Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Dina Kathelyn nous présente son roman "Le poison silence"

4 Décembre 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #présentations

Dina Kathelyn nous présente son roman "Le poison silence"

LE POISON SILENCE Roman

C’est l’histoire d’une femme qui eut l’enfance trouée, l’adolescence coincée, trois hommes qu’elle n’a pas su aimer, trois enfants de chair et de questionnement. Toujours en recul de trois pas. Non présente à la réalité. Paralysée par le conflit. C’est une solitaire qui n’aime pas la solitude, une bavarde qui se tait, une morose qui rêve de rires-fous, enfermée entre les murs de ses non-dits, de ses mal-pensés et de ses pas-vécus.

C’est l’histoire d’une femme empoisonnée par le silence. Ce secret autour de sa naissance dont elle ne prendra conscience que fort tard dans sa vie. Ce silence - quotidien, familial et héréditaire ! - qui, dans l’inconscient de la petite enfance, a mis une épaisse couche de coton entre elle et la réalité des choses à vivre. Ce silence qui l’a obligée à se construire une tour - même pas d’ivoire - des murs de protections, des parapets, des masques, des béquilles et des faux-fuyants. A tourner autour, et alentour, du pot.

C’est l’histoire d’une femme qui, enfin, démasque sa vérité, découvre qui elle est et trouve les mots à dire, ceux qui désignent, qui creusent, qui touchent. Ceux qui sauvent ! Ceux par qui la tendresse arrive.

Histoire d’une vie. En 237.834 signes... de vie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Micheline 04/12/2015 08:55

Un titre qui interpelle. On devine aussitôt qu'il doit être question de secret(s) !

Edmée De Xhavée 04/12/2015 08:29

Moi aussi je suis très interpellée par le titre et la présentation. En connaissons-nous de ces êtres englués dans un silence qui crie? On a envie de lire; oui!

M-Noëlle FARGIER 04/12/2015 07:53

Déjà le titre : il percute !
Puis cette présentation avec un jeu de mots qui s'affrontent dans toute leur force ! Le ton est donné et bien donné. Bravo !