Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Carine-Laure Desguin primée une fois encore !

19 Novembre 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #ANNONCES

Carine-Laure Desguin primée une fois encore !

— Carine-Laure, hier à Mons http://carineldesguin.canalblog.com/archives/2015/10/03/32722530.html,

et aujourd’hui à Welkenraedt. Hier avec Verlaine et aujourd’hui avec le Petit Prince, quelle fidélité…

— Oui Serge (www.bourgeon.be), tu as tout compris ! A l’instant, je reviens de Welkenraedt. Souviens-toi, la bibliothèque de Welkenraedt, en partenariat avec la Bull’Dingue, avait lancé un concours d’écriture, il s’agissait d’imaginer un 28ème chapitre à l’histoire que nous connaissons tous, celle du Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry.

— Et tes neurones ont carburé et le texte est sélectionné. On connaît la chanson…

— Oui Serge. Je reviens de Welkenraedt. Les bras pleins de cadeaux. Un grand merci à tous les animateurs de la bibliothèque et de la Bull’Dingue. Hélas, je n’ai pas salué tout le monde car je devais encore passer par Bruxelles avant de revenir sur Charleroi mais j’ai été ravie de cette paire d’heures au Centre Culturel. Beaucoup de créativités autour du livre pour cette expo, regarde les photos, Serge.

Un tout grand merci pour le recueil qui comprend les dix textes lauréats. Pas de premier, pas de dernier, c’est très bien.

— Tu nous lances ton texte afin que nous lisions ce 28ème chapitre ?

— Le voici :

Chapitre XXVIII : Le messager

— Toi, tu reviens de la chasse aux papillons !

Le petit bonhomme que j’avais devant moi ne répondit pas. Il rougit. Avec cette écharpe dorée qui lui cachait le nez, ces boucles d’or qui tourbillonnaient tout autour de la tête, il était bien ce petit prince extraordinaire dont mon ami m’avait tellement parlé. Et puis, mon ami, il l’avait dessiné, cet être hors-norme. Je ne pouvais me tromper. Oui, depuis cinq jours, je glandais ici dans ce désert du Sahara, sous ce soleil de plomb. Oui, il y avait cette fatigue, bien sûr. Mais c’était lui, c’était lui. Je savais qu’il viendrait, si je me crashais. J’avais en moi cette certitude. C’était même autre chose qu’une certitude, c’était une espérance. C’était pour moi une façon de ressentir la présence de mon ami. Je repris mes esprits et je lâchai :

— Dis-moi, et cette fleur ? Car bon Dieu, il s’en est voulu, tu sais, je parle d’un ami disparu que tu as croisé…Il s’en est aperçu bien trop tard qu’il avait oublié de te dessiner une courroie de cuir. Mille fois mon ami a pensé : « Que s’est-il passé sur la planète du petit prince ? Peut-être bien que le mouton a mangé la fleur… »

Ce silence. Ce silence me confortait dans mon idée. Ce bonhomme perdu dans le désert était bien le petit prince. Le temps d’un éclair, je fis un demi-tour sur moi-même. Pas de mur, pas de puits, pas de serpent ! Et ce silence, ce silence. Le petit prince me tendit alors une feuille de papier sur laquelle il avait dessiné…Et là, il n’y eut plus l’ombre d’un doute. Du tac au tac et avec l’espoir que ma réponse lui arracherait un mot ou deux, je lui dis :

— Ça, ce n’est pas un chapeau, c’est un boa qui a avalé un éléphant !

— S’il te plaît, dessine-moi une courroie de cuir…

— Oh mon bonhomme, mais bien sûr que je vais te dessiner une courroie de cuir !

Je sortis alors de ma poche une feuille de papier et un crayon. Un pincement au cœur... D’émotion, ma main trembla. Je m’appliquai au mieux et une courroie de cuir vit le jour. Voilà ! lui dis-je tout fier de mon œuvre, en lui tendant le dessin.

— Merci ! Avec cette courroie, le mouton ne mangera pas ma fleur.

— Et ce globe ? Il n’y a donc pas un globe qui protège ta fleur ?

— Oui, il y a un globe qui protège ma fleur mais ma fleur doit vivre et respirer, elle aussi. Et sur ma planète, il y a un tas de choses à faire. Je sais que tu sais que ma planète est si petite !

— Des tas de choses importantes, c’est ça, n’est-ce pas ?

