Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog Aloys

"Coûter la peau des fesses", un texte signé Louis Delville

5 Octobre 2015 , Rédigé par christine brunet /aloys Publié dans #Nouvelle

"Coûter la peau des fesses", un texte signé Louis Delville

"COÛTER LA PEAU DES FESSES"

Origine historique de l'expression…

Éphèse une ville de Turquie célèbre pour son site archéologique extraordinaire. Dans l'antiquité, Éphèse était un port actif sur la Mer Égée.

Mais l'ensablement provoqué par les sédiments charriés par le fleuve Caystre a fait reculer la côte vers l'ouest si bien qu'aujourd'hui, la ville se situe à près de sept kilomètres à l'intérieur des terres.

Éphèse était une ville riche, de nombreux marchands y faisaient le commerce des épices, du bois précieux et surtout des fourrures. De nos jours, on voit encore quelques montreurs d'ours descendre des montagnes toutes proches avec leur animal pour ravir les touristes.

La qualité des peaux vendues faisait la richesse des négociants d'Éphèse et de ses environs. Les navires affrétés par les Tatars venant du nord de la Mer Noire repartaient chargés de mille et un produits qui ont fait la richesse de toute la région.

L'ensablement du port empêcha le commerce avec les grands voiliers. Éphèse perdit progressivement sa prépondérance et devint une ville moyenne.

Le commerce périclitait de plus en plus et les riches marchands sont partis vers des lieux plus prospères.

Les négociants en fourrure tentèrent bien de résister mais ils ont été obligés d'augmenter le prix de leurs marchandises pour tenir le coup.

Dans toute la région, on commença à raconter que les peaux d'ours et d'autres animaux étaient bien plus onéreuses à Éphèse qu'en d'autres endroits. Partout, on parlait des peaux d'Éphèse comme d'un produit coûteux.

De nos jours encore, quand on vous dit que quelque chose coûte la peau des fesses cela fait référence à ces fameuses peaux qui ont fait la réputation de cette ville d'Éphèse, joyau de l'antiquité.

(Extrait de "Petites et grandes histoires")

Louis Delville

louis-quenpensez-vous.blogspot.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

M-Noëlle FARGIER 13/10/2015 10:11

BRAVO Louis !!! Bien eue !!! RIRES Ma naïveté me perdra !!!! LOL

Louis 13/10/2015 08:57

Merci pour ces commentaires qui me font bien rire ! Car tout est inventé, tout, tout !

M-Noëlle FARGIER 06/10/2015 11:38

Merci Louis ! A croire que la nature veut rappeler à l'homme l'humilité !

Jean-François Foulon 06/10/2015 08:31

L'histoire de la langue est fascinante, assurément. Bon nombre d'expressions ont une origine précise dont nous n’avons plus conscience. Comme par exemple l’expression "s'en moquer comme de l'an quarante" qui n'a rien à voir avec la guerre 40-45 (on employait cette tournure bien avant cette date) et qui trouverait en fait son origine dans la religion : s’en moquer comme un chrétien se moque de l’Al Coran.

Ou encore « parler comme une vache espagnole » : parler comme un Basque parle l’espagnol (le son « B » s’orthographiant « V » en castillan, cela a prêté à confusion).

Jean-Louis Gillessen 06/10/2015 14:39

Oui, passionnant, Jean-François.

Jean-Louis Gillessen 06/10/2015 01:03

Instructif, Louis. La peau d' Éphèse, donc. Agréable d'apprendre agréablement par ta plume ... et ton savoir. Et " peau de balles ", c'est une dérive ? Rires. Amitiés à toi. Bravo et merci pour la pédagogie.