.

Un roman à découvrir !

Christine Brunet

www.christine-brunet.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

J. P. VOLPI 07/02/2016 20:50

Je ne sais que répondre à vos commentaires... Vous êtes adorables. Merci...
Je crois que Rolande a bien résumé ma façon d'appréhender mes personnages, et c'est certainement ainsi que nous écrivons à peu près tous, je pense... J'aime mes personnages, c'est la vérité. Je ne vais pas m'étendre sur Julian, car comme l'a souligné Christine, dire la moindre petite chose à son sujet reviendrait à TOUT révéler - et ce roman est bel et bien basé sur de multiples surprises et révélations -, mais j'ai, par exemple, une tendresse infinie pour sa sœur, Ivana. Je me suis beaucoup amusé à créer ce personnage déconnecté de la réalité ; je crois qu'elle fera beaucoup rire les lecteurs et qu'ils finiront par la trouver attachante. J'espère que je vais réussir à trouver une approche inédite pour le volume 2, car j'ai bien l'intention d'être à la hauteur de votre confiance... Encore merci... Vos mots me font beaucoup de bien.

Rolande Michel 07/02/2016 15:20

J'ai, moi aussi, lu ce roman plein de surprises. Je trouve que la quatrième de couverture de l'auteur résume bien, sans trop en dire cependant, ce roman que j'ai adoré. Joël nous entraîne véritablement dans l'univers des Kolovos, un univers parfois glauque, cruel aussi, et toujours surprenant. La fin est vraiment inattendue. Ce livre peut faire le bonheur des jeunes et des moins jeunes. Joël est parvenu à me donner l'impression d'être impliquée dans l'histoire. Il a le don de rendre ses personnages attachants, parce qu'il les aime. Au-delà de leurs défauts, il amène le lecteur à leur trouver, au fil des chapitres, des circonstances atténuantes. Bravo à lui et bonne lecture

Micheline 06/02/2016 09:22

Une superbe couverture et une note de lecture qui laisse penser que l'histoire tient le lecteur en haleine. Une belle découverte à faire, j'en suis sûre.

Edmée De Xhavée 06/02/2016 08:17

Je ne suis pas étonnée que Joel ait trouvé un nouvel angle à un un genre existant, il ne nous a jamais déçus avec les extraits qu'il donnait...et son écriture est toujours belle et imagée...

Philippe D 06/02/2016 07:57

Je suis aussi intrigué par ce roman... Tu ne nous en dis pas tellement, finalement.
Bon weekend.

christine brunet 06/02/2016 15:54

Ben non... Si j'en dis trop, je dévoile ce qui fait l'originalité du bouquin. Quoi qu'il en soit, ne pensez pas lire un énième bouquin vampiresque comme on en voit sur les rayons pour ados...

J. P. VOLPI 06/02/2016 01:20

Christine... MERCI...
Tes mots me touchent et me (re)donnent du courage...