Le petit prince ne répondit pas à cette question. Il rougit. Il riva son regard lumineux sur le dessin. Oh, j’aurais pu lui parler des étoiles et des cinq cents millions de grelots, j’aurai pu lui parler de sa rose qui n’avait que quatre épines pour se protéger du monde. J’aurai pu lui dire tellement de choses. Mais je me tus, moi aussi. Je sentis des larmes me brouiller la vue. C’était cette histoire de renard. Dix minutes que ce gosse était planté là et je l’avais déjà apprivoisé. Mais je ne voyais pas ce fameux mur. Ni ce puits. Ni ce serpent.

Le petit prince replia les deux feuilles et les glissa dans sa poche.

— Ne les perd pas ! lui dis-je, tout en retenant mes sanglots. Car je savais qu’il allait partir, lui aussi. Il l’avait eu, son dessin…

— Merci ! murmura-t-il. Grâce à toi mon ami pourra s’occuper de ses livres. Il ne sera plus obligé de passer son temps à protéger notre fleur lorsque j’enlève les mauvaises herbes.

— Tu n’es donc plus seul sur cette planète ? Et tu as un ami qui écrit des livres ?

Le petit prince rougit encore. Puis il dit :

— Oui, il écrit des livres. Il écrit de belles histoires, des histoires de voyages. Avec les dessins, il a encore des difficultés. À cause des grandes personnes qui lui avaient dit de mettre de côté ses dessins et de s’intéresser à la géographie, à l’histoire, et à la grammaire.

Je tombai à genoux et me frottai le visage entre les mains. Je fus alors envahi par un sentiment mystérieux. J’étais à la fois très heureux et très malheureux. Lorsque je relevai la tête, je vis un serpent qui se faufilait entre deux pierres. Je regardai alors le ciel et les étoiles. Et je souris.

Carine-Laure Desguin

Lien vers la bibliothèque de Welkenraedt :

http://www.welkenraedt.be/culture-et-loisirs/commune/services-communaux/bibliotheque

Lien vers la Bull’Dingue :

http://ceclabulldingue.canalblog.com/

Merci aux animatrices : Sandrine, Sylvie, Sonia, Marie-France…

— Très bien, très bien, miss, tu ajoutes ça à ton press book…Et n’oublie pas tes prochains évènements…

Le jeudi 15 octobre 2015 à 19h30 :

http://carineldesguin.canalblog.com/archives/2015/10/01/32713421.html

Et aussi ta prochaine publication aux éditions Le Coudrier…

— Oui Serge, bientôt les lecteurs découvriront la couverture de ce recueil de poésies Des lames et des lumières !

— Et pour les curieux qui veulent tout savoir de toi…

Carine-Laure Desguin, infos et palmarès, ici :

http://carineldesguin.canalblog.com/pages/press-book/32061526.html

http://carineldesguin.canalblog.com/pages/carine-laure-sur-you-tube/32062119.html

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M-Noëlle FARGIER 22/11/2015 20:39

Carine-Laure, une vraie Princesse de la Plume ! Te lire est toujours une magie qu'elle soit blanche ou noire :)

Pâques 19/11/2015 20:06

Dynamisme et créativité !!!
Bravo à Carine-Laure :-)

Carine-Laure Desguin 19/11/2015 18:23

Merci chère Marcelle. Mais le 29 c'est le salon du livre d Charleroi et je serai là la journée entière ...Je suis aussi à Mons durant les deux jours. A bientôt?

Marcelle Dumont 19/11/2015 15:03

Quel dynamisme sans défaut! Et une imagination toujours en alerte. Bravo! Finirons-nous par nous rencontrer? Je serai dimanche 29 novembre après-midi à la Foire du livre belge, à Uccle.

Carine-Laure Desguin 19/11/2015 12:19

Merci les amis, Saint Ex vient de me mailer et il accepte un interview. Je me rends donc au plus vite jusque chez lui, avec Bob et sa cam, bien sûr ( cam = caméra et pas camelote ou pire encore...)

Edmée De Xhavée 19/11/2015 10:09

Magnifique ajoute tout à fait dans l'atmosphère de Saint Ex et la fantaisie princière de notre Carine-Laure qui ne nous déçoit jamais tout en nous surprenant ... toujours :)

Jean Destrée 19/11/2015 09:24

Saint-Ex ne l'aurait pas renié J'aime bien. Bises

Micheline 19/11/2015 07:43

Félicitations Carine-Laure !

Jean-Louis Gillessen 19/11/2015 02:58

Extra tout cela, pas bcp temps pour écrire maintenant pour raisons que tu connais, mais je t'applaudis, frangine. Bravooooo pour tout et merci pour ce dynamisme que tu véhicules au travers de tes créations littéraires, et de tes activités. Et en plus, ... infirmière au top ! Bises ++++ Extra également tes articles sur ton blogue, et le dernier / Eric Allard, ai partagé + mis un comm. A bientôt, JL