Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

Jonathan Lenaerts se présente...

28 Octobre 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #présentations

Jonathan Lenaerts se présente...

Attaché de presse du BIFFF (Brussels International Fantastic Film Festival), Jonathan Lenaerts est définitivement un passionné de cinéma. La faute à sa mère qui l’a emmené voir Blanche-Neige et les Sept Nains alors qu’il n’avait que deux ans. L’amour des bouquins, par contre, il le doit à son père qui lui a gentiment refilé sa collection de Bob Morane alors qu’il était en pleine phase de transition Lego-Playmobil. Depuis lors, ces deux passions éminemment complémentaires n’ont cessé de le suivre, aussi bien dans sa vie privée que professionnelle, écrivant par ailleurs des recueils, des critiques de cinéma, et des scénarii. Accessoirement, sa plus belle réalisation reste son fils, Charlie, né le 25 mars 2015.

D’abord, les bases : qu'est-ce qu'un Jean-Pierre ?

Un spécimen humain, autrement dit une créature insignifiante en transit sur une masse de plus de 4,5 milliards d’années d’âge. Un gadget futile d’une espérance de vie moyenne de 70 ans, ce qui représente à peine cinq dixièmes de secondes s’il fallait comparer l’âge de la Terre à une année humaine comptable. Même pas un battement de cil, à peine un début de respiration d’asthmatique en soins palliatifs, juste ce qu’il faut pour une réaction dans les terminaisons nerveuses de l’index après deux bières. Un être qui ne peut vivre qu’avec une température corporelle comprise entre 34° et 42°, qui réussit à respirer chaque jour grâce à dix malheureuses molécules perdues au milieu des millions d’autres qui forment la couche d’ozone. Un être pareil ne peut décemment affirmer avoir de l’importance. Il ne s’agit que d’une misérable poussière sur un globe qui tourne à 1500km/h dans une galaxie qui fait un million et demi de kilomètres par jour sur un axe en spirale de soixante-cinq mille kilomètres par heure dans une galaxie qui compte à peu près cent milliards d’étoiles, cent mille années lumière d’un bout à l’autre, dans un univers qui s’étend de vingt millions de kilomètres chaque minute.

Le Jean-Pierre, conscient de sa petitesse, a dès lors pour habitude de se taire en toutes circonstances, de faire passer cette humilité maladive pour une paresse dans l'affirmation de soi, et de subir la vie jusqu'à ce que...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M-Noëlle FARGIER 29/10/2015 07:02

J'aime beaucoup cette approche, ce regard sur l'être humain, qui remet les pendules à l'heure (si j'ose dire) et en même temps, ce regard plus personnel "Jean-Pierre" qui existe aussi dans "la vraie vie". Enfin, les points de suspension me donnent bien envie de connaître la suite car ils laissent supposer un événement bouleversant. L'écriture est agréable avec une pointe ironique plaisante. Petite leçon philosophique ?

Pâques 28/10/2015 22:36

Original, intéressant, pas petit du tout !!! :-)

Carine-Laure Desguin 28/10/2015 08:03

Voilà une présentation qui a du punch!