Philipe Desterbecq a lu "La robe en soie bleue ensablée" de Laurence Amaury

Publié le par christine brunet /aloys

Philipe Desterbecq a lu "La robe en soie bleue ensablée" de Laurence Amaury

Après ma chronique sur "Le vertige empaillé", Laurence Amaury m'a gentiment offert un autre recueil de nouvelles "La robe en soie bleue ensablée". Cette robe sera le lien entre les différentes nouvelles.

"Océane" comme un hymne à la mer, la mer du Nord où se déroule ce récit. On y découvre cette fameuse robe qui donnera le titre du recueil.

Trois jeunes gens squattent une maison, "Océane", dans laquelle ils vont trouver des souvenirs des anciens occupants. Ceux-ci influenceront leur existence jusque dans le prénom de leurs futurs enfants...

-----------------------------------

Dans "Légende tzigane pour violon", un homme se rend au cimetière sur la tombe de sa mère. Là, il aperçoit une jeune femme qui enterre un paquet au pied d'une tombe sans nom. Intrigué, curieux, il ne peut résister à la tentation et déterre le paquet. Il ne le sait pas encore mais le contenu l'intéressera au plus haut point...

Secrets de famille et suspense...

Je pense que c'est la nouvelle que j'ai préférée.

-----------------------------------------------

Dans "Gaillardmont", Laurence Amaury plonge ses lecteurs dans les arcanes de l'amour. L'amour et ses mystères.

Pourquoi tombe-t-on amoureux(se) d'une personne plutôt que d'une autre? Comment s'en sortir si on s'est trompé de partenaire, si l'amour éprouvé pour quelqu'un n'est pas vraiment de l'amour?

Si l'auteure invite le lecteur à démêler les écheveaux du sentiment amoureux, elle l'invite aussi à visiter sa chère ville de Mons. Après la lecture de cette nouvelle, je n'ai qu'une envie : parcourir les différentes rues décrites par Laurence.

--------------------------------------------------------------------

Avec "Simonne", Laurence Amaury rend hommage à sa famille côté maternel et invite le lecteur à feuilleter avec elle un album de photos familial. J'avoue m'être un peu perdu dans son arbre généalogique, mais qu'importe, puisque Simonne est l'héroïne de ce récit.

--------------------------------------------------------------------------------------

Dans "Tarziblotte", mot surgi dans la tête de l'auteure, Laurence Amaury met en avant son amour de la lecture et de l'écriture. Et la robe en soie bleue attend son heure au fond d'une valise...

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Enfin, "Les demoiselles de Honfleur" emmènent le lecteur dans cette cité portuaire de la fin du XIXe siècle où il pourra rencontrer le peintre Eugène Boudin, le musicien Erik Satie et l'humoriste Alphonse Allais, tous originaires de la cité.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Et dans chaque nouvelle, le lecteur se régalera de l'écriture parfaite de Laurence.

Philippe Desterbecq

Philipe Desterbecq a lu "La robe en soie bleue ensablée" de Laurence Amaury

Publié dans Fiche de lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Edmée De Xhavée 23/10/2015 09:11

Aaaaah Philippe nous donne envie de lire aussi... Le genre de thèmes et réflexions que j'aime...

Jean-Louis Gillessen 23/10/2015 00:52

Belle note de lecture, originale et complète, Philippe. je comprends que l'auteure t'aie envoyé un autre recueil, à chaque fois ta critique est bien ciselée. Bravo à vous deux